• Hebergeur d'image

    Pour faire ce pain vous aurez besoin de farine de petit épeautre, et d'un peu de temps pour faire deux levées.

    Ce pain est fait à partir d'une poolish (sorte de levain de levure)

    Hebergeur d'image

    Entre chacune des levées, faire des rabats (ça redonne de la force au pâton)

    Verser enfin la pâte sur une tôle farinée et avec les mains mouillées, lui donner la forme d'un pain "tordu" (on trouve des pains tordus en Languedoc (j'en ai trouvé au casino de béziers)

     

    Une autre version vous permettra d'utiliser encore moins de levure

     

    Quantité pour un beau pain d'environ 800 gr:

    Hebergeur d'image

     

    Poolish (100 gr de farine T65 +100 gr d'eau + 1.5 gr de levure sèche + 1gr de miel) à laisser buller et doubler de volume

    400 gr de farine de petit épeautre

    260 gr d'eau

    3 gr de levure sèche

    13 gr de sel gris (8.5 gr de sel blanc)

     

    Ajouter la poolish au reste et mélanger pour bien humidifier

    Laisser lever pour doubler de volume

    Faire des rabats avec les mains mouillées ou une corne mouillée

    Laisser lever encore

    Verser sur plan fariné, former et enfourner à 240° avec un coup de spray d'eau dessus, pour environ 25/30 mn (10 mn avant la fin, baisser à 220° si vous voulez un pain un peu plus souple)

      


    13 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    Ces petits pains sont garnis d'un soupçon de chocolat noir; cependant on utilisera la même pâte pour faire de tous petits pains et les garnir comme des mini sandwhiches pour lunch ou apéritif dînatoire. On pèsera alors des pâtons de 25 g.

     

    Mettre dans la cuve de la map ou du robot:

    150 g d'eau tiède

    150g de lait tiède

    1 càs de sucre

    13 g de sel gris

    8 g de levure sèche

    500 g de farine T45 ou 55

     

    Dès que la pâte se décolle des parois, ajouter 60 g de beurre fondu

    Laisser finir le programme pâte ou continuer de battre pendant 15 minutes si c'est avec le robot puis laisser reposer une à deux heures pour que la pâte double de volume..

    Après la fin du programme pâte laisser le pâton dans la cuve jusqu'à doublement du volume.

    Sortir le pâton et le rabattre trois ou quatre fois

    Diviser en 15 morceaux, inclure un carreau de chocolat dans chacun ou une càc de confiture ou rien, souder soigneusement, retourner sur une plaque recouverte de papier cuisson, dorer au jaune d'oeuf et laisser gonfler pendant 30 mn (selon température de la pièce)

    Enfourner à 180° pour une trentaine de minutes

    Laisser refroidir sur grille.

    Hebergeur d'image

     

     

    Cardamust


    11 commentaires
  • Ce pain dans son élaboration est devenu un "classique" sur la blogosphère et je le refais de temps en temps quand je suis pressée, même si je lui préfère le pain Paillasson (sur base poolish + longue fermentation) ou le pain Paillasse (levain chef+ autolyse + longue fermentation)

     Hebergeur d'image

    Ici, avec du curcuma, de la farine de pavot, un mélange de farines de 3 différents taux de blutage et une garniture pavot)

     

    Ingrédients

     

    370 g d'eau tiède

    8 gr de levure Saf

    1/2 càc de miel

    50 gr de farine T150

    3 càs de farine de pavot

    50 gr de farine T110

    Complément à 500 gr de farine avec T65 (environ 370/380 gr)

    1 à 2 càc de curcuma

    13.5 gr de sel gris (9 gr blanc)

     

     Hebergeur d'image

     

    Comment j'ai conçu ce pain, sur Blog Cardamome

     

    Mettre dans un saladier, la levure, l'eau tiède, les farines, le curcuma, le sel

    Mélanger sans pétrir juste pour humidifier l'ensemble

    Saupoudrer d'un voile de farine

    Attendre que ça pousse (environ 90 mn à 2 heures (four 40° éteint)

    Verser sur une plaque farinée, mettre en forme, asperger d'eau (spray) et enfourner

    240° pendant 10 mn puis 210°. 25 mn au total

     

    Régalez vous!

     

     

    Cardamust

     


    7 commentaires
  • Je récapitule ici mes deux façons de faire pour obtenir de beaux pains alvéolés à la mie généreuse. J'aime bien les deux mais la paillasson étant sans manipulation, il est plus simple à réaliser.

    Hebergeur d'image

    Pour les caractéristiques et différences des deux pains, voir ici

    Hebergeur d'image

     

    Pain Paillasse, pour 2 pains d'environ 800 g (ou 3 de 500g env.)

     

    90 g Levain chef fermenté plus de 8 heures

    Lui ajouter 120g de farine et 60 g d'eau

    Pétrir et laisser fermenter entre 9 et 16 heures

    Préparer une autolyse avec:

    800g de farine T65 mini

    560g d'eau (de source si possible) 

    Pétrir 10 mn et laisser travailler le pâton pendant 30 à 60 mn

    Pétrissage en masse

    Pétrir pendant 15 mn autolyse et levain en ajoutant 2.50 g de levure sèche et 26g de sel gris (17.6 blanc) et 140g d'ingrédients éventuellement

    Laisser lever sous torchon humide pendant 3heures, faire deux ou trois rabats puis laisser encore lever 3 heures.

    Verser la pâte sur la tôle farinée en trois pains (garder 90g de levain chef pour les prochains,au frigo); torser, fariner et enfourner à 240° avec jet de vapeur, pendant 30/35mn

     

    A ces ingrédients, j'ajoute à ma guise des graines ou des fruits secs et j'utilise une farine T65 bio de base +/-mélangée à une farine T150 ou/et sarrasin, ou/et seigle 

     

    Pain Paillasson, pour 3 pains d'environ 500 g (ou 2 de 800g env.)

     

    Préparer une poolish:

     

    Avec 50g de farine (mini T65)/50g d'eau (peu calcaire si possible)/1g de levure sèche.

    Garder sous torchon humide et laisser bien lever

    Ajouter à cette poolish le même poids de farine et d'eau et laisser de nouveau bien lever 

     

    Préparation du pâton:

    Dans un grand saladier, mélanger jusqu'à totale absorption :

    750g de farine (mini T65), la poolish, 480g d'eau (si possible peu calcaire), 2g5 de levure sèche, 24 g de sel gris (16g blanc) et 125g d'ingrédients éventuellement.

    Couvrir d'un torchon humide et laisser lever pendant 6 à 12heures.

    Faire deux ou trois rabats

    Laisser encore lever pendant 6 à 11heures (oui 11) 

    Verser la pâte en trois pains sur la tôle farinée

    Torser les pains, les fariner et enfourner à 240° pendant 30/35mn

     

    Laisser refroidir les pains; filmer et congeler éventuellement ceux que vous consommerez plus tard .

    Si vous préférez, vous pouvez découper les pâtons en plusieurs petits pains individuels et faire une seule torsion 

    Hebergeur d'image

     

     

     Hebergeur d'image  

     

     

    Mots-clés : pain paillassepain paillassonpain authentique,boulange

    CARDAMOME


    2 commentaires
  •  Hebergeur d'image

    Cette brioche est parmi celles qui ont le plus de succès chez moi. J'ai préféré utiliser un insert noir pour ne pas renforcer le côté "beurre" de cette viennoiserie.

    J'ai mis 50% de beurre par rapport au poids de farine et je n'ai pratiquement utilisé que des oeufs pour les liquides (un soupçon de lait pour diluer la levure)

     

    Préparer la pâte à brioche avec 4 oeufs, 400 g de farine, 1/2 càc de sel, 60g de sucre, 2 càc de levure sèche diluées dans 30 à 40 g de lait. Quand la boule est presque homogène, ajouter 200 g de beurre coupé en petits morceaux

    Pétrir le pâte pendant 10 mn puis laisser reposer 1h30 (ou programme pâte de la map)

    Dégazer la pâte puis la garder au frais, filmée durant 1/2h à plusieurs heures.

    Reprendre la pâte, la laisser revenir à température ambiante, façonner les brioches (une douzaine) en y insérant 1/3 de rocher praliné. Dorer au jaune puis poser le dessus des brioches sur du sucre en grain, retourner et laisser pousser pendant environ 1 heure (attention, enfourner avant qu'elles ne s'affaissent).

    Enfourner à 200° pendant 20mn

     

    Hebergeur d'image

     

    CARDAMOME


    2 commentaires
  •  Hebergeur d'image 

    Ce pain paillasse a été réalisé avec:

     

    Une poolish (70/70/1g levure sèche)

    Une autolyse de 500g de farine/ 330g d’eau (dont 50g T150 et 450g T65)

    Mélanger les deux et ajouter 13.5g de sel gris et 2.5g de levure

    Pétrir 15mn puis ajouter 70g de figues sèches en morceaux, réhydratées et 40g de noix en morceaux

    Première levée de 2h30/3h

    Rabats et deuxième levée de 2h30 (jusqu’à ce que la pâte soit bien gonflée)

    Verser sur plan fariné, torser, fariner la surface et enfourner à 275°.

    Donner un jet de vapeur (spray ou récipient)

    Après 5 mn baisser le four à 220° et poursuivre pendant 25mn

     

    Pour le déroulement précis voir un précédent pain paillasse

     

    Principales caractéristiques du Pain Paillasse [link]

     

     Hebergeur d'image

    CARDAMOME


    2 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Des petites brioches toutes simples, facile à faire, idéales pour le petit déjeuner, un en-cas ou le tea time. 

     

    Pour 10 briochettes 

    Dans la cuve du robot ou de la map, mettre dans l'ordre:  

    250g de farine T45 ou 55

    1/2càc de sel gris 

    2 oeufs 

    50g de lait 

    3 g de levure sèche 

    40 g de sucre vanillé 

    un jaune (dorure)

    Qsp sucre en grains

     

    Quand la boule est formée, ajouter 100 g de beurre en petits morceaux 

     

    Laisser tourner le programme pâte ou laisser gonfler la pâte pendant 1 heure après pétrissage de 15mn 

    Dégazer et mettre la pâte au frigo pour la nuit (filmé) 

    Couper les morceaux de 50g, les travailler, les bouler et les déposer sur une plaque 

    Dorer et éparpillez du sucre en grain 

    Laisser lever (doubler de volume) 

    Enfourner à four chaud (180°) pour 15/20mn 

     

    Une bonne idée: Comme chez Assia, vous pouvez décider d'y insérer un peu de pralinoise    

     

    Hebergeur d'image

     

     

    Cardamome


    6 commentaires
  •  

       Hebergeur d'image 

    Circonstances de création de cette recette [link]

     

    Pour voir la recette du pain brésilien [link]

     

    Hebergeur d'image

    Après la première levée

     

    Hebergeur d'image

    Après rabats et deuxième levée

     

    Ingrédients :

     

    Poolish:

    80g de farine T65

    80g d'eau

    1g de levure sèche

     

    Autolyse:
    - 280 g de farine
    - 140 g de fécule de pomme de terre (soit 40%)

    - 240g de lait froid

     

    Pétrissage:

    - poolish

    - autolyse

    - 1.5 g de levure sèche 

    - 1 jaune d'oeuf
    - 60 g de sucre
    - 2 càc de sel gris

    - 40 g de beurre ramolli (à rajouter quand la boule est presque formée)

    Hebergeur d'image

    Façonnage et légèrment doré au jaune d'oeuf

     

    Hebergeur d'image

    le pain brioché est cuit

     

     

    Hebergeur d'image

    Mie alévéolée, trsè agréale en bouche, j'ai même oublié d'ajouter le sucre et c'est très bien ainsi

     

    Préparation :

     

    • Préparer la poolish et la laisser lever entre 3 et 8 heures

    • 1 heure avant le pétrissage, faire l'autolyse:Dans la cuve du robot, mettre le lait tiède, la fécule et la farine. Pétrir 15 minutes et laisser reposer 40 à 60 mn 

    • Ajouter le reste des ingrédients sauf le beurre . Commencer à faire tourner le programme pour mélanger puis ajouter le beurre quand la boule est homogène, presque formée (environ 15 mn)et pétrir jusqu'à intégration complète du beurre. Laisser lever 2heures 1/2.

    Chauffer le four à 180°CT.

    • Après ce temps, verser la pâte dans un saladier et lui donner deux ou trois rabats. Laisser encore lever pendant 1h30 à 2heures.

    • Verser sur une tole farinée, former la ou les brioches en torsant le pâton, ou déposer dans un moule à cake; dorer avec un mélange jaune /eau (facultatif) et enfourner immédiatement.


     

    Enfourner et laisser cuire pendant 30/45 min.
    Après cuisson, laissez le pain refroidir sur une grille.

     

     

     Mots-clés  : pain brésileien,pomme de terrepain paillasse 

     

    CARDAMOME


    5 commentaires
  •  Hebergeur d'image

    Alors , on prend le même pain Paillasse et on fait légèrement différent:

    De la farine de seigle pour la poolish

    Davantage d'hydratation: je suis allée jusqu'à 90% mais je pense que 80 ou 85% auraient suffi!...parce que...

    J'ai remplacé 100 g de farine par 100g de son de blé bio (20%)

    J'ai ajouté une càs de miel

    A part ça , c'est la même recette.

    Juste que je le torse (sinon il ne tient pas avec un tel taux d'humidité, ou alors , moulé) et je saupoudre de son, ce qui rajoute du croustillant.

     

    Il faut noter toutefois que la poolish a mis plus de temps à lever car le seigle pompe beaucoup d'eau et donc, la poolish est plus compacte (ce qui laisse penser que préparer la poolish de seigle la veille pourrait aller...et en fin de matinée, le pain est cuit!

    Hebergeur d'image

    NB: Je ne suis pas sûre mais je crois qu'il a été fait une demande d'IGP pour le Pain Paillasse de Lodève

      

     

    Mots-clés  : pain paillasseseigle,sonpain de traditionconcours de fabrication de painconcours de boulange,son de blépain au sonbon pour le transitpain de Lodèveconcours du plus joli pain  

     

    CARDAMOME


    2 commentaires
  •  

    Hebergeur d'image

    Une belle mie bien grasse, pleine de grosses alvéoles sur la queue du serpent, alors que sur le haut du pain, j'ai eu des trous légèrement différents...c'est ça le pain Paillasse, ils sont chaque fois différents, comme il est décrit par la confrérie (voir article hier)

     Hebergeur d'image

    Au dessus, photo de nuit à la sortie du four. il craque, il fait un joli bruit quand on le presse....

    je vais vite me coucher, il est temps, sinon, je vais succomber!

    Hebergeur d'image 

     

    Hebergeur d'image

     

    Pain paillasse du 29/07

    Au lieu d'utiliser un levain chef, réalimenté, j'ai fait une poolish avec à peine 70 g de farine (d'habitude je fais avec 100g). Je pense réellement que c'est mieux car le bébé était trop gros et demandait davantage de nourriture.

    Sinon, pour le reste je fais pareil que pour le pain Paillase de Lodève (recette a priori originale).

     

    Pain sur farine « blanche » (500gT65 bio), avec poolish 100% sur 14% de la farine et 0.2% de levure sèche entre 2 et 5heures, autolyse avec le reste (total Th 75%) 30mn à 1h.

    Pétrissage avec poolish + autolyse +0.2% de levure +2.8% de sel pendant 3 à 5h puis rabats puis levée 1h30/2h .

    Façonnage : fariner, torser, mouiller, sésame. Cuisson immédiate 30mn à 240° avec récipient d’eau.

    Poids total de levure sèche = 2g soit 0.4% soit équivalent à 1.2% levure fraiche.

     

    Poids total  de sel gris (1.8% sur le poids fini (770g)

     

    Comment?...Ce n'est pas très clair?

    Alors voilà en clair les excplications pour celui profane qui veut se lancer....

     

    • Faire une poolish avec 70farine/70eau/1g de levure sèche (3g fraiche)

    • 30mn à 1heure avant de "pétrir", lancer une autolyse avec 430g de farine et 305g d'eau (pétrissage quelques mn de cette pâ te et autolyse pendant 30/60mn)

    • Verser la poolish dans le robot qui contient l'autolyse, ajouter le sel (pour moi, 3 càc de sel gris, ou 2 càc de sel blanc), les ingrédients choisis éventuellement, 1g de levure sèche (3g de fraiche), pétrir 3 à 5 mn, juste pour mélanger l'ensemble et laisser lever 2h30 minimum ou plus  (bulles et doublement de volume).

    Hebergeur d'image

    • Faire 3 ou 4 rabats avec les mains mouillées ou une corne

    • Laisser lever encore au moins 1h30 (bulles et doublement de volume).

    • Allumer le four à 240° 30mn avant d'enfourner

    • Verser la pâte sur la tole farinée, saupoudrer de farine, la vriller délicatement (comme pour tordre une corde), ça va donner  plus de tenue au pain et lui donner sa forme caractéristique, mouiller la surface du pain

     avec un spray, éparpiller desgraines de sésame et sans trop appuyer, les faire adhérer, enfourner immédiatement (four avec un récipient d'acier contenant de l'eau; j'asperge mon pain à deux ou trois reprises quand il cuit)

    • Cuisson pendant 30mn

     

    Quest ce que c'est beau de le voir lever et prendre forme!

     

    Voilà une base, ensuite, on peut utiliser des mélanges  ou des farines différents.....

     

    Principales caractéristiques du pain Paillasse (Confr.Pastaires...) [link]

     

     

     Mots-clés  : pain Paillasse de Lodèvepain Paillassepoolishalvéoles

     

    CARDAMOME

     

     

     


    20 commentaires
  •  

    Ci dessous, la photo de celui de demain

    Hebergeur d'image

     

    Pain Paillasse de Lodève

     

    http://www.confreriesdulanguedocroussillon.com/pastairestastair/index.html

     

     

    Principales caractéristiques du Pain Paillasse [link]


    CARDAMOME


    4 commentaires
  • Hebergeur d'image  

    Voilà une brioche légère, pas trop chargée  en beurre mais en revanche, parfumée : Eau de fleur d’oranger, fruits confits, et zestes d’orange confits (maison).

    Il vous faudra un peu de temps avec trois levées mais franchement, c'est une merveille de souplesse, de mie filante...devenue une brioche incontournable ici.

     

    Hebergeur d'image

     

    Brioche légère et parfumée  (12 brioches)

    Hebergeur d'image

    Dans le robot ou la map, mettre au fur et à mesure :

     

    130 g de lait tiède

    1 càc de levure sèche

    40 g de sucre

    400 g de farine T45 (ou 55 ou 65)

    1càc de sel gris (3g blanc)

    1 càs d’eau de fleur d’oranger

    30 g de zestes d’orange confits (maison)

    40 g de fruits confits coupés en dés

    90g de beurre

    1 càs d’huile d’olive 

     

    Faire tourner  la fonction pétrissage et ajouter un par un, deux œufs (100g)

    Quand la boule se forme, ajouter le beurre en morceaux et l’huile d’olive 

    Terminer le programme pâte ou pétrir 15 mn et laisser lever 1h30 ou davantage (la pâte double de volume)

    Dégazer la pâte, lui donner deux rabats et la laisser regonfler dans un endroit frais

    Reprendre la pâte, lui donner quelques rabats, façonner 12 boules et laisser lever pendant une heure (ça dépend de la température de la pièce).

    Dorer à l’œuf et parsemer de sucre en grains. Si on veut, on peut les faire avec une tête comme les brioches parisiennes... (dans ce cas, je prélève 120 g pour les têtes et je fais des brioches d'environ 62/63g que je creuse et j'y enfonce la tête/cou)  

    Enfourner à 180° pendant 20mn (brioches dorées) 

     

     

    2600 calories environ, soit 215 calories par brioche

     

     

    Hebergeur d'image

     Mots-clés : briochefruits confits,zeste d'orange confitfleur d'orangerbrioche au beurre 

     

    CARDAMOME


    9 commentaires
  •    Hebergeur d'image

    Ces brioches parfumées de  nigelle et de miel ne sont pas trop sucrées, aussi, selon votre goût, vous pourrez rajouter 20 g de sucre  

    La mie est très souple et légère et se prête bien à une rasade de confiture!

     

    Brioches à l’huile d’olive au miel et à la nigelle

    Hebergeur d'image

     

    Ingrédients: 

     

    50 ml de lait

    1càc de levure sèche

    40g de miel

    250g de farine T55

    ½ càc de sel gris

    5g de graines de nigelle

    2 oeufs 

    50g d’huile d’olive 

    jaune d’œuf + lait pour dorer 

    graines de nigelle pour la déco

    Hebergeur d'image

     

    Dans la cuve de la map (ou du robot) mettre dans l’ordre, le lait, la levure, le miel,la farine, le sel,les graines de nigelle, les œufs et l'huile d'olive.

    Mélanger rapidement et quand la pâte se détache ajouter l’huile

    Terminer le programme pâte ou 1h de levée au chaud

    Laisser lever encore ½ heure après la fin du programme 

    Dégazer la pâte, lui donner des rabats et la mettre au frais pour au moins une heure

    Diviser la pâte en 8 boules et les façonner en leur donnant des rabats

    Huiler un moule de 24cm de diamètre et y déposer les boules en les espaçant bien

    Laisser lever 1h,  dorer au jaune d’œuf + lait et parsemer de graines de nigelle  

    Enfourner à 180°CT environ 20 mn jusqu’à ce que les brioches soient bien dorées 

     

    Hebergeur d'image

     

    Mots-clés  : briochehuile2crete,huile d'olivenigellemiel

     

    CARDAMOME 


    5 commentaires
  • Hebergeur d'image       

     

    Le Pain paillasse de Lodève  ne doit pas être confondu avec le  pain Paillasse d’Emile Pouly, suisse)

     

    Différent de mon "pain paillasson" que je ne pétris pas, celui-ci est pétris et j'utilise strictement la recette ci dessous. Ce pain est relativement facile à faire pour ceux qui ont l'habitude de la boulange. Prévoir un minimum de 14 heures.

    Pour les marseillais qui n'ont pas le courage et qui aiment un pain d'excellence, il leur suffit d'aller chez  Marie Christine ("Dame farine") (77 avenue de La Corse)

      

    1) Pâte fermentée : 45 – 90 g (ayant 8 heures de fermentation) : Garder un morceau de la dernière pâte et le mettre dans une boite, avec un peu de farine, au frigo. Pour la première fois, j'ai fait une pâte à pizza, je l'ai laissé fermenter 8 heures...et chaque fois j'en garde pour le prochain pain

     Hebergeur d'image

    levain pain 1

     

    Hebergeur d'image

    levain pain 2

     

    2) Levain
    Pâte fermentée : 45 – 90  g ( ayant 8 heure de fermentation) 
    Farine : 60 – 120 g 
    Eau : 30 – 60 g 

     
    soit 135 – 270 g 
    pétrissage 10 min 
    Fermentation : 9 à 16 heures 

    Je m'y prends généralemnt en soirée, et je vais dormir

    3) Pétrissee

    Farine : 400 – 800 g
    Eau : 280 – 560 ml
    pétrissage : 5 min puis autolyse 30 min 

    Quelques fois  je dépasse les 30mn allant jusqu'à 2heures si j'ai du sortir 

    Hebergeur d'image

    pâte pain 1

     

    Hebergeur d'image

    Pâte pain 2

     (voir la bulle parès autolyse (mais noter que je ne lave jamais ma cuve)

     
    4) pâte
    Pétrissée
    Levain : 135 – 270
    Levure : 3.5 – 4.8  (1.15 g/1.5 sèche)  

    Sel : 9.25 – 18.50 ou  sel gris 13.5 – 27
    pétrissage 15 min 
    pointage : 2h30 rabats, puis pointage à nouveau 1h30 . 

    Hebergeur d'image

    pain 1

    Hebergeur d'image

    mie pain 1

     

    Hebergeur d'image

    Pain 2 avant cuisson

    Hebergeur d'image

    pain 2 après cuisson

    Hebergeur d'image

    Mie pain 2 : 12% de seigle  et 10% de farine T150 bio. le reste étant T65

     

     
    Normalement, la pâte est mise dans un torchon fariné puis découpée et tordue avant d'être enfournée  à four normal puis chaleur tombante. Pour moi, j'enfourne à 275° CT pendant 10mn puis je baisse à 220° pendant 30mn et je donne à trois ou quatre reprise des jetx de vapeur avec un spray, (ouvrir la porte du four et la refermer très vite après le jet de vapeur).

    Personnellement, je verse ma pâte sur la plaque farinée et je la torse à plusieurs endroit sur la longueur, toujours dans le même sens, sans trop la manipuler

    http://www.forums.supertoinette.com/recettes_217881.pain_de_lodeve_genre_pain_paillasse.html 

     

    http://fairesonpain.free.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=134&


    2 commentaires
  • Hebergeur d'image   

    Losque je suis allée chez ma cousine la semaine dernière, elle a voulu qu'on fasse un pain et, allez savoir pourquoi, au lieu de partir comme d'habitude sur mon pain Paillasson (sans pétrissage et avec poolish) j'ai eu envie de tenter l'autolyse, pensant que je pourrais associer le "sans pétrissage" et l'autolyse...

    ...Sauf que j'ai été obligée de pétrir à la main car la chose était impossible avec une cuillère. Si vous aviez vu, j'en avais partout sur les mains car chez cousine, pas de map! En revanche, on a obtenu un pain délicieux (choisi avec un mélange de graines comme garniture), avec une mie plus souple (mais un four un peu capricieux qui a tendance à baisser de température!). De retour à la maison, j'ai voulu refaire le pain avec autolyse et avec ma cuve et mon frigo chambre froide.

     

    Je ne dis pas que je ne ferai plus de pain sans pétrissage mais je changerai de temps en temps, selon que je travaille ou non et selon le type de mie que je veux... On va dire que si j'étais boulangère, je ferais les deux!


    ...Mon nouveau pain, un pain fait à partir d'une poolish représentant 60% du poids total de farine dont farine 30%, une autolyse avec le reste de la farine et le complément d'eau à 80% pendant 4 heures, le temps que la poolish se fasse. Ensuite, mélange des deux au robot (cuve de la map pour moi), avec le sel et la garniture éventuelle.  Trois levées dont une au frigo.


    Pour ce pain j'ai utilisé de la farine T65 (450g) et 10% de farine T150 (50g), 100 g de raisins secs, 5 g de levure, 1 càc de miel, 15 g de sel gris, 400g d'eau faiblement minéralisée.

    Il faut noter le peu de levure utilisée et la souplesse de la mie ainsi que les alvéoles. La poolish permet de diminuer la levure, l'autolyse de limiter le pétrissage, et le taux d'humidité + le temps de levée, d'augmenter la fermentation.


    NB: De ce que j'ai lu sur un site pro, il est dit que l'autolyse se fait soit sur une fraction de la pétrissée (25% de la masse de farine), pendant 6/18h, soit sur la totalité, pendant 30mn/1h. Moi j'ai fait sur 70% pendant 4h (environ), juste le hasard car je voulais mettre rapidement la pâte finale en chambre froide et aller me coucher!

     

    Comment j'ai procédé:


    1) Préparation de la poolish dans un saladier: 150 eau/150 farine/5 g de levure/1càc de miel (17h) 

    2) Préparation de l'autolyse, en map: 350g T65 + 50g T150. Repos pendant 4/5 heures.

    3) Mélange des deux dans la map + sel (2 càc de sel blanc/500 g de farine ou 3 càc de sel gris pour moi) et 100 g de raisins et, pétrissage pendant 10/15 mn. (21h)

    4) Première levée pendant 1h30/2h (la pâte arrive au bord supérieur de la cuve) puis rabats (j'ai fait tourner la map pendant quelques tours histoire de la dégazer. 23h)

    5) Deuxième levée en cuve, mise à 10° (dans mon frigo chambre froide) pendant 2 à 9 heures.

    6) Remise en température ambiante pendant 2 à 5 heures (de 8h à 13h) pendant ce temps, je suis allée voir ma copine boulangère, Marie Christine qui a ouvert samedi sa boulangerie "Dame Farine") (j'en parle demain)

     

    Hebergeur d'image

    en haut et sur la mie, de belles bulles

    Hebergeur d'image

    7) Façonnage, farinage (j'aurais pu faire baguette ou autre...), je divise et dispose dans 2 banetons. Dernière levée à température ambiante >25°<35° pendant 1 à 2h (un doigt sur la pâte et elle s'enfonce légèrement.

    8) Grignes et enfournage (j'ai choici d'avoir un pain un peu souple, donc aujourd'hui je ne monte qu'à 240° chaleur tournante pendant 30/35mn).

     

    Hebergeur d'image

    La croute bien que fine, est croustillante, la mie est souple (bien pour saucer, de belles alvéoles, mie très aérée et non acide) et la garniture de raisins en fait un excellent pain pour le petit déjeuner.

    "Marie Christine (Dame farine) jette un oeil et dis moi si c'est jouable"...sérieux j'ai failli aller le lui faire gouter!

     

     

     

    CARDAMOME


     


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique