• Hebergeur d'image

    Ce qui est super avec cette recette de lemon curd c’est qu’il en a pour plusieurs utilisations; une glace, une garniture de macaron, des tartines ou le top d'un scone  ou en manger à la cuillère (en l’occurrence, cette fois-ci, le deuxième pot  a fait le bonheur de l'amie de mon fils qui adore le lemon curd) !

    Je préfère  la texture de celui-ci (sans maïzéna) plus crémeuse, moins pâteuse.

     

    Hebergeur d'image

     

    Lemon curd, pour 500 ml

     

    75  de beurre pommade                    

    165 de sucre                                    

    100 d’œufs                                      

    50 g de jaunes                                    

    137 g de jus de citron frais              

    1 càc de zeste de citron                      

     

    Fouetter et réduire en crème le beurre et le sucre pendant 2 mn.

    Ajouter les œufs et fouetter une minute

    Mélanger le jus de citron –ça parait liquide mais ça va gonfler à la cuisson).

    Chauffer à petit feu jusqu’à ce que ça épaississe puis en augmentant le feu.

    (ça prend environ 15 mn ; ne pas laisser bouillir)

    Enlever du feu et verser les zestes. Filmer et garder au frigo.

    On peut le conserver une semaine au frigo et deux mois au congélateur

     

     

    Mots-clés  : lemon curdtartine,confiture , crème au citroncitron

     

    CARDAMOME

     

     


    11 commentaires
  • Je n'allais pas finir cette saison des fraises et cerises sans en garder un souvenir, quoique je ne mange que rarement de la confiture mais une cuillère à café de temps à autre pour les apprécier, ça ne me dérange pas (litote!)

    Je dois d'abord vous dire que concernant celle aux cerises j'ai fait un horrible râté il y a deux jours car , comme d'habitude, on ne peut pas être en même temps au four et au moulin! Donc j'ai sauvé l'ensemble en en faisant une version confite (j'ai rincé avec un reste de sirop de cerises amarena pour enlever l'amertume du "caramel" et là, elles macèrent dans un peu de sirop; je les utiliserai en pâtisserie.

    Du coup j'ai remis ça avec la ferme intention cette fois-ci de surveiller la cuisson!

    Cette fois, j'ai trouvé des cerises à 1.45€ délicieuses et des fraises de deux sortes (mara et claery que je préfère); ce sont les mara que j'ai utilisées 1.70/250g.

    Hebergeur d'image

    Macération avec le sucre et le filet de citron jusqu'à dissolution complète du sucre

    Hebergeur d'image

    Puis cuisson à environ 105°

     

    Hebergeur d'image

    Puis cuisson jusqu'à obtenir un sirop  pas liquide mais pas trop caramélisé!!!!

    Hebergeur d'image


    Même poids de sucre que de fruit et un petit filet de citron. Pour les cerises, j'ai ajouté un soupçon d'extrait d'amande amère.

    Hebergeur d'image

    Comme chaque année, le sureau et la prune sauvage sont gratuits pour moi, il suffit d'aller les cueillir.

    Hebergeur d'image

    les prunes macèrent au jour où j'écris ...

     

    Ça ne fait pas beaucoup de pots mais ça suffit largement car la loggia en est remplie (prunes, figues, gingembre, poires, pommes, marrons, kiwi, fraises, pastèque, orange, citron...) et bientôt  j'irai ramasser des mirabelles chez une connaissance puis les figues...

     

     

     

    CARDAMOME

     


    1 commentaire
  •  Hebergeur d'image  

    Je suis toujours en mode reprise alimentaire, étape légumes /céréales/légumineuses; autant dire que je remange pratiquement de tout...sauf de gâteaux et desserts et les protéines animales.

    Hebergeur d'image

    Alors je suis allée chercher dans mes photos un dessert connu que je fais assez souvent mais avec une version un peu nuancée, un tiramisu aux biscuits roses et cerise amarena qui date de fin avril. Celui-là, je ne m'en lasse pas !

     

    Pour l'appareil à tiramisu c'est ici

    Pour les biscuits roses, ici

    Hebergeur d'image

    On peut trouver des cerises au rayon épicerie fine des bonnes boutiques, sinon, puisque c'est de nouveau la saison, c'est le moment d'utiliser des cerises fraiches, ce que je ne vais pas tarder à faire!

    Pour imbiber les biscuits, se servir du sirop des cerises amarena ou d'un jus de cerises réduit avec du sucre.

    Alterner biscuits et cerises confites coupées en deux ou non.

    Finir par un décor cerises confites et au moment de servir, saupoudrer de cacao amère

     

     

    Hebergeur d'image

     

    Mots-clés  : cerisecerise amarenatiramisubiscuits rosesdessert 

    Cardamome


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    J'ai fait cette confiture un peu après Noel et j'avais complètement oublié de publier photos et recette.

    Dimanche, j'étais de service et avec ma collègue, nous avons pris un succulent petit déjeuner avec une brioche bulduk et cette confiture d'orange dont nous avons vidé la moitié du pot!!!! (bon, lundi la balance faisait la gueule!).

    J'ai envie d'essayer une autre façon de faire la prochaine fois, toujours afin d'obtenir quelque chose de plus pratique à faire...On en reparlera.

     

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

     

    Marmelade d’agrumes

     

    1kg d’orange

    1 citron

    800 g de sucre

    500 g d’eau

    1 gousse de vanille fendue

    1 étoile de badiane (parfum au choix)


    • Nettoyer les agrumes  avec un soupçon de savon, de l'eau chaude et un graton à vaisselle pour la peau. Rinçer soigneusement et sécher.

    • Couper les "entames" de chaque agrume,  ne pas peler et recueillir le jus.
    • Tailler en  quartiers,  puis retirer les pépins

    • Dans une marmite inox ou fonte, verser le jus, les agrumes coupés, le parfum choisi et l’eau, amener à ébullition et maintenir pendant 40 minutes en remuant de temps en temps.
    Quand les écorces sont tendres, couper le feu et couvrir jusqu'au lendemain.

    •  Le lendemain, ajouter le sucre et sur feu doux, mélanger pour le dissoudre, puis amener à petite ébullition et remuer assez souvent. Petit à petit, les écorces deviennent translucides et le sirop épaissit. Cuire environ 1/2 heure, en raclant  le fond régulièrement

    • Laisser reposer la préparation 5 minutes, l'écumer si nécessaire puis mettre en pots. 

     

     

    Mots-clés  : confiture d'orange,badiane 

     

    CARDAMOME

     

     


    votre commentaire
  • Depuis début février que le printemps nous gratifie de toutes ces magnifiques journées - oui, oui février car le 21 mars, la saison sera alors à son sommet...normal on gravit une montagne en commençant par le sommet...comptez 45 jours en arrière et on tombe sur grosso modo, le 4 février- les fleurs ont anvahi les champs et les prés et dimanche, j'ai fait ma cueillette de fleurs de pissenlit.

    Hebergeur d'image

    Depuis longtemps je voulais faire de la gelée de pissenlit et je me suis enfin décidée vue l'afluence de couleur jaune lors de ma petite virée vers l'Estaque.

    On a l'impression de manger du miel un peu plus liquide qu'un miel liquide.

    Source photo     Perte d’appétit, dyspepsie, amélioration des fonctions urinaire, hépatique et biliaire


    Ma recette de cramaillotte (ou miel) de pissenlit

    J'ai obtenu deux pots moyens et un petit

    • 130 g de fleurs de pissenlit (environ 500ml c'est ce que j'ai ramassé)
    • 425 g de sucre (pour mon poids de jus de 530 g)
    • 1 citron
    • 1 pomme (un peu de peau et le trognon)
    • de la gaze.

    Pour l'eau de cuisson, compter 1 litre pour 150 g de fleurs 

    Cueillir les fleurs de pissenlit avec le moins de tige possible

    Les laver une fois et bien les égoutter.

    C’est mieux de ne garder que les fleurs (le jaune) : pas fait et pas d'amertume

    Cuire à tous petits bouillons dans 860 ml d’eau les fleurs et le citron coupé en rondelles pendant 40 minutes, puis filtrer et presser pour obtenir le maximum de jus.

     

    Cuire le jus comme une confiture avec le sucre (400 g/demi litre de jus) et la gaze de pomme, jusqu’à 104° 

     

    Mots-clés  : pissenlitmiel de pissenlitgeléecramaillottemiel 

     

    CARDAMOME


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Ce petit dessert ne m'a pas pris beaucoup de temps car il me restait trois choux d'un précédent dessert. Les choux cuits se conservent très bien et gardent parfaitement leur croustillant et même mieux.

    Dimanche midi, je n'avais rien prévu pour terminer notre repas et soudain...idée! j'avais de la crème fraiche froide au frigo et je n'ai eu besoin que de 5 mn pour la monter en chantilly et en garnir le chou en intercalant de laconfiture de sureau maison.

     

    Pour la chantilly: 100 g de crème fluide froide et 15 g de sucre glace

    Pour les choux: c'est ici

    Pour la confiture: celle de votre choix et si au mois d'août vous rencontrez un sureau, ne manquez pas de vous en faire un ami (confiture, sirop, gelée, baguette magique...) 

     

    Mots-clés  : choux pâtissier,crème chantillyconfiture de sureaudessert rapide et facile 

     

    CARDAMOME


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Lorsque j'étais en Inde il y a fort longtemps, je crois que j'ai du écumer tous les endroits du grand boulevard de Pondichéry où l'on peut déguster des glaces kulfi, des lassis et des petits gâteaux; résultat des courses au retour après 18 jours d'Inde, j'avais pris cinq kilo malgré le jeûne obligé du à des problèmes intestinaux sur la fin du voyage!

    J'avais acheté il y a quelques temps une préparation pour glace kulfi et, la date approchant, je l'ai donc reconstituée et accomodée avec un cookie au chocolat et du caramel au beurre salé. Si je dois de nouveau la réaliser je suivrai les conseils pour cette glace kulfi sur ce blog ou bien ici

     

    Mots-clés : glacekulfipistache,amandecaramelcookie au chocolat

     

    CARDAMOME


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image

    En fait j'ai repéré ces deux liens qui vont surtout m'aider moi, car je vais pouvoir les retrouver ici, plus facilement au moment d'en avoir besoin.

    J'ai répéré que Ch.Michalak dans son emission de France 2 utilisait du caramel en poudre pour faire des tuiles plus rapidement. Je me suis dit qu'il n'y avait plus qu'à en faire.

    Et puis en fouillant un peu j'ai trouvé d'autres indications qui pourront être utiles à tous, je les note ici après mon caramel en poudre.


    Caramel tout bête, pour les rares qui ne savent pas encore comment faire

     

    Mettre du sucre dans une casserole ou une poele, si possible à revêtement non adhésif

    Chauffer et attendre que le sucre se liquéfie.

    Quant ça commence à bien fondre, réduire l'intensité du feu.

    Le caramel va commencer par bouilloner et il est de couleur blanche (à ce stade on peut s'en servir pour faire une meringue italienne ou une crème au beurre)

    Il blondit et devient rapidement plus foncé: c'est le caramel. Ne pas attendre qu'il soit noir, attention ça va très vite.

    Eteindre et verser le caramel sur une feuille de papier cuisson et pencher le papier pour la répartir en couche par trop épaisse.

    Laisser sécher et refroidir

    Casser en porceaux et passer au blender


     

    Tuile au caramel caramel

     

    Pour préparer la tuile au caramel, recouvrir une toile de silicone avec du caramel en poudre et l’enfourner 2 minutes à 200°.

    On peut aussi remplir des empreintes ou emporte pièce.

     

    Pour réaliser un caramel coulant

    Chauffer  60 ml d'eau et 50 ml de crème liquide (sur le site il est noté 60 cl mais franchement, je crois qu'ils se sont trompés)

    Chauffer 130 gr de sucre dans une autre casserole

    Verser 70 gr de beurre demi-sel dans la casserole de sucre cuit et remuer. Ajouter doucement le mélange eau /crème. Garder la casserole sur le feu jusqu’à obtenir une texture sirupeuse. Verser le caramel dans un récipient et le mixer.

    Réserver dans un plat, filmé au contact au frais.

    Pour réaliser une feuille de caramel, cuire 250 gr  de sucre en poudre dans une casserole pour qu’il caramélise. Puis le verser sur une feuille de papier sulfurisé et l’étaler. Laisser refroidir la feuille de caramel puis la démouler.

     

     

    Poudre de caramel liquide

     

     

    Pour: 1 pot de 270 gr de caramel liquide

    Ingrédients :

    - 200 gr de sucre en poudre
    - 200 ml de crème liquide (1 petite brique)
    - 20 gr de beurre
    - 1 cuillère à soupe de sirop d'érable
    - 1 pincée de sel

    Préparation :

    - Versez dans l'ordre les ingrédients dans une casserole.
    - Chauffez à feu moyen en remuant, jusqu'à ce que le beurre fonde.
    - Portez à ébullition à feu vif.
    - Mélangez constamment pendant 8 à 10 minutes, le caramel devient de plus en plus épais, lorsqu'il devient brun foncé, retirez immédiatement du feu avant qu'il ne brûle ! 
    - Versez le caramel sur une feuille de silicone ou à défaut une feuille de papier sulfurisé.
    - Laissez refroidir pendant 8 à 10 minutes.
    - Lorsqu'il est bien froid et bien solide, cassez le caramel en morceaux.
    - Passez les morceaux au mixer par petites quantités  jusqu'à obtention d'une poudre

    Mots-clés  : caramelcaramel au beurre salécaramel liquide en poudrecaramel en poudretuile au carameldécor en caramel

     

    Cardamome


    3 commentaires
  •  

    Hebergeur d'image 

    Je refais régulièrement du confit de gingembre et plus rarement, du confit de pomme.

    Ces jours-ci, j'avais un peu trop de pommes alors je me suis décidée et je me suis mise en confiture!

    • J'ai fait du confit de gingembre en ayant soin, par rapport à mes tout premiers pots, de rajouter un peu d'eau pour avoir du sirop

    • J'ai fait le confit de pommes; il va rester en fait très peu de morceaux de fruits et on va surtout avoir une sorte de "miel de pomme" un régal en bouche qui va faire merveille pour de multiples utilisations en pâtisserie comme cette tarte aux pommes

     

    Le principe est simple:

    On fait macérer le fruit, coupé en morceaux ou en bâtonnets dans un poids égal de sucre, avec ou sans vanille (pour la pomme et c'est bien sur meilleur avec, à raison de 1 gousse pour 500 g de fruit) et avec un peu de jus de citron.

    Dès le lendemain le fruit est devenu translucide et on peut lui donner un premier bouillon

    Chauffer en remuant jusqu'à 105° puis laisser macérer jusqu'au lendemain

    Ajouter de l'eau et renouveler l'opération afin que tous les fruits soient bien translucides (il en restera toujours quelques uns qui ne le seront pas, as d'inquiétude).

    J'ai du renouveler encore une fois l'opération 3 cuissons en tout).

    Amener à 105° et mettre en pot

    Hebergeur d'image

    • Et puis j'ai eu l'idée de faire un confit mixte, mélangeant pomme/vanille et gingembre. Après macération individuelle j'ai mélangé un peu de pommes et un peu de gingembre (en ajoutant du sirop de macération respectif).

     

    Je n'en ai fait qu'un tout petit pot comme c'est toujours le cas quand j'innove, et...je le regrette tellement ce confit est succulent: on a le piquant du gingembre mais pas trop car on a aussi la douceur de la pomme et la saveur subtile de la vanille. La seule différence dans la fabrication de celui-ci c'est que je l'ai réduit davantage et j'ai poussé jusqu'à 107° juste pour ne pas avoir de sirop et être juste assez souple pour s'en servir un peu à la cuillère tel quel.

    Oh "fan de chichoune" comme on dit ici, une fois de plus j'ai été obligée de cacher mon petit pot mais bientôt j'en refais et l'homme pourra se servir tout seul.

    Il m'a dit "tu devrais en vendre, c'est trop bon" oui, j'aimerais bien mais la législation est très dure enfin si vous avez une idée je suis preneur.

     

    J'en ai refait quelques jours après, en fait, hier et j'ai procédé différemment:

    J'ai passé le gingembre non coupé (518 g) et les pommes en quartier (518g), une minute à la vapeur douce puis je les ai coupés et fait macérer avec la vanille (1 gousse), un jus de citron et son zeste et le sucre (même poids que le total pesé après le passage à la vapeur (1 kg). Après 30 minutes, voici la photo:... J'ai laissé macérer tout la nuit; éventuellement prolonger la macération jusqu'à ce que les fruits soient translucides avant la cuisson et ainsi on a juste besoin de chauffer à 105°, laisser refroidir puis re chauffer pour avoir la consistance désirée et mettre en pots (pour moi, 107°). 

    Hebergeur d'image

    Mots-clés  : confit de gingembre,confit de pommeconfit gingembre/pomme/vanille miel de pomme 

    Cardamome


    6 commentaires
  •   Hebergeur d'image

    Après avoir crée mon fondant aux marrons je me suis dit que ça serait pas mal d'en faire un ...qui coule.

    Quoi de plus simple, il m'a fallu y glisser entre deux couches de pâte, un peu de crème de marrons.

    Celle-ci est faite maison.

    Je vous renvoie à ma recette de fondant aux marrons que je remets ici en petit et il suffit simplement de prévoir un peu de crème de marrons pour le fourrage.

    La prochaine fois j'ai bien l'intention d'en faire avec un coeur coulant au chocolat...

    Hebergeur d'image

    50 g  de farine de châtaigne

    100 g  poudre amande

    150 g  de sucre

    100 g  de crème de marrons ("maison" pour moi)

    4 œufs

    30 g  de farine T55

    1 cs de liqueur de châtaigne

    ½ càc  d’arôme amande amère

    150 g  de beurre fondu

     

    un pot de crème de marrons pour le fourrage

     

     

    Mélanger tous les ingrédients dans l’ordre et en battant à la main entre chaque mélange

    Disposer dans les moules (petits moules ovales en silicone pour moi, ou mini formes diverses).

    Mettre au four 180° pendant 30 minutes

     

    Suggestion: Servir avec un peu de crème anglaise, décorée d’un filet de sirop à la châtaigne et de brisures de marron glacé.

     

    Hebergeur d'image

     

     Mots-clés  : fondant aux marrons coeur coulantfondantmarronsfondant ardéchois,crème de marrons 

    Cardamome

     



    5 commentaires
  • Upload images  

    J'ai presque râté les muriers cette année; en fait j'aurais pu en ramasser davantage mais nous étions en Ardèche et je pensai que la saison des muriers aurait du retard (début juin). Bref j'ai pu quand même faire quelques pots et en manger des fraiches.

    D'abord, il faut bien rincer les fruits avec plusieurs eaux, rapidement puis les laisser égoutter de façon à ce qu'il y ait le moins d'eau possible. C'est du boulot, surtout pour enlever les petites queues mais avec celle-ci on ne se pique pas au ramassage!

    Upload images

    • J'ai fait tremper le tout avec du sucre (tant pour tant) et1/2 jus de citron, jusqu'à ce que les mures aient complètement absorbé le sucre (environ 12 heures).

    • Une première ébullition, puis couvercle.

    • Le lendemain, égoutter le couvercle puis amener à ébullition et cuire environ 20 mn mais si vous avez un thermomètre à sirop vous le positionnez sur 105°/106°. Sinon, attendez le petit boulé.

    • Verser dans les pots, les fermer et les retourner jusqu'à complet refroidissement.

    Upload images

    C'est trop bon! Je n'ai pas eu assez de mures pour en faire une tarte (un peu comme celle aux myrtilles...dommage!

     

     

    Mots-clés  : mûresmûrier,confiturefruit de saisonfruit de juinfruit rouge 

    Cardamome


    7 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    La confiture (ou crème) de patate douce ressemble en goût à s'y méprendre à la crème de marrons. J'en ai déjà fait  ici et  d'une manière un peu différente et avec des patates douces oranges.

    J'ai utilisé 1245 g de patate douce blanche (pesée crue épluchée et citronnée).

    confit-de-patate-douce--2-.jpg

    Tailler en morceaux et les faire cuire (pour moi, à la vapeur douce, ça me permet d'éliminer les pesticides!). Les égoutter et les faire macérer avec le sucre (pour moi, 1 kg), 1/2 jus de citron et deux bâtons de vanille grattés ou de l'extrait.

    Hebergeur d'image

    Remuer de temps en temps jusqu'à ce que le sucre devienne complètement sirop.

    Enlever le bâtons de vanille et mixer finement. Je coupe les bâtons en bâtonnets et je les remets avec la purée.

    Cuire jusqu'à ébullition en ne cessant de tourner. Prolonger la cuisson une dizaine de minutes (je suis arrivée à 106° mais lorsque je remue, la température baisse (on a une grosse purée bouillante).

    Mettre en pot et retourner les pots jusqu'à complet refroidissement.

     

     

    Mots-clés  : confiturepatate douce blanchevanillecrème de patate douce,confiture de patate douce 

    Cardamome



    8 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Avant mon départ en Ardèche, j'avais acheté des fraises mais je n'ai pas pu les consommer toutes; mais avec une bonne méthode de conservation je les ai retrouvées intactes en rentrant.

    J'ai fait très peu de confiture de fraises car celles-ci étant chères (les meilleures), je préfère en général les manger fraiches, d'autant que je mange très peu de confiture.

    Ces temps-ci j'ai peu trouver des fraises succulentes avec un très bon prix. C'est vrai, je l'avoue, ce ne sont pas des fraises de Carpentras (je vous l'ai dit, celles-ci je les mange fraiches), ni celles de mon jardin (j'ai pô, j'ai pu). Ce sont (pardon) des fraises venues d'un pays voisin dont j'avais décidé de ne plus acheter ce produit...mais elle embaumaient à l'étalage alors je me suis dit que c'était idiot  de ne pas en profiter d'autant que le prix était incitatif (3.50€/2kg...oui je sais...mea culpa).

    ...Bon mais le résultat c'est qu'ici on se régale et que l'appart embaume avec cette confiture. Les fraises restent entières, sont confites et le sirop est un délice que je pourrai à l'occasion utiliser pour un gâteau à imbiber.

    Hebergeur d'image

    Cette fois, j'ai opté pour un mélange zestes de citron, vanille et fraise.

    • J'ai fait tremper le tout avec du sucre (tant pour tant) et 1/2 jus de citron, jusqu'à ce que les fraises aient complètement absorbé le sucre (environ 12 heures).

    • Une première ébullition, puis couvercle.

    • Le lendemain, égoutter le couvercle puis amener à ébullition et cuire environ 20 mn mais si vous avez un thermomètre à sirop vous le positionnez sur 105°/106°. Sinon, attendez le petit boulé.

    • Verser dans les pots, les fermer et les retourner jusqu'à complet refroidissement.

    Comme d'autres confitures que je fais elle fait le bonheur de mes voyageurs (lien parrainage) et autre convive

    Astuce: voilà un objet bien utile pour ne pas mettre de confiture sur le bord et l'extérieur des pots, l'entonnoir à confiture que je vous recommande où et sous quelque marque que vous le trouviez; il permet en outre de passer les confitures dont on ne supporte pas les petites graines.

     

    Mais on peut tout aussi bien et pour moins cher, utiliser un embout de bouteille!!!

    Hebergeur d'image


    Autre astuce, pour conserver les fraises 


    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

     

     

    Mots-clés : confiturefraise,confiture de fraiseentonnoir à confiture

    Cardamome


    10 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Ce tiramisu était  le dessert du menu que j'ai fait pour ma cousine début octobre.

    Je lui avais fait un caviar d'aubergine sur lit de chakchouka et un tajine de poisson au citron et aux olives

    Je rappelle la recette surement connue de tous mais celui-ci avait une particularité car le gâteau au yaourt que j'utilise toujours au lieu des affreux boudoirs qui se délitent est disposé différemment ce qui donne une texture très agréable à l'ensemble.

    (Voir aussi le tiramisu aux framboises,le 

    tiramisu amarena, deux saveurs/trois types, la verrine à l'ananas comme un tiramisu, le tiramisu framboise amande, et le tiramisu classique )

     

     

    Battre au ruban 3 jaunes et 75 g de sucre

    Monter 3 blancs en neige

    Mélanger 250 g de mascarpone aux jaunes, avec un bouchon de parfum (rhum, amaretto...) puis incorporer les blancs délicatement

    J'ai fait un gâteau au yaourt sur une plaque à génoise et j'ai découpé des cercles à l'emporte pièce.

    Couper des cercles en 4 pour garnir le fond de la verrine et dans la hauteur

    Utiliser des cercles entiers pour mettre avant la couche finale: ici, le cercle rempli la surface et c'est ça qui est très agréable

     

    Les morceaux ou tranches de gâteau sont trempés rapidement dans un mélange de café très fort et du parfum choisi

    Terminer par la crème de tiramisu et garder au frais pour au moins trois heures

    Au moment de servir, saupoudrer de cacao amer

     

    Hebergeur d'image

     

     

     

     Mots-clés  : tiramisu classique,gâteau pour tiramisumeilleur tiramisu 


    Hebergeur d'image

     

    Cardamome


    12 commentaires
  • Confitures

    Pendant des années
    je me suis évertuée à préparer un sirop puis touiller longtemps les fruits pour les confire et en fin arriver à la confiture qu'on met dans des pots avec cellophane et paraffine...j'avais vu ma mère le faire, comme je la voyais aussi faire ses liqueurs et tout le reste...

    Et un jour...lumière...je me suis dit que finalement, pourquoi s'embêter? ne serait-t-il pas plus simple de procéder en extrayant d'abord le jus des fruits?

    Non, pas d'extracteur, rassurez-vous mais tout simplement, en profitant de la capacité du sucre à "cuire" les fruits (les africains du Nord parlent de dattes "cuites" lorsqu'elles sont muries et moelleuses).

    Alors voilà le principe:

    On va compter en gros 1kg de sucre pour 1kg de fruits (je mets un peu moins de sucre si j'ai des fruits très sucrés, mais je rajoute un peu de jus de citron si ce sont des fruits très aqueux).

    On fait macérer les fruits coupés en morceaux de 2cm avec le sucre dans un faitout en inox et on touille de temps en temps de façon à faire fondre tout le sucre....cela peut prendre de 1 à 3 ou 4 jours selon le fruit (pour le gingembre par exemple).
    Quand on a un sirop, sans grain de sucre et que les fruits sont translucides, c'est bon. Si vous avez décidé de parfumer (vanille ou autre, faites le au départ).

    Ensuite j'amène le tout à ébullition, pendant 1 à 2 mn et j'éteins pour laisser refroidir. 12 heures après je recommence et je fais ça en tout 3 fois (tout dépend de la consistance des fruits et de leur contenance en eau) et en touillant.

    A la dernière, j'ébouillante mes pots et je les remplis comme vous en avez l'habitude, en les retournant après en avoir vissé le couvercle, jusqu'à complet refroidissement.
    Plus qu'à mettre un papier collant en tissu et écrire le titre et la date.

    Pour votre gouverne, je dois vous dire que JP Coffe passe les fruits, fait chauffer le sirop durant 10 mn (petite ébullition), remet les fruits dedans et refait un chauffage pendant une quinzaine de mn. C'est la seule différence.
    Il déconseille de marier les fruits avec toutes sortes de parfums (on trouve de tout et n'importe quoi maintenant et on ne sait même plus reconnaitre le parfum d'origine!). Personnellement, j'utilise volontiers la vanille, éventuellement, du gingembre mais
    je suis bien de son avis!

    N.B. le confit de gingembre (je préfère dire confit plutôt que confiture, tant c'est épais), celui que j'avais fait à la Réunion, c'est un régal, pour ceux qui aiment ce côté piquant. En plus, quand j'en ai besoin, et c'est souvent le cas pour des recettes sucré/salé, ça me sert bien et pas la peine d'acheter de la racine qui va très vite s'abimer.

    Enfin, vous pouvez faire de la confiture avec tout ce que vous voulez (j'ai fait carotte, pour essayer et c'est pas mal!).

    Quel délice avec de bonnes brioches faites maison!

    Pour la confiture de marrons, c'est un tantinet différent mais je mettrai
    un autre post.




    Mots-clés  : confiturefaire ses confitures 




                                             

    D'autres desserts divers sur ce blog (Voir aussi les desserts au chocolat, aux fruits et les gâteaux):


    Prunes citrus et confitures
    Nougat glacé au coulis de fraise

    Îles flottantes
    Glace aux fruits rouges
    Confit de tomates vertes au gingembre

    Confiture ou crème de patate douce
    Tiramisu, mon secret
    Ramequin de yaourt maison au coulis de kaki
    Ma crème de marrons
    Mes confitures

    B.F.Cardamome  


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique