• Hebergeur d'image 

    Cette recette d'aubergines et shitakés fait parti de mes must car c'est un vrai délice et je la fais régulièrement.

    Aujourd'hui je n'avais plus de gingembre et du coup j'ai utilisé le confit de gingembre dont j'ai fait quelques pots et je ne le regrette pas!

     

    Voir ce que j'en dis ici

     

    Ingrédients

     

    Huile d’olive 

    Un oignon haché 

    4 petites aubergines 

    1 pouce de gingembre 

    2 gousses d’ail 

    1càs de miel 

    une  càs de pâte de curry matsaman (il est très puissant) 

    250g de bouillon de volaille  

    Une càs de concentré de tomate  

    1 boite de lait de coco 

    Une dizaine de shitakés 

    Coriandre fraiche hachée

    1 petite poignée de noix de cajou 

    Riz ou pomme de terre pour l'accompagnement  

     

    Dans de l’huile d’olive, faire suer un oignon haché puis y ajouter 4 petites aubergines taillées en petits cubes.

    Ajouter 1 pouce de gingembre râpé, et 2 gousses d’ail.

    Ajouter le miel.

    Ou bien, comme j'ai fait aujourd'hui, 1 càs de gingembre confit maison et une càs de sirop de gingembre (le même pot, couper un peu les brindilles de confit).

     

    Ajouter une  càs de pâte de curry matsaman, 250 g de bouillon de volaille et la diluer

    Cuire les aubergines jusqu’à ce qu’elles soient fondantes ; saler.

    Diluer dedans, une càs de concentré de tomate.

     

    Verser 1 boite de lait de coco et réduire pendant 5 minutes

    Ajouter une dizaine de shitakés coupés en deux et les laisser cuire doucement en finissant de réduire la sauce

    Pendant ce temps, cuire du riz créole ou des pommes de terre vapeur

     

     

    Ajouter de la coriandre hachée et les noix de cajou au moment de servir 

     

     Hebergeur d'image

     

     

    CARDAMOME


    6 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    Recette issue de cette news .

    Suggestion: les accompagner d'un wok de légumes

    Pas de regret , ici on en redemande et c'est si simple à faire pendant qu'on remue les légumes du wok! .

     

    Ingrédients pour 2 personnes:

     Hebergeur d'image

    4 pommes de terre moyennes,

    Une demie càc de sucre bombée,

    Une demie càc de sel de céleri (j’ai mis sel gris)

    Une bonne pincée paprika (plutôt grosse pour moi),

    Une pincée de moutarde en poudre (pas mis),

    Un peu de poudre d ail,

    Une bonne pincée de piment de Cayenne (plutôt grosse pour moi),

    2 càs d huile,

    Un peu d'épices Grecques… J’ai mis du thym de ma colline et de l’origan grec

    Du persil haché

     

    Préparation:

    Préchauffer le four à 200°

    Couper les pommes de terre en huit,

    Dans un petit sachet, mélanger tous les ingrédients sauf le persil et agiter afin d’enrober les pommes de terre,

    Mettre les pommes de terre sur votre grill dans le four et cuire pendant 30/40 minutes.

    Saupoudrer de persil avant de servir 

     

     

    Mots-clés  : pomme de terre,grèceépicespaprikapoivre de cayennepommes de terre au four 

    CARDAMOME


    12 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    Il y a quelques temps déjà  Nonna m'avait offert un paquet de pois chiches lors d'une rencontre à plusieurs blogueuses...J'avoue que sur le coup, un peu féniante, je ne les ai jamais cuisinés. Je me suis décidée et j'ai constaté avec bonheur que finalement, je m'en faisais tout un monde mais que nenni...de plus, c'est un pur bonheur dégustatif qui je pense est lié à la fois à la recette mais aussi à la qualité irréprochable de ces pois chiches. 

    Lorsque j'habitais à Rougiers (83), les pois chiches étaient déjà la fierté du village (prochaine fête du pois chiches le 14 septembre 2014). Ceux de Nonna sont  de Rocbaron (83136). Je vous en donne l'origine exacte en bas de l'article*.

     

    Venons en à ma recette végétarienne avec laquelle nous avons soupé ce soir, riz complet et pois chiches au curry rouge:

     

    A commencer la veille avec le trempage des légumineuses. le trempage permet de raccourcir le temps de cuisson et développe le taux de minéraux et d'enzymes des légumineuses et des céréales complètes.

    Hebergeur d'image

    du riz complet déjà cuit

    250 g de pois chiches secs

    1 oignon

    1 gousse d'ail

    2 cm de gingembre frais

    coriandre fraiche hachée

    herbes (thym, laurier, romarin)

    sel et poivre

    1 càc de coriandre en poudre

    1 boite "demie" de tomates

    huile d'olive

    1 càs de pâte de curry rouge

     

     

    Faire tremper les pois chiches la veille dans trois fois le volume d'eau.

    Cuire les pois chiches avec 1/2 càc de bicarbonate de soude pendant 15 mn puis changer l'eau et reprendre la cuisson avec deux fois le volume d'eau, des herbes, 1/2 oignon haché et ne mettre de sel qu'après encore 15 mn de cuisson. Cuire encore 15 mn et stopper avec couvercle.

    Faire dorer un demi oignon, l'ail haché, et le gingembre puis rajouter la pâte de curry, la coriandre en poudre et cuire encore une minute.

    Ajouter la boite de tomate et cuire encore 10 mn

    Ajouter les pois chiches et cuire coucement pour réduire.

    Finir en corrigeant l'assaisonnement et en ajoutant la coriandre fraiche.

    Servir avec le riz ou les deux mélangés. 

     

     

    Mots-clés  : pois chichecurry rougeriz completplat végétarien 

     

    CARDAMOME

     

    *EARL Le Vallon de Limbaud, Charles et Gabriel Trabaud, 84136 Rocbaron (04 94 04 22 75)


    5 commentaires
  •  Hebergeur d'image   

          J'achète relativement souvent des galettes végétales dans ma boutique bio et ça fait longtemps que je voulais en faire une version personnelle. Un plat complet végétarien est fait de céréales,et de légumineuses auxquelles on associe des légumes.

    Ces galettes sont doucement parfumées d'épices et les  lentilles corail cuisent très vite, de même, le quinoa n'a pas besoin d'une très longue cuisson (quand on voit apparaitre le germe, c'est bon!)

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Ingrédients pour 6 galettes 


    100g de quinoa

    100g de lentilles corail

    2 carottes en petits dés

    1 échalote hachée

    1/2 oignon haché

    1 gousse d’ail râpée

    3 oeufs en omelette

    2 càs de sésame doré

    4 càs de flocons de céréales

    1 cuill. à soupe de coriandre haché

    1/2 càc de curry

    1 pincée de laurier poudre, de thym et de romarin

    1/2 càc de coriandre en poudre

    sel, poivre, 1 cube de bouillon bio

    1 morceau de vert de poireau 

    1 peu de poireau vert clair ciselé

    huile d’olive

     

     

    Cuire les carottes, le quinoa et le vert et le poireau dans 3 fois le volume d'eau avec le cube de bouillon.

    Après 15 minutes, saler, poivrer et ajouter l'ail, las aromates et les épices.

    Faire suer l’oignon et l'échalote puis les ajouter en fin de cuisson à la préparation. Enlever le gros vert de poireau.

    Dans un saladier, mélanger la préparation avec les flocons le sésame et l'oignon/échalote, la coriandre. Ajouter les oeufs et bien mélanger.

    Vérifier l'assaisonnement.

    Faire chauffer une poêle légèrement huilée.

    Y déposer des cuillères de préparation et les faire cuire 2 à 3 minutes de chaque cotés jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

    Huiler la poêle au pinceau après chaque galette.

    Servir avec une salade verte ou des cruidités. 

     

     

     

    Mots-clés  : galette végétale,légumineuselentille corailquinoasésame,flocons de céréales, végétarienquinoa rouge 

     

    CARDAMOME


    7 commentaires
  • Hebergeur d'image   

    Le pied de blettes de la clinique a reproduit de belles feuilles...

    Un régal cette omelette très fournie en blettes et agrémentée de tomates séchées "maison"

    Hebergeur d'image

    J'ai cuit les blettes (environ 350 g) à la vapeur douce

    Je les ai coupées en morceaux

    J'y ai mélangé de l'ail et un peu d'huile d'olive, du sel et du poivre

    J'ai mélangé le tout avec quelques tomates confites (1 heure 1/4 à 180°) et à 4 oeufs bio (mais avec cette quantité j'aurais pu faire une omelette pour 4, avec 8 oeufs)

     

    Hebergeur d'image

    Miam, trop bon le mélange tomate confite et blettes dans une omelette!

    Petits pains sans pétrissage au jus de carotte levée d'environ 4 heures sur base de poolish (100/100/5g levure sèche)

    Hebergeur d'image

    Mots-clés : omeletteblettes,tomate confiteailomelette aux blettes 

    CARDAMOME


    7 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Il y a quelques jours je vous disais que pour moi, finalement, les plats les plus simples étaient en quelque sortes ceux que j'emportrerais le plus volontiers sur une ile déserte. Eh bien en voici un autre exemple : riz complet et lentilles; Rassurez-vous cette assiette était pour nous deux!

    Ce plat est parfait pour un végétarien car il contient tous les éléments de la chaine des acides aminés dont nous avons besoin pour reconstituer nos protéines. Une parfaite complémentarité entre les céréales et les légumineuses. Bien sur, quand je dis céréale, il s'agit de céréales complètes, vivantes.

    Il convient de les laisser tremper la veille pour deux raisons, une, hygiénodiététique et une deuxième, pratique pour faciliter la cuisson.

    En effet, le total des nutriments présents dans la céréale complète, avant cuisson va être démultiplié par le trempage, ceci afin de pourvoir nourrir le petit germe qui naitra. Pour conserver tous ces avantages, il convient de consommer la céréale ou la légumineuse avant que le germe ne pousse. Si le germe pousse  il aura besoin des nutriments et l'inverse va se produire....comme pour un bébé!

     

    Pour une bonne cuisson du riz complet vous pouvez aller là où j'en ai parlé afin d'obtenir un riz cuit dans de bonnes conditions et bien en grains.

    La cuisson des lentilles prétrempées ne dure qu'une 20 aine de minutes. Il faut aromatiser avec des herbes, de l'oignon et finir sur le tout (riz et lentilles) par un filet d'huile d'olive. NB: ne pas perdre de vue que les légumineuses ne se salent que dans la deuxième moitié de la cuisson sinon elles ont du mal à cuire.

     

     Mots-clés  : plat végétarienriz completlentillesprétrempagenutriments

     

    CARDAMOME


    2 commentaires
  • Hebergeur d'image   

    Tout près de la clinique, en fait au pied des escaliers, j'ai repéré un pied de blettes et je me suis servie dès que j'ai eu fini mon service. La clinique est loin des espaces pollués, située tout en en haut  aux abords de la colline.

     

    De retour à la maison, j'ai soigneusement lavé les feuilles dans une eau légèrement savonneuse et je les ai rincées deux fois puis je leur ai fait subir la décontamination finale, la cuisson à la vapeur douce 3 mn, le temps qu'elle aient sué. Après égouttage, je les ai coupées  au ciseau et j'ai légèrement salé.

    Upload images

    Pour les shitakés, je les ai simplement coupés, fait réduire dans une poêle avec un peu d'huile d'olive et salés sur la fin.

    Pour la petite histoire, j'ai acheté 3 kg de shitakés pour farcir un chapon mais le fils n'étant pas venu manger le jour de l'an, j'en ai mis une partie au congélateur et une autre que j'ai cuite puis portionnée et congelée. Ceux que j'utilise dans cette omelette viennent juste d'être cuits. (environ 12€/kg en comptant les pertes dues à la deshydratation surtout)

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    J'ai mélangé aux oeufs deux bonnes càs de parmesan, un peu de sel et enfin, j'ai cuit l'omelette.

    C'est un régal et finalement encore meilleur qu'avec des épinards. Il faut dire que la texture du shitaké s'apparente à celle des cèpes ce qui donne une omelette vraiment très onctueuse.

     

     

     Mots-clés  : omeletteoeufs,blettes parmesanshitakéomelette aux blettesomelette aux champignons 

    CARDAMOME




    1 commentaire
  • Hebergeur d'image

    Je suis retournée chercher des blettes sauvages, tout en haut du 13è, à environ 2.5 km du métro la Rose. Le matin ma copine qui habite là-bas m'a appelée pour me dire qu'il y en avait encore et c'est sous la pluie, l'après midi que je les ai cueillies après être allée tout près faire un achat bricolage.

    Au prix du gasoil elles me coûtent 0,42€ pour 450 g pesés...Je n'ai pas pu en prendre plus, je n'avais pas pris de sac, que mes mains! 

    J'avais le choix entre la quiche ou le gratin...j'ai trouvé celui-ci plus léger et plus compatible pour le mélange avec la patate douce et les eoufs durs.

    Hebergeur d'image


    J'ai cuit le tout à la vapeur douce

    J'ai fait une béchamel Mornay (avec du râpé) que j'ai aromatisée avec un mélange paprika fort (cadeau d'une copine)

    J'ai fait un plat pour deux et deux plats pour un (avec seulement 1/2 oeuf) ce qui me permettra d'en apporter au travail.

    On a juste poursuivi avec un peu de fromage de chèvre, c'est tout mais c'était super bon! Le soir on s'est laissé tenter par le Paris Aubenas que j'ai mis en ligne hier

     

     

    Mots-clés  : gratinblettesbettes,patate doucesauce mornaybéchamel, oeuf dur  

    CARDAMOME

     

     

     


    15 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    La version light de mon gratin est due au mode de cuisson des aubergines et n'enlève rien au moelleux, bien au contraire.

    Pour une version classique on fait griller au préalable, les tranches ou rondelles d'aubergine dans de l'huile d'olive.

    Ici, pas de friture (les aubergines boivent beaucoup d'huile) mais une cuisson à la vapeur et un égouttage.

    Du coup, ce plat contient très peu d'huile (olive toujours) et la calories ne sont apportées que par les fromages

     

    Trancher deux aubergines en rondelles et les cuire à la vapeur douce pendant quelques minutes puis les égoutter dans une passoire.

    Hebergeur d'image

    Préparer une sauce tomate (oignons saisis et dorés, herbes, ail, sel, poivre, tomates taillées en dés, reduire, cuire pendant 30 mn puis mixer)

    Hebergeur d'image


    Disposer dans le plat, les rondelles d'aubergine, assez serrées (à la dernière couche, elles ne le sont pas faute de combattant!) 

    Hebergeur d'image

     

    Poser dessus des morceaux de mozzarelle à pizza 

    Hebergeur d'image

     

    Recouvrir de sauce tomate 

    Hebergeur d'image

     

    d'emmental...et à la dernière couche, ajouter des olives, du thym et un filet d'huile d'olive 

    Hebergeur d'image

     

    Enfourner à 180° pendant 30 mn

    Hebergeur d'image  

    Hebergeur d'image

     

    Mots-clés  : auberginegratin,mozzarelle à pizzasauce tomateemmental 

    Cardamome


    3 commentaires
  •    Hebergeur d'image

    Je fais une fois par an cette soupe au pistou qui est une de nos recettes traditionnelles en Provence. Je suis hélas la seule à en manger car zhome aime pas les courgettes! L'an dernier j'avais cuit à part celles-ci afin de lui proposer une soupe sans courgette puis les avais rajoutées au reste afin de pouvoir la manger comme elle doit être.

    Cette année, tant pis pour lui je me la fais pour moi toute seule.

    En l'occurrence, ce soir, des gens de passage y ont gouté!

    La recette que je fais est la même depuis des années, celle que faisait aussi ma mère, du petit livre des éditions Montsouris  .

     

    Cette soupe est très consistante; en fait c'est plutôt un plat de légume qu'une soupe car en aucun cas elle en doit être liquide.

    On y met des haricots rouges et blancs, des écheleurs, des carottes, des courgettes. 10 minutes avant la fin de la cuisson, on y ajoute des pâtes. Certains y ajoutent des pommes de terre et j'y ai même vu des lardons....un pu hérétique selon moi.

    Hebergeur d'image

    On prépare une "pommade" faite de tomate, de basilic, d'ail, d'huile d'olive, d'emmental râpé et d 'un jaune d'oeuf.

    On allonge cette pommade avec le bouillon de cuisson des légumes puis on verse le tout dans la soupe qui après une nouvelle petite ébullition est prête à servir.

     

    300 g de haricots blancs et rouges

    3 petites courgettes

    3 carottes

    300 g d'écheleurs

    4 gousses d'ail

    1 beau bouquet de basilic

    1 morceau de vert de poireau

    2 tomates moyennes

    1 jaune d'oeuf

    50 g d'emmental râpé

    100 ml d'huile d'olive

    du râpé ou du parmesan, c'est encore meilleur, pour servir

    sel, poivre, laurier, thym romarin

    1 poignée de pâtes (torsades, pennes, papillons)(j'ai mis des pennes complètes)

     

    Hebergeur d'image

    J'ai précuit mes légumes à la vapeur puis je les ai taillés.

    Les haricots ont cuit à la vapeur également.

    Ensuite  cuire ensemble les haricots et les carottes auxquels on rajoute une gousse d'ail râpé, du thym, du laurier, du romarin, le vert de poireau, du gros sel et du poivre.

    Puis après 15 minutes  rajouter les courgettes et les écheleurs.

    Pendant ce temps-là, ébouillanter et peler deux tomates.

    Hacher finement les tomates, ainsi qu'un beau bouquet de basilic et râper trois gousses d'ail.

    Préparer une pommade avec le tout à laquelle on rajoute de l'huile d'olive, un peu de fromage râpé et un jaune d'oeuf.

    Le secret de famille je vous le livre: rajouter à cette pommade un bon morceau de Roquefort.

    Allonger cette pommade avec un peu de bouillon de cuisson puis la verser sur le reste et faire reprendre une petite ébullition.

    Servir avec de l'émmental râpé et/ou du parmesan

     

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

     Mots-clés  : soupe au pistou,basiliccourgetteécheleursharicots rouges,haricots blancs, parmesanail,roqueforttradition provençalerecette provençale d'été, Provence  

    Cardamome




    4 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    Je suis partie en Ardèche  pour une semaine mais j'ai programmé quelques recettes que je n'avais pas encore publiées.

    Certaines datent de cet hiver, d'autres sont des petits plats de famille qu'on fait tous de temps à autre mais p...urée que c'est bon!

     

    Alors voici aujourd'hui ces fameuses pommes de terre suédoises que j'ai mises avec des brocoli cuits à la vapeur et des frites de panais.

    La photo parle d'elle même pour les pommes de terre: il faut la taillader de haut en bas, presque jusqu'au bout, la huiler et y saupoudrer des herbes, du sel et du poivre puis enfournér à 210/220°.

    Je dois dire que la cuisson a été plutôt longue...peut être que je n'ai pas trnaché assez fin.

    J'ai cuit les panais et les brocoli à la vapeur; j'ai taillé les panais en frites, que j'ai ajoutées au plat, dans le four.

    J'ai rajouté les brocoli réchauffées juste avant de servir et j'ai versé un peu d'huile d'olive dessus + assaisonnement.

     

    Hebergeur d'image

    Le soir il en restait que j'ai servi assorti de magret séché

     

          Mots-clés  : brocolipanais,pommes de terrepommes de terre à la suédoise

    Cardamome


    5 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Récemment, j'ai fait pour ma cousine de passage un menu dont le plat principal était ces "Légumes printaniers croquants, à la vapeur douce puis au wok". Cette façon de faire est rapide et assure un délicieux croquant et le respect de la saveur de tous les légumes.

    Au marché aux puces où j'ai emmené ma "guest" pour le lui faire connaitre, j'ai fait mes amplettes en légumes

    Petits pois, haricots verts, fèves, pommes de terre, fenouil, brocoli, carottes fanes, asperges vertes, cébettes (oignons nouveaux); environ 200 g net de chaque légume.

    j'ai écossé les petits pois et j'ai gardé quelques cosses dont j'ai bien sur enlevé la membrane intérieure. j'ai défait le brocoli en petits bouquets. j'ai gardé les carottes entière avec un petit bout de queue et j'ai conservé les plus belles fanes pour les ajouter au potage du soir. J'ai coupé le fenouil en demies tranches. J'ai épluché la base des asperges et les ai coupées en 3. J'ai coupé les haricots verts en deux. J'ai coupé les pommes de terre en petit cubes. J'ai tranché les deux cébettes en petits biseaux.

    En assaisonnement:

    Je réduis en poudre mes herbes sèches, sauf le thym que j'ai ramassé il y a peu. Les quatres herbes de base sont le romarin, le thym, le laurier et la marjolaine.

    J'y ai ajouté un peu de bouillon de volaille (car l'accompagnement, oui, l'accompagnement était du poulet). Si vous restez sur du végétarien, vous choisirez du bouillon de légumes. 

    Cuisson:

    Cuire soit ensemble soit séparemment les légumes à la vapeur douce (vitaliseur Marion avec un couvercle en dôme et des gros trous pour la passoire (cf site) mais en commençant 1 minute avant par les carottes. Continuer ensuite environ 2 à 3 minutes, pas plus.

    Pendant ce temps, saisir doucement les cébettes dans le wok avec un peu d'huile d'olive. Ajouter tous les légumes et les arroser d'un peu d'huile d'olive, des herbes, du bouillon et un soupçon de sel et de poivre (les vitamines et minéraux ayant été conservés par le mode de cuisson vapeur douce).

    Cuire au wok vif ou plutôt, réchauffer, en tournant l'ensemble, juste avant de servir.

    Eventuellement y ajouter le poulet éffiloché ou en morceaux à part ou servir avec un riz complet ou des nouilles fraiches (maison).

    Le poulet:

    Bourrer le ventre du poulet de gousse d'ail en chemise, de gros sel, de poivre concassé et des quatre herbes.

    Saupoudrer le poulet de gros sel et mettre à chauffer le vitaliseur (cette opération va faciliter l'élimination des graisses dans l'eau de chauffe).

    Quand l'eau bout, cuire le poulet environ 15/20 minutes en le tournant à trois reprises (deux flancs et sur le dos). L'égoutter, le saupoudrer de thym et verser de l'huile d'olive dessus puis le mettre au four pour environ 75 minutes à 180° en l'arrosant de temps en temps (un flanc puis un autre puis sur le dos les 15 dernières minutes).

    Vu qu'il s'agit d'un poulet fermier il va garder son volume; je l'ai découpé en quatre puis chaque morceau en deux. 

    Je fais mon poulet ainsi la plupart du temps car le fait d'être précuit à la vapeur douce, permet d'éliminer les graisses animales excédentaires (il en conserve un peu pour le goût).

     

    Régalez-vous!

     

    Demain, cette recette:Hebergeur d'image

     

     

     Mots-clés  : wokpoulet aux herbeslégumes croquantsvapeur doucevitaliseur marion 

    Cardamome


    4 commentaires
  • Upload images

    Voilà un plat d'hiver, très banal qui rassasiera à moindre frais 5 personnes

     

    N’oubliez pas de voter pour ma recette (Merci, beatrice):

    http://www.boursin.com/fr_fr/ledefiBoursinCuisine/recettes/region/Sud-Est

     

    J'ai pris des blettes à feuilles et tiges courtes (je crois qu'on appelle ça les poirées) et parmi elles, une petite.

    je les ai taillées en petits et cuites à la vapeur douce (décrudit)

    J'ai préparé une sauce béchamel (50 beurre/50 farine ou maïzéna/500 lait/50 gruyère, sel, poivre, muscade)

    Parallèlement à ça, j'ai cuit 3 oeufs durs et 2 pommes de terre (vapeur douce)

    j'ai mélangé  le tout , vérifié l'assaisonnement et enfourné à 220° pendant 15/20 mn

     

     

    Mots-clés  : blettespoirée,pomme de terreoeuf duremmenthalgratin de blettes 

    Cardamome


    9 commentaires
  • Hebergeur d'image

    J'adore les haricots, sous toutes leurs formes et ceux dont je raffole le plus, ce sont les plus gros (Soissons, pois du Cap)

    ...Et comme j'aime la saveur curry, j'associe souvent les deux.

    Aujourd'hui, un curry très fort, le curry matsaman que j'ai déjà utilisé pour faire un curry de boeuf matsaman

    Faites attention ce curry est très fort mais...j'adore!

    Hebergeur d'image

     

    • J'ai fait tremper les haricots la veille et j'ai commencé leur cuisson dans un bouillon aromatisé d'herbes mais pas salé. Je n'ai salé que lorsque les haricots étaient presque cuits.

    • Parallèlement à ça, j'ai fait revenir des oignons auxquels j'ai ajouté la pâte de curry. Après quelques secondes de cuisson, j'ai ajouté une grosse boite de tomates concassées, du thym, du laurier, du poivre noir concassé, de la coriandre fraiche et des feuilles de curry.

    • J'ai ensuite ajouté les haricots cuits et un peu de bouillon de cuisson.

    • J'ai laissé cuire encore environ 40 minutes, en rajoutant éventuellement de l'eau afin que la sauce tomate soit vraiment onctueuse.

    • Sur la fin, j'ai ajouté du lait de coco (en fait, crème de coco), j'ai réduit deux minutes.

    • Juste avant de servir, à feu éteint j'ai rajouté de la coriandre fraiche hachée.

    J'ai servi avec un riz complet créole.

     

    Mots-clés  : curry matsaman,haricotsSoissonstomatecoriandrelait de coco 

    Cardamome


    8 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    Je l'avoue, cette assiette ne paye pas de mine et pourtant, c'était vraiement très bon! Ce n'est pas de la grande cuisine, c'est de la cuisine de  tous les jours pour gens pressés 

     

    J'ai cuit à la vapeur douce des courgettes (surgelées en hiver) et des champignons de Paris. Cette cuisson est très rapide, juste quelques minutes.

    Il suffit de les reprendre un peu à la poêle, juste le temps de faire fondre un fromage à l'ail et aux fines herbes (j'ai pris une 1/2 boite marque de magasin). Poivrer, mélanger le tout et servir!

    Repas très léger pour un soir, on peut l'accompagner de riz complet, de quinoa, de boulghour ou de pommes de terre à la vapeur pour des mangeurs plus affamés!.

     

    Votez pour l’une des recettes de la région Sud-Est

    sur Boursin.fr/ledefiboursincuisine et ten­tez de gagner 5000€ ou des Cooq!

    SOUTENEZ ET VOTEZ POUR LA REGION SUD-EST:

    Vous pouvez voter chaque jour jusqu'à fin mars

     

    Si vous voulez soutenir ma recette c'est "la tarte provençale"

     

     

    Mots-clés : courgette,champignonsfromage ail et fines herbes 

    Cardamome


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique