• Supions en Provence aux pâtes fraiches

    Hebergeur d'image

    J'ai fait ce plat de supions récemment à deux reprises, chaque fois pour des invités de passage; la deuxième fois, ce monsieur américain avait réservé l'après midi pour suivre le cours, prendre des notes et faire des photos. Il avait émis ce choix "supions", c'est ce qu'il voulait avoir pour son diner (voir le menu ).

    La première fois, j'ai servi ce plat avec des pommes parisiennes (taillées à la cuillère parisienne et cuites vapeur).

    Cette fois, j'ai fait des pâtes fraiches (nouilles) avec 300 g de farine T55 et T45 (mélange), 1 càs d'huile d'olive et 4 oeufs; laminage au n°6.

    Quel régal, mon ami Wayne s'es extasié et je ne doute pas qu'il renouvelle ce plat chez lui de retour dans l'Oregon. Ce plat est divin! Un plat provençal dont j'ai renforcé la saveur en fonction de mes affinités (piment et coriandre)

    Hebergeur d'image

    Upload images

     

     

    Supions en Provence  

     

    Ingrédients :

    2 poivrons rouges

    Huile d'olive

    1 gros oignon

    1 càc de thym

    1 càc de romarin

    1 pincée  de laurier en poudre

    4 càs de persil haché ou 1 fagot de queues de persil

    ½ piment long haché (arabe)faculatatif

    2 gousses d’ail râpé

    1 boite 4/4 de tomates concassées

    Poivre noir concassé, sel

    700 gde supions frais ou surgelés (net)

    4 càs de cognac

    4 càs de vin blanc sec

    ½  boursin cuisine ail et fines herbes

    100 ml de crème fraiche

    3 càs de  coriandre (facultatif) 

    Hebergeur d'image

    Préparation

    Si les supions sont congelés, les décongeler dans le frigo la veille mais choisir néanmoins une belle qualité.

    Faire dorer au four 200° les poivrons pendant quelques minutes puis retirer la peau.

    Émincez l’oignon et le faire  suer avec les herbes.

    Ajouter les poivrons, le piment, l’ail, puis la tomate, le sel, le poivre.

    Laissez cuire à feu doux pendant 10/15 minutes,  ôter éventuellement les queues de persil  et réserver.

    Dans une autre poêle, faire chauffer de l’huile et ajouter les supions. Laissez-les dorer environ 5 minutes puis flamber au cognac  et ajouter le vin blanc puis réduire presque à sec

    Ajouter le boursin, la crème et 1 càs de poivre concassé. Laissez mijoter jusqu'à ce que la crème formée soit liquide.

    Ajoutez la préparation réservée  et laisser encore quelques minutes réduire à feu doux (le temps de cuisson totale des supions doit être de minimum 30 minutes).

    Parsemer de coriandre hachée, mélanger.

    Servir avec un riz créole ou des pommes de terre parisiennes ou des pâtes.

     

    NB l’alcool n’est pas obligatoire, on peut déglacer avec un filet de bouillon de poisson additionné d’un trait de vinaigre balsamique blanc.

     

    NB : si les supions rendent beaucoup d’eau, les passer, garder le jus et le rajouter plus tard dans la sauce tomate, dorer les supions puis continuer comme indiqué.

    Astuce: je sale toujours les élements au fur et à mesure de leur introduction pour que l'assaisonnement soit correct (pas l'ensemble) et bien sur je n'ai pas salé les supions mais j'ai rajouté l'eau d'exsudation à la sauce tomate. Eventuellement, corriger l'assaisonnement à la fin, après avoir goûté; pour moi, c'était excactement ce que je voulais, je n'ai rien changé.

     

     

     

    Mots-clés  : supionscalamars,provencesupions à la provençalepâtes fraiches,pommes parisiennes

    Cardamust

    « Tarte poire chocolatCaviar d'aubergine et Féroce d’avocat comme à la Réunion »

  • Commentaires

    1
    Mardi 16 Avril 2013 à 10:32

    Hello Cardamone,

    Un plat que j'aime 

    Bon mardi

    Bisous

    2
    Mardi 16 Avril 2013 à 13:34
    Josiane

    Ça n'a pas l'air mauvais du tout!!!! Pffff je ne cuisine plus du tout maintenant!!

    Bises et bonne journée

    Caresses aux poilus

    3
    Mardi 16 Avril 2013 à 14:07
    Mely

    Ce plat provençal est une découverte pour moi et je ne doute pas un instant du succès qu'il a rencontré ! Il a l'air excellent, rien qu'aux photos, ça donne faim...

    Bonne journée, bises et à bientôt !

    4
    Mercredi 17 Avril 2013 à 19:11
    la raleuse nonna

    pour zhommme pas pour moi

    5
    Vendredi 19 Avril 2013 à 11:37
    CARDAMOME

    une merveille, j'en fais souvent car les gens qui viennent ici me le demandent souvent (enfin ça fait trois fois!) embrasse les tiens et caresses à Adena

    6
    Samedi 20 Avril 2013 à 07:42

    Mmmmm! ta recette me fait drolement envie! dommage ici que le chéri n'aime pas du tout ça!!!

    7
    Samedi 20 Avril 2013 à 20:28

    Bon week end Cardamone

    Bisous

    8
    Dimanche 21 Avril 2013 à 14:16
    barbara

    hummmm je sors de table mais j'aurais bien pris une assiette !!! bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :