• Moi, qui fait mon pain depuis longtemps, j'ai été complètement bluffée par cette recette de 
    Pain sans pétrissage.

     

    Depuis, j'ai crée mon pain "Paillasson" en partant d'une poolish et avec une levée de 23 heures envuiron (ajouté le 6/5/14)


    Le pain  sans pétrissage est vraiment très goûteux et la mie très souple !

    Une recette à garder précieusement, pour les jours de flemme ou manque de temps.
     

    Entre parenthèses, vous avez les grammages pour une quantité moindre.

    pain-tournes.-10-09.jpg 
    Petits pains aux graines de tournesol



    - Ces pains ont la croûte dorée et craquante sont absolument délicieux avec un goût de pain de campagne et se servent en toute occasion, petit déjeuner, repas, sandwich, avec la soupe, etc
    Paul n'a qu'à bien se tenir!

    - Se garde 2 jours (ou congelé enveloppé de film plastique).

    Bien entendu vous pourrez varier la farine et utiliser noix, sésame et autres raisins.

    Coût pour un petit pain: 0,05 € (5 cts).

     

     

    J’ai mis entre parenthèses deux autres mesures pour des quantités différentes)

     

    Mélanger dans un grand saladier et dans l’ordre (entre parenthèses, pour d'autres quantités) :

     

    Lait 70 ml (100110)

    Eau tiède 290 ml (440540)

    Miel (ou sucre si vous n’avez pas) 2 càc (33 ½)

    Levure boulanger sèche 12 g (1822)

    Farine 500 gr (750900)

    Sel gris 2 càc ½ (34 ½)

    Si c’est du sel blanc, il faut savoir qu’en gros je mets 1 càc ½ de sel gris pour 1 càc de sel blanc .

     

    Mélanger le sel du bout de la cuillère sur l’épaisseur de la farine puis 

     

     

    TRAVAILLER RAPIDEMENT SANS PETRIR

     

    SAUPOUDRER DE FARINE

     

    LAISSER LEVER A COUVERT 1 H 30 au moins (ça dépend de la température de la pièce) et on peut aller jusqu'à 12 heures

     

    ALLUMER LE FOUR A 240° + UN BOL D’EAU DEDANS

     

    SAUPOUDRER LA TOILE SILPAN  OU PAPIER CUISSON MIS SUR UNE PLAQUE

     

    RENVERSER LA PATE DESSUS

     

    SAUPOUDRER DE FARINE ET TAPOTER SANS APPUYER

     

    DECOUPER EN 3 (4 - 5) BANDES ET CHACUNE EN 4

     

    DEPOSER LATOILE SUR LA GRILLE EN GLISSANT DELICATEMENT LA GRILLE DESSOUS  

     

    CUIRE 15 A 20 MINUTES à four 240 °

     

    SORTIR ET LAISSER REFROIDIR

     

     pain-chez-annita.jpg

    Petits pains rélaisés chez ma cousine Annita à qui j'ai montré lors d'un we 

     

    Mots-clés  : pain sans pétrissage,no knead breadpain rapide 


    B.F.Cardamome

     


    24 commentaires
  •  

    Le taboulé, c’est de la semoule, du citron et de la menthe et des légumes.

    Ensuite, tout est question de goût personnel, de région ou de pays.

    C’est un plat rafraichissant l’été, suffisamment consistant pour être unique le soir et contribuer à un bel assortiment de hors d’œuvre lors d’un lunch ou une petite fête.

     

    J’aime beaucoup le taboulé libanais qui, à mon sens respecte au mieux la tradition  car il utilise du pilpil ou blé concassé fin. Cette céréale complète conserve davantage de nutriments que la semoule de couscous et plus de fibres ; elle est également plus gouteuse. On retrouve dans le taboulé libanais, davantage d’herbe que de semoule.

     

    Le taboulé courant est fait avec de la semoule de couscous et un peu de menthe.

     

    Je vous propose le mien que je fais avec beaucoup de légumes, de la menthe, du persil et de la coriandre, du pilpil fin et des raisins secs.

     

    J’utilise un merveilleux engin appelé robot manuel qui fait merveille pour tout couper en petits morceaux en moins d'une minute et dont voici la photo. Je l’ai toujours sous la main car il prend peu de place et se lave en temps record Je ne saurais trop vous en recommander l’achat (environ 12 €, super aussi pour la chantilly, la mayonnaise, les œufs battus en neige…).

     

    Voici la recette :

     

    Faire détremper 500 g de pilpil à travers une passoire avec 1/2 volume d'eau, mettre dans un saladier et verser ensuite du jus de citron à hauteur; laisser gonfler pendant 1/2 heure. Voici ce qu'on obtient:

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Couper au fur et à mesure les légumes en tout petits après les avoir mis en morceaux ou rondelles dans le robot, et les déposer dans un saladier creux avec couvercle.

    3 tomates, 2 oignons blancs, 1 carotte, 1 petit poivron rouge, un petit poivron vert et ½ concombre  (je n’en avais pas)
    et un peu de sel
     
    .


    Ajouter 4 cuillères à soupe de raisins (j’ai mis des bruns et des blonds).

    Ajouter 1 cuillère à soupe de persil, une de coriandre, et un bouquet de menthe (feuilles environ 50g).

    Ajouter 200 cc de jus de citron, 6 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge et 3 de colza vierge (pour sa haute teneur en oméga 3). Prévoir au total environ un volume de jus de citron pour un volume de pilpil, le reste de l'humidité nécessaire sera pompé dans les légumes.

     

    Bien mélanger et ajouter le pilpil détrempé. Mélanger à nouveau.

     

    Laisser gonfler pendant deux trois heures au frais ou une nuit. (éventuellement, rajouter du citron si le grain n'st pas assez "cuit"après deux heures).
    Avant de servir, rajouter un peu de menthe fraîche.

     

     

     


    CARDAMUST

     


    18 commentaires
  • J'ai découvert la manque du Pakistan ce matin au super marché asiatique (Plombières Marseille). Ah... ce super marché...c'est simple, quand je rentre, je ne parviens à en sortir qu'en me faisant violence. On y trouve TOUT! du japonais à l'indien, du chinois aux Antilles...du surgelé, au frais, du traiteur aux ustensiles de cuisine en passant par le rayon fruits et légumes. 
    Il ya une galerie marchande avec un magasin de vêtements typiques et à l'extérieur on peut également se restaurer dans un restaurant japonais ou un chinois.

    Je ne résiste pas au plaisir de vous faire découvrir cette mangue tant celle-ci est succulente. Un parfum de miel d'accacia se libère dès qu'on l'a pelée et son goût est incomparable.
    Elle a une  couleur jaune clair avec un peu de vert si elle est sur une franche maturité.
    La couleur de sa chair est claire, à l'inverse d'autres variétés (plus jaune d'or).
    Ayant séjourné à la Réunion, j'ai eu le temps de profiter de toutes les merveilleuses variétés de mangues qu'on y trouve (mangue josé, mangue "carotte", mangue "américaine" et j'en passe! J'en ai d'ailleurs fait de merveilleuses confitures dont il ne me reste qu'un pot. Cependant je n'avais pas encore trouvé ce parfum et cette onctuosité.
    Un souvenir me reste cependant, celui des mangues de Malaisie... qui pour moi était largement supérieur à toutes les mangues  que j'ai pu manger. 

    Si vous avez l'occasion d'en trouver, n'hésitez pas!...A déguster comme ça, sans rien d'autre.
    Ne les choisisez pas trop souples mais pas dures non plus!.

    Il me reste à vous en donner le prix: 5,30 € / kg j'ai eu la mienne pour 2,57 €....mais vraiment ça vaut le coup!
    (En fait, j'en ai acheté une ce matin pour 2,25 € et nous l'avaons goûtée avec une amie...j'avais oublié de faire la photo...pieux prétexte à me faire plaisir une nouvelle fois...d'autant que ce soir, je vai faire un heurex de plus!).



    B.F.Cardamome


    21 commentaires
  • Le pignon de pin est un fruit oléagineux que l'on trouve dans une coque très dure située sous les écailles de la pomme de pin parasol.

    Donc, partout où l'on trouve des pins parasols, notamment dans le bassin méditerranéen on peut en faire la récolte.

     

    Cake à la banane et pignons de pin


    Celle-ci s'averre fastidieuse car il y a un fruit pour une coque. Lorsque l'on se promène dans les allées peuplées de ces pins, et que l'on pose son regard au sol, on peut voir ces coques marron violacé et si on a le courage et le temps, on peut tout à fait se faire une petite récolte!

    Les valeurs nutritionnelles sont de 685 cal, 13,8 en proteines, 62 pour les lipides et 18 pour les hydrates de carbonne.

    Ceci expliquant celà, acheter ces pignons revient assez cher. Compter selon la provenance entre 15 et 18 €e kg (en ce moment en promo à Promocash à 16,50 €). C'est cependant très léger en poids.

    Les utilisations se retrouvent en cuisine aussi bien qu'en pâtiserie. Notez quelques exemples:

    Sauce pistou (basilic, ail, huile d'olive, sel, poivre, parmesan, pignons avec ou sans crème fraiche).
    Thé à le menthe comme à Sidi Bou Saïd (Tunisie, café des Nattes) où l'on met quelques pignons au fond de chaque petit verre.
    Tarte aux pignons.
    Gâteau catalan au citron et aux pignons.
    Salades composées.
    Croquants aux pignons.
    Salade landaise.

    Il existe aussi une huile de pignons de pin (environ 10 € les 100ml) riche en phosphore, vitamine B1 et fer ainsi qu'en acides gras polyinsaturés. On lui trouve une saveur de champignons, avec une note de pain grillé avec un goût légèrement sucré qui permet de l'associer à l'avocat, aux poissons, aux fromages de chêvre....selon l'imagination de nombreux chefs qui l'utilisent. 


    (Merci au site 1001huiles.fr pour quelques détails nutritionnels et google pour certains  photos).


    B.F.Cardamome


    14 commentaires
  • J'avais des gnocchi

    J'avais un pied de basilic

    J'avais du saumon fumé

    J'ai toujours du parmesan, de l'huile d'olive, des pignons et du sel gris

    J'ai toujours un peu de crème fraiche en petit pack

    Vous réalisez une sauce avec le basilic, de l'huile d'olive, une gousse d'ail, un peu de gros sel et un peu de poivre (Si c'est un peu difficile à mixer ajoutez un tout petit peu d'eau dans le mini robot ou faites le à la main).
    Vous ajoutez quelques pignons, juste pour le craquant, le goût et pour épaissir un peu la sauce.
    Vous ajoutez enfin juste ce qu'il faut de crème pour la détendre.

    Vous versez le tout dans les gnocchi qui viennent juste d'être cuits et rincés (attention à ne pas mettre trop de sel dans l'eau).

    Vous rajoutez le saumon coupé en lanières, du parmesan et vous tournez.

    Vous décorez de quelques pignons et de quelques sommités de basilic (J'ai oublié d'en garder!).

    C'est prêt! 

    Suggestion: En même temps que la sauce, mélangez quelques tomates cerise coupées en quatre (Je n'en avais pas)

    Coût du plat pour 4 personnes : environ 4,60 € soit 1,15 € par personne






                                                            

    D’autres recettes de pâtes dans ce blog :


    Fusillis saumon fumé, poireaux crème et moules 

    Macaroni aux poireaux, champignons et mascarpone
     

    Tagliatelles mascarpone, lardons fumés, tomates séchées et parmesan.
    Gnocchis
    au pistou et saumon fumé
     

    Pâtes au basilic et tomates confites, piquillo à la morue 
    Papillons aux moules, sauce curry

    Gratin de lasagnes aux légumes confits (BF)


    B.F.Cardamome


    6 commentaires


  • Je vous ai déjà parlé de clafoutis aux prunes citrus....

    Pas grand chose de différent dans la recette du clafoutis aux abricots mais, c'est si bon que je ne résiste pas à l'envie de vous en offrir une tranche et de vous en rappeler les élément essentiels.


    C'est le clafoutis que je préfère, légèrement acide, légèrement sucré...

    De toutes façons, bien qu'en pâtisserie cela se constate moins qu'en cuisine,  c'est toujours différent chaque fois.

    Je vous remets donc la recette (il s'agit de pâtisserie et là, impossible d'échapper aux précisions!).


    Verser 65g de farine et mélanger au fur et à mesure au batteur, 3 oeufs, 100g de sucre,  un bouchon de rhum (facultatif); moi j'ai utilisé du rhum arrangé que j'ai fait à la réunion, sinon j'en aurai encore dans dix ans!), une pincée de sel,  200 cc de crème fluide et 50ml de lait entier.

    Verser un peu d'appareil dans le fond du moule puis disposer les abricots coupés en quatre, dos dessus.
    Verser le reste de la pâte.
    Mettre au four à 180° pendant 30 mn puis éteindre le four.

    Je le présente ainsi, décoré d'un peu de sucre glace.

    Coût du dessert pour 6 à 8 parts (pour moi, ça sera 8): < à 1 € sans les abricots et avec, pour cette fois, ça fait 2 € (500g d'abricots à 2,20 € au marcher aux puces de Marseille samedi dernier)

    ...Ce qui fait environ 0,25 € la part.

    Calories, si vous faites encore attention à ça...180 par part (l'essentiel étant de ne manger cette part que si vous avez faim, vraiment faim, et non, simplment envie de manger quelque chose...)

     

    Mots-clés : clafoutisclafoutis aux abricotsrecette du Limousin 

     

     


    D'autres desserts aux fruits sur ce blog (Voir aussi les desserts au chocolat, les gâteaux et les desserts autres):


    Clafoutis, encore
    Bavarois aux fraises

    Coupe d’ananas et fraises au miel d’acacia

    Poires St Jean à la cannelle
    Fraises à la crème anglaise
    Bavarois aux framboises
    Feuilleté roulé aux pommes, noix et raisins (façon apfelsrtudel)
    Poires princesse
    Soupe d’agrumes aux épices
    Tailler des « suprêmes » dans un agrume (leçon en photos)

    Quatuor pour prune, poire, framboise et praliné (menu 4)

    Clafoutis aux abricots
    Clafoutis aux prunes citrus

    B.F.Cardamome  

     


    21 commentaires
  • La joue de boeuf est un morceau particulièrement tendre quand elle est cuite bien sur et peu onéreux. On le trouve chez les tripiers et on l'utilise comme des morceaux pour daube.Il a l'avantage de ne pas être trop gras et de fondre dans la bouche...normal pour de la joue! 

     

    Faire revenir des oignons émincés dans de l’huile d’olive, réserver. (4 moyens, blancs)

    Saisir des carottes en rondelles, saler et réserver. (3 belles)

    Faire revenir des joues de bœuf coupées en gros cubes ; saler et réserver. (Environ 1kg).


    Pendant ce temps, émincer de l’ail (2 gousses) et du gingembre (un gros pouce).

     

    Emincer une petite poignée de coriandre et réserver.

    Mettre une poignée de raisins secs dans un peu d’eau et passer trois minutes au micro ondes.

     

    Remettre les oignons, carottes, et viande dans le faitout et ajouter une c à c de ras el han out, une c à c de cumin, une c à c de curcuma, deux clous de girofle, deux pincées de poivre noir concassé, une c à c de fond de volaille, parsemer de thym, l’ail et le gingembre, les raisins et rajouter de l’eau à hauteur.

    Faire cuire doucement pendant deux heures ou à la cocotte minute pendant 1h ¼  (vérifier). 

    Parsemer de coriandre (ou persil, à défaut) avant de servir avec du riz ou des pommes vapeur.

    Coût du plat pour 5 à 6 personnes (pour moi, ce sera 6): environ 10 € 

    Un régal ! 

     

     

    CARDAMUST


    11 commentaires
  •  

    Les bichiques (une spécialité de fête à la Réunion)   sont des petits alevins de poissons que l’on trouve presque partout à la Réunion mais surtout dans le Sud. Les produits surgelés proviennent plutôt de Madagascar ou la Chine mai leur saveur est incomparable en produit frais. 

    Faire d’abord la sauce avec des oignons rissolés dans lesquels on ajoute de l’ail, du gingembre (de préférence frais) et du piment, du sel et du poivre et si vous en trouvez, du combava (sorte d’agrume que vous trouverez en super marcher asiatique).

    Ajouter les tomates et faire cuire une dizaine de minutes.

    Rajouter de la coriandre ciselée (environ ½ bouquet pour 1kg de tomates, 5gr de gingembre et un piment oiseau ciselé). 

    Ajouter les bichiques (éventuellement décongelées lentement au frigo).

    Laisser cuire environ 5 minutes en ajoutant éventuellement un demi-verre d’eau. 

    Corriger l’assaisonnement (sel, piment, gingembre). 

    Servir accompagné de riz (mon préféré, riz thaï parfumé) et décoré de coriandre ciselée.

     

     

     

    Mots-clés  : carri bichique,gingembreRéunion 

     

     

     

     

     



    D'autres recettes de la mer dans ce blog:

     


    D'autres recettes de la mer dans ce blog:

     

    Carpe des muets 
    Frichti de morue au maïs et petits pois

    Crudités de Saint Jacques juste rôties au thym
    Curry rouge de seiches et gambas aux poivrons, fèves et lait de coco
    Dos de cabillaud à l’aigre douce (menu 13)

    Gambas au curry jaune et lait de coco, tomates séchées
    Huitres chaudes aux morilles(menu 12)
    Gambas royales à la crème de coriandre
    Dos de cabillaud au four, simplement
    Sole princière
    Cari bichiques

     

    B.F.Cardamome   


    5 commentaires
  •  

    clafouti-prune-citr.rge--07-09.jpg

    Ce clafoutis, c'est un des souvenirs de mon enfance....notre mère en faisait souvent et c'est si vite fait que je ne résiste pas à l'envie de vous en donner la recette.

    Un clafoutis ne doit pas être farineux ni épais, ni caoutchouteux.

    Moi, je l'aime avec des fruits acides comme les abricots, les cerises griottes ou les prunes acides qu'on trouve dans la campagne.

    Le secret c'est de ne pas mettre trop de farine.

    Mélanger 3 oeufs avec 120 gr de sucre. cette opération permet au sucre de fondre.
    Ajouter 65 à 70 gr de farine et bien battre.
    Ajouter enfin 200 cc de crème fluide et 50ml de lait. (si vous le désirez, 1/2 bouchon de rhum...personnes sensibles s'abstenir).

    Mettre un peu de pâte au fond du moule (ou des 6 à 8 moules individuels), puis verser les fruits et finir par le reste de la pâte.

    Mettre au four180° pendant 1/2  heure (en fait, quand l'appareil se soulève c'est pratiquement le moment de le sortir du four)

    On peut faire avec un four à 200° mais je trouve que c'est moins réussi.

     

    clafouti-aux-prunes-07-08.jpg


    Coût: < 1 € pour 8 parts raisonnables, sans les fruits (environ 500 gr)

    D'autres desserts aux fruits sur ce blog (Voir aussi les desserts au chocolat, les gâteaux et les desserts autres):

    Clafoutis, encore
    Bavarois aux fraises

    Coupe d’ananas et fraises au miel d’acacia

    Poires St Jean à la cannelle
    Fraises à la crème anglaise
    Bavarois aux framboises
    Feuilleté roulé aux pommes, noix et raisins (façon apfelsrtudel)
    Poires princesse
    Soupe d’agrumes aux épices
    Tailler des « suprêmes » dans un agrume (leçon en photos)

    Quatuor pour prune, poire, framboise et praliné (menu 4)

    Clafoutis aux abricots
    Clafoutis aux prunes citrus

    cardamust 


    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Si, comme moi, vous êtes un peu hérissés par le goût du sarrasin dont les crêpes sont plus fragiles ou si vous faites tout simplement vos crêpes de façon plus "diététique" qu'avec de la farine blanche, alors je vous conseille cette recette de pâte à crêpe complète.

    Prenez 200g de farine complète ou intégrale mélangée à 1 cuillère à café de sel gris (<1/2 de blanc)
    Mélanger trois oeufs.
    Verser 500 gr de lait chaud dans lequel on aura mis 20g de beurre. On peut remplacer par moitié moitié avec de la bière (sujets sensibles, s'abstenir).

    La pâte est prête à être utilisée. On fait entre 9 et 12 crêpes.

    Coût: environ <1,30 € la crêpe, garnie de 25gr de gruyère.

    Pour une pâte sucrée, ne mettre qu'une pincée de sel et ajouter 2 c à soupe de sucre.

    J'en ai toujours quelques unes, prêtes au frigo, sous film et je n'ai plus qu'à mettre un peu de gruyère dedans et les faire passer quelques secondes au micro onde.

    CARDAMUST


    8 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Préparer la sauce 

    Utiliser du curry vert en pâte (commerces asiatiques) ou faites votre curry selon la recette donnée par Jamie Oliver. Je l’ai faite, et il est vrai qu’elle est savoureuse mais très longue à réaliser. On peut sans dénaturer trop le goût faire la sauce avec la pâte toute prête, en y rajoutant quelques ingrédients.

     

    D’abord, mettre le riz à cuire (un volume de riz pour un volume et demi d’eau et 10gr de sel par litre d’eau, dans une cocotte, au micro onde durant 22 mn pour environ 500gr) 

    Démarrez votre sauce avec 1 à 2 cuillères à soupe de curry vert pour 6 personnes (deux gros magrets de 380 à 420 gr), selon que vous aimez le curry plus ou moins fort.

     * Faire revenir dans un peu d’huile d’olive (plus sain) et ajouter des cébettes en tronçons.
     * Ajouter le gingembre frais râpé (je mets environ un dé de 2 cm).
     * Rajouter des haricots verts ou le légume de votre choix, à peine décrudi.
     * En tout dernier, mettre des lanières de poivrons rouges (ou les trois couleurs) et laisser cuire 1 minute.
     * Détendre avec une boite de lait de coco et laisser cuire à feu doux quelques minutes, le temps que la sauce épaississe un peu.

    (Là, faire cuire les magrets et les réserver).

     * Corriger l’assaisonnement avec de la sauce poisson, du citron vert et du sucre. Il doit y avoir un équilibre de ces quatre saveurs de telle sorte que la saveur pimentée se sente, sans vous mettre le feu dans la bouche (un peu quand même mais supportable).
     * A la fin je rajoute du basilic haché (chinois si vous en trouvez) et de la coriandre.
     * Ajouter les tranches de magret dans la sauce chaude et servir décoré de tomates confites (facultatif) et de feuille de basilic.
     

    On accompagne de riz Thaï parfumé comme sur la photo.

     

    La cuisson des magrets 


    Cuire à feu vif
    les magrets dont on aura au préalable entaillé le côté peau, sans entamer la chair, en réalisant des losanges.
     

    Pour de gros magrets il faut cuire environ 5 ou 6 minutes sur le côté peau, puis jeter la graisse dans un récipient et cuire l’autre face environ 3 ou 4 minutes. 

    Pendant ce temps on prépare une feuille d’aluminium en la saupoudrant avec du sel et du poivre. 

    Mettre les magrets sur la feuille et la fermer. Toute viande qui vient d’être cuite doit subir le même sort si l’on veut avoir quelque chose de tendre. 

    Couper en tranches dans le sens de la largeur, plutôt en biais.


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ajouter à la sauce ou, pour une autre recette, déposer dans l’assiette et accompagner de la garniture (sauce aux cerises noires, sauce à la mangue, aux pommes de terre à la graisse de canard…) .

     

          CARDAMUST


    2 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je le dis pour chaque plat, chaque boisson....Plutôt que d'en prendre souvent et de mauvais, il vaut toujours mieux se faire plaisir moins souvent, mais avec du vrai, de l'authentique, de la qualité et du fait maison quand cela est possible .

    Là encore, je vous propose une boisson ultra simple à réaliser. Elle fait partie des "classiques" et , avec l'arôme café, en version brésilienne. 


    Quand j’avais mon restaurant,  j’avais des clients qui venaient spécialement pour certaines spécialités et me les demandaient, même si elles n’étaient pas au menu...difficile de les satisfaire mais...

    C’était difficile pour le tiramisu qui demande un temps de prise au frigo, réalisable pour la glace à la banane qui se fait le temps d’un repas et sans problème pour cette boisson divine que l’on fait dans l’instant.

    C’est un chocolat fort en goût, un véritable régal à déguster….surtout quand on n’a pas trop le moral ; à déguster aussi pour le simple plaisir de goûter un bon chocolat, tout simplement, avec rien d’autre. 

    ***** 

    (Pour environ 3 tasses)


    Choisir du chocolat noir, fort en cacao ; personnellement je prends du 74%.

     

     

    Faire fondre tout doucement au micro onde 100g de chocolat. S’il n’est pas entièrement fondu, c’est très bien. 

    Chauffer également ½ litre de lait entier dans lequel on verse 3 c à s de café lyophilisé (je prends de l’arabica en petits sachets individuels et j’en mets 2 à 3, selon votre goût). 

    Mélanger le lait chaud au chocolat en l’incorporant petit à petit. 

    Réchauffer le tout sans amener à ébullition (mais si vous le faites, ce n’est pas grave ça épaissit et ce n’est pas mauvais du tout non plus!). 

    Quand la préparation refroidit, il se forme un dépôt en surface….moi je n’aime pas ça, alors quand je me sers j’utilise une passoire. 

    Cela se boit avec ou sans sucre…je préfère mettre 1sucre et demie pour la totalité de la préparation. 

    La préparation se conserve sans problèmes 4 ou 5 jours dans un frigo convenablement réglé (4°maxi). 

    Vous m’en direz des nouvelles ! 


    Coût d’une tasse (à juin 08) 0,26 €


    Mots-clés  : chocolat chaud,chocolat brésilienboisson au chocolatcafé,chocolat à l'ancienne

    CARDAMUST


    4 commentaires
  • Je vous l'avais promise....je la mets!
    Anecdote:
    J'ai toujours aimé la crème de marrons
    ...à en avoir des nausées postprandiales!
    Lors d'un camp scout, un autre chef et moi avons liquidé une grosse boite, après le feu de camp de la soirée, devant la tente, et je n'ai pas pu avaler de crème de marrons pendant trois mois!
    Mon copain actuel en raffole et mon fils également...mon petit fils s'y met allègrement!
    Faut vous dire que c'est loin de ressembler à celles du commerce!

    ********************

    D'abord, sachez que je ne m’embête pas (quoique le plaisir de la ballade soit une pure merveille!)....je ne m'embête pas à aller en Cévennes ou Ardèche; j'ai fait ça une fois, enfin quand mes beaux parents de l'époque étaient cévenols et ....croyez moi l'épluchage des châtaignes est d'un fastidieux qui dure la journée avec la cuisson!

    Donc, je me l'épargne, et j'achète les marrons en conserve (boite ou bocal) et même je prends de la purée mais aussi des marrons, pour pouvoir avoir des morceaux et avoir moins de travail au mixage. Mais au départ, je ne prenais que les marrons (ceci dit c'est plus avantageux de prendre aussi de la purée car les marrons trempent le plus souvent dans de l'eau).
                                                    **********************
    Cette fois ci, (mai 2008) j'ai pris deux boites de purée et une boite de marrons pour un coût de 7,64€ et j'avais ramené de l'ile Maurice un paquet de 2kg de sucre roux (10 rps soit 0,23 €) et des gousses de vanille...il faut en mettre une par kg de marrons. Donc j'avais 2k300 de marrons pour 2kg de sucre (à vous de voir, mais je pense que c'est bien d'en mettre un peu moins que 1/1) et j'ai mis trois gousses de vanille..

    Je prépare un sirop avec 1 verre à moutarde d'eau (150ml) pour 1kg de sucre roux, dans lequel je mets les gousses grattées (une pour 1kg). Il ne doit plus y avoir de grains de sucre...que du sirop. Récupérer les gousses (je les mets dans un pot avec du sucre).
    Verser dedans, les marrons et mélanger au fouet.
    De toutes façons, on va ensuite donner un coup de mixeur, pas trop, si vous aimez rencontrer des morceaux, plus, si vous aimez que ce soit bien mixé.
    Laisser bouillir à petit feu pendant 30 mn sans cesser de remuer.
    Bien sûr, la confiture ne doit pas attacher au fond du faitout (inox) et si c'est le cas, c'est le moment d'arrêter tout de suite.
    Verser dans les pots ébouillantés, fermer et retourner les pots.

    Astuce:
    En versant la confiture, il arrive souvent d'en mettre plus sur la table et sur les bords du pot que dans le pot lui même...vous me direz, c'est super parce qu'on est sûr de pouvoir la goûter avant tout le monde! Alors pour éviter cela, je la verse d'abord dans un pichet et je verse sans dégoulinure dans les pots...ensuite j'ai tout le loisir de pouvoir déguster ce qui reste dans le pichet, avec une spatule!

    J’ai donc pu réaliser environ 3kg à 3kg200 de crème pour un coût approximatif de 0,52 € les 100 gr si on compte l'achat du sucre et de la vanille en métropole. Moi, elle m'est revenue à 0,26 € les 100 gr!

    A la réflexion, je pense qu'on pourrait aussi laisser macérer les marrons (pas la purée) de façon à ce que l'eau du marron se transforme en sirop et que le sucre "cuise" le marron de la même manière que pour les autres fruits. Après tout les marrons sont plus tendres que le gingembre et j'y suis arrivée avec celui-ci.

    Faudra que j'essaie avec un pot....

     

    Mots-clés  : crème de marrons,marrons 
                                             

    D'autres desserts divers sur ce blog (Voir aussi les desserts au chocolat, aux fruits et les gâteaux):

    Prunes citrus et confitures
    Nougat glacé au coulis de fraise

    Îles flottantes
    Glace aux fruits rouges
    Confit de tomates vertes au gingembre

    Confiture ou crème de patate douce
    Tiramisu, mon secret
    Ramequin de yaourt maison au coulis de kaki
    Ma crème de marrons
    Mes confitures

    CARDAMUST


    5 commentaires