• Pompe à l'huile d'olive

    pompe-huile-12-11--1-.JPG

     

    La pompe à l'huile est une spécialité provençale que l'on retrouve parmi les treize desserts sur la table de veillée de Noel à la fin du "gros souper". On l'appelle aussi "gibassier", plus ou moins souple, plus ou moins biscuit plutôt que pogne. A  Aix-enProvence, si vous allez en bas à droite dans  la rue Espariat, vous verrez la queue sur le trottoir le long de la boulangerie, les jours entourant la période de Noel et, croyez moi, il vaut mieux la faire soi même vu le prix!

    Elle nécessite une longue levée (probablement due à la présence importante d'huile d'olive). Elle ne reste pas souple très longtemps pour devenir croustillante au fil de la journée mais n'en perd pas moins sa saveur.

    J'ai reçu de l'huile d'olive ramenée par mon fils faite à partir des oliviers de la propriété de La Ciotat (moulin de Ceyreste: Ceyreste possédait, du 17ème siècle au début  du 18ème siècle, trois moulins à huile et un quatrième destiné à moudre les "os" des olives (les grignons).

    J'ai utilisé ma map comme robot et première levée, à laquelle j'ai rajouté au moins une heure dans la cuve.

    Après le façonnage, nouvelle levée mais pas plus d'une heure sinon elle s'affaisse (j'ai du la refaire lever une troisième fois).

    Proportions par rapport au poids de la farine (pour moi T65 bio):

    eau tiède: 32%

    eau de fleur d'oranger: 8%

    levure: 3%

    sucre: 16%

    sel blanc: 1.4% (pour moi, gris 2%)

    huile d'olive (vierge première pression, si possible une bonne huile de Provence): 40%

    Vous pouvez augmenter l'eau de fleur d'oranger, dans ce cas, diminuer le poids de l'eau.

    pompe-huile-12-11--2-.JPG

    Mélanger l'eau, le sucre, l'eau de fleur d'oranger et la levure et laisser mousser.

    Ajouter la farine et le sel et l'huile et laisser faire le programme pâte (ou, manuellement en laissant lever au moins deux heures au chaud)

    Ajouter une heure de levée au programme pâte en laissant le pâton dans la cuve.

    Dégazer, former des ovales en entaillant au ciseau du centre vers l'extérieur et en écartant l'ovale.

    Laisser encore lever une heure et mettre au four 180° pour 20 mn (fonction de la grosseur des pompes.

     

    Allez Maguy, tu peux la faire pour ton repas!

    Suggestion: à refaire avec des pignons plantés avant la levée, ou des zestes confits, ou des grains d'anis dans la pâte; tiens...lundi, pour emmener au boulot mardi!

    NB: la recette recueillie par Maurice Brun dans le pays d'Arles, celle que je fais quelquefois, contient plus de sucre (30%) plus d'eau de fleur d'oranger (en fait, pas d'eau) et moins d'huile (20%). Dans une autre recette on ajoute des oeufs (1 oeuf pour 300 g de farine)...En Auvergne et tendance de certains boulangers provençaux, on remplace l'huile par le beurre ce qui la rapproche plus de la brioche, c'est pourquoi elle est moins appréciée des vrais amateurs (La cuisine provençale Louis Giniès, Ed. Montsouris).

     

    Mots-clés : pompe à l'huilehuile d'olivegibassiernoëltreize desserts

     

       Hebergeur d'image

     

    Cardamome

     

     

    « Boulghour aux petits légumesBuche choco amarena (crème au beurre au chocolat) »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 00:30
    ANTILLES

    merci pour le partage, passe un bon noël, kiss

    2
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 07:01
    la nonna

    ça me plait ta recette de chez nous, bisous de la varoise

    3
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 14:12
    Josiane

    Bien appétisants!!!!!!!

    Bisous.

    4
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 16:09
    fatimato

    bien apétissent ma belle bisouuuuuuuuuuuuuuuu

    5
    Vendredi 23 Décembre 2011 à 22:14
    abbygaelle,DOMI

    j'adore le nom, tout un programme  

    JOYEUX NOEL

    BISOUS

    6
    Dimanche 25 Décembre 2011 à 15:05
    Martine Réunion

    J'avoue que j'en mangerais bien un morceau. J'aimais bien en acheter au moment des fêtes quand nous étions encore à Marseille.

    Bises et bonne fin de journée de Noël......

    7
    Lundi 26 Décembre 2011 à 21:07
    CARDAMOME

    j'en ai refait avec des pignons et de zestes d'orange j'adore; j'ai tutilisé de l'huile d'olive un peu forte et du coup, je pense quand même qu'il vaut mieux utiliser une huiile plus neutre (mais de première pression!) bzzz

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lundi 26 Décembre 2011 à 21:48
    CARDAMOME

    l'inconournable de fin d'année que j'aimerais faire plus souvent mais il y a tellemtn de bonnes choses à refaire! bisous!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :