• Hebergeur d'image  

    C'est rare mais je me suis laissé tenter par cette recette et par le veau qui va avec mais je n'avais pas très envie de faire la dépense du jarret de veau alors je me suis dit que les morceaux de sauté pouvaient convenir, pourquoi pas!

    Je sais que certains d'entre vous passeront leur tour... d'autres pourront essayer cette recette qui est parmi mes favorites et vraiment succulente...et pourquoi pas, l'utiliser avec de la lotte ou du congre!

    Hebergeur d'image

    J'ai fait exactement la recette de l'osso bucco "a la milanese" celle que j'ai faite avec de la dinde ici.

    Avec le sauté c'est légèrement plus gras aussi, j'ai passé les morceaux de veau à la vapeur pendant trois minutes pour éliminer l'excès de graisse puis j'ai cuisiné comme dans la recette.

    J'ai servi cet osso  bucco avec des pâtes fraiches maison

    Hebergeur d'image

     

    Mots-clés: osso bucco,gremolataveaudindepâtes fraiches

    Cardamust


    6 commentaires
  •  

    Hebergeur d'image

     

    Il y a queques temps, j'ai fait des cuisses de canard confites. Il en restait une et ce midi, notre repas était tout trouvé. Nous avons partagé la cuisse à deux (inutile d'en manger davantage), étant donné la belle portion de frites cuites à la graisse de canard.

     

    Pour faire le confit je vais rappeler très rapidement qu'il s'agit de "sécher" la viande une nuit au frigo avec du sel et des arômates.

    Le lendemain on la rince et on la dispose avec des gousses d'ail et des aromates dnas un plat à four et on recouvre de graisse de canard préalablement chauffée.

    Cuisson pendant 8 heures à 100° ou 10 heures à 80°.

    Egoutter le confit et disposer dans des bocaux, passer la graisse, la chauffer et la verser sur les confits. Retourner les pots, comme pour la confiture.

    Conserver au frais de préférence.

    J'ai tranché des pommes de terre en morceaux et les ai fait rotir dans une poêle avec de la graisse du pot ouvert (conserver le reste de graisse pour un autre usage). En fin de cuisson (c'est assez rapide), assaisonner et servir.

    C'est un régal, et une demie cuisse suffit bien pour un mangeur de viande occasionnel! 

     

     

    Mots-clés  : canardcuisse de canardcanard confitfrites à la graisse de canard,graisse de canard 

    Cardamust


    4 commentaires
  • Hebergeur d'image  

     

    J'ai déjà fait cette recette de poulet au curry vert (ici) mais je l'ai un peu modifiée cette fois car je préfère faire mon fond de volaille, c'est bien meilleur et on utilise les restes.J'ai aussi simplifié la procédure, toujours dans le même but, vous permettre de refaire sans trop de difficulté (et aussi pour me simplifier la tâche!)

    Attention la cuisine thaïe que j'affectionne est particulièrement pimentée aussi je vous conseille de diminuer le curry vert si vous n'êtes pas habitué.

    Hebergeur d'image

    Poulet au curry vert et lait de coco (2ème version)

     

    Pour le bouillon

    Quelques épluchures de carottes

    Du vert de poireau, la première peau de l’oignon, thym, laurier, sel, poivre, céleri, girofle

    Cuire les parures et la carcasse dans de l’eau avec tous les ingrédients pendant 40 mn. Passer et écrasser le tout pour bien exprimer le jus.

     

    Huile d’olive

    1 poulet fermier coupé en 6 (garder la carcasse et les parures)

    1 gros oignon

    ½ ananas en bâtonnets (je n’en ai pas )

    Une banane

    1 pomme granny smith épluchée en cubes

    10 tomates cerise 

    1 citron vert

    1 cs Curry vert

    Quelques feuilles de curry  (ou en poudre)

    3 gousses d'ail râpées

    Sel et Poivre,

    1 petit kumkat confit (maison) ou du zeste d’orange (maison)

    2 càs de gingembre confit (maison)

    ou du gingembre frais et un peu de miel

    ½ boite de crème de coco

    2 carottes coupées en lamelles (avec l’économe)

    1 botte de coriandre

     

     

    450 g de riz basmati à cuire créole 

     

    Saisir les cuisses, jeter le gras puis saisir l’oignon, le saler pour qu’il sèche un peu et ajouter les deux.

    Mixer la banane avec un peu de jus de citron vert

    Laisser mijoter 5 mn puis ajouter, la banane, les cubes de pomme, (l’ananas), les  feuilles de curry, l’ ail, le curry vert, le poivre, le kumkat haché, et le gingembre.

    Ajouter le bouillon de volaille passé, à hauteur et cuire 40 mn (moins pour un poulet non fermier)

    15 mn avant la fin, ajouter les carottes et les tomates. Rectifier l’assaisonnement (je sale les carottes et ça va)

    10 mn avant la fin, ajouter la crème de coco

     

    Juste avant de servir ajouter la coriandre fraiche hachée

    Servir avec un riz créole

    Pour le riz: mettre dans une cocote micro onde, les 450 g de riz avec 7 g de sel et 750 ml d'eau. Cuire à vitesse maxi pendant 22 mn

     

    Hebergeur d'image

          Mots-clés : curry vertpoulet fermierfruitsananaspommebanane citron vertcarotte,coriandre  

    Cardamust

     


    6 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    J'ai préparé ce plat de pintade aux morilles pour mon fils, copine et sa maman...pour fêter la nouvelle année. Malheureusement j'ai complètement oublié de prendre la photo de l'assiette; donc vous ne pourrez voir que celles des étapes.

    Les shitakés (champignons parfumés), ont la texture du cèpe et sont très faciles à conserver (dans une poche papier, au frigo). Ils ont des proprités interessantes (antiradicaux libres).

     

     

    Pintade à la crème aux morilles et aux shitakés 

     

    Ingrédients (pour 6 personnes) :

    Une pintade fermière

    25 g de morilles séchées

    250 g de shitakés frais
    50 g de beurre
     2 échalotes
     sel et poivre
     5 cl de cognac
     20 cl de vin blanc sec
     20 cl de crème fraîche
     1 jaune d'oeuf

     

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Préparation de la recette :

    • Désosser la pintade et garder les parures et la carcase pour en faire un fond qui servira pour une autre recette

    • Faire mariner les morceaux de chair dans le vin blanc pendant 24 heures

    • Faire gonfler les morilles dans un bol d'eau chaude. Les passer, garder le jus et les rincer.Passer le jus à travers une étamine

    • Hacher les échalotes et les faire fondre avec un mélange d’huile d’olive et de beurre.
    Y faire dorer les morceaux de pintade. Déglacer avec le cognac et flamber.
    Couvrir et laisser mijoter 30 min. Eventuellement ajouter un peu d'eau.

    • A part, faire suer les shitakés coupés en 3 ou 4. Il faut y ajouter de l'eau et assaisonner car ce sont des champignons qui ne rendent pas d'eau à l'inverse des champignons de paris. Les ajouter à la pintade.

     
    • Faire revenir rapidement les morilles dans un peu de beurre. Les ajouter à la pintade ainsi que le jus des morilles, assaisonner. Laisser chauffer encore 5 min.
    • Ajouter la crème, lier la sauce avec le jaune d’oeuf et bien mélanger. Redonner un coup de cuisson afin d’épaissir un peu la sauce.

     

    Mots-clés  : pintade fermière,morillesshitakéscrèmepintade aux morilles

    Cardamust


    6 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Le jarret de porc est un morceau vraiment pas cher et très gouteux  que j’aime bien quand j’ai envie d’un peu de viande (1.72 € celui-ci pour deux personnes, Leclerc)

     

     

    1 jarret de porc nature

    2 grosses pommes de terre

    1 oignon

    1 échalote

    1 gousse d’ail

    1 càc de fond de veau

    150 g de crème fraiche fluide

    Thym, laurier, sel poivre noir

    De quoi faire un bouillon (1 carotte, 1 vert de poireau, cèleri, oignon, ail, aromates divers)

     

     

    • Cuire le jarret dans un bouillon (légumes, herbes, aromates, sel et poivre), à la cocotte minute pendant 45 minutes

    • Mettre le jarret au four et le retourner à mi cuisson, pendant 20 minutes à 200 ° pour griller toutes les faces.

    • Faire suer des oignons, de l’échalote et de l’ail.

    • Ajouter du laurier, du thym et des pommes de terre en gros dés

    Faire revenir le tout pour le dorer.

    • Ajouter le jarret, le bouillon de veau (fond de veau + 250 ml d’eau), lacrème fraiche. Faire mijoter pendant 45 minutes à feu doux.

     

    Mots-clés  : jarret de porcpomme de terremijoter 

    Cardamust


    4 commentaires
  • Hebergeur d'image

    ·   Un de mes "invités" m'a un jour demandé une entrecôte pour son repas. je lui ai proposé une entrecôte marseillaise qui est moins chère et tout aussi goûteuse, avec une sauce au poivre vert, assortie de quelques légumes vapeur

     

        Pour une personne:

     

        80 g de crème fraiche liquide

        1/4 càc de fond de veau déshydratée

        1 càc de cognac

        1/2 càs de poivre vert

        sel et poivre

     

      Pendant que la grillade repose dans un papier alu (ne vous inquiétez pas, la sauce est très vite faite) faire rapidement la sauce.

       

       Dégraisser la poêle avec un papier absorbant

       Chauffer la poêle et déglacer avec le cognac

       Ajouter le poivre vert et l'écraser grossièrement

       Ajouter la crème et le fond de veau

       Cuire la sauce une minutes pour l'épaissir

       Pendant ce temps, disposer le steak et les légumes sur l'assiette

       Napper le steak avec la sauce qui va le remettre éventuellement à bonne température.

     

     

       Pour la cuisson du steak: voir mon article mais se souvenir surtout que lorsqu'on a mis un steak à griller, il ne faut plus le bouger de place et surtout ne pas le retourner, jusqu'à ce qu'il soit bien grillé sur une face; ensuite le retourner et c'est le temps  de cuisson de la deuxième face qui va déterminer un steak bleu, saignant, à point ou bien cuit.

     

           Mots-clés  : grilladesauce au poivre vertpoivre verttemps de cuisson 

     

    cardamust


    6 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Toujours en mode décongélation, j'ai utilisé ce lapin pour en faire un tajine au citron confit et aux olives

    J'ai fait ce lapin comme mon tajine de poulet, je vous renvois donc à ma recette.

    Pour changer du couscous je l'ai assorti d'un riz créole

     

     

    Mots-clés  : tajinetajine de lapin au citroncitron confit au sellapin riz créole 

    Cardamust


    5 commentaires
  •  


    Vous  trouverez facilement la recette de la choucroute en surfant mais je vous indique comment j’ai procédé (sur indications de ma belle mère). 
    Pour l'historique de la choucroute allez ici

     

     

    Le plus important est de choisir une bonne charcuterie, bio ou non et de réunir quelques spécialités qui contribueront à faire un plat  riche qui se suffira à lui-même pour un excellent repas.

    Saucisse de Morteau, Montbéliard, palette fumée, (pour ces trois là, je les ai pris cuits), cervelas alsacien au cuminknacks de Strasbourglard fuméjambon et perso j’aime bien les saucisses gendarme (mais il parait qu’on n’en met pas).

     

    Pour la choucroute elle-même, j’ai préféré l’acheter cuite car la choucroute crue doit se cuire très longtemps, environ 4heures.

     

    Quelques pommes de terre que vous cuirez auparavant (vapeur ou micro onde) et rajouterez le dernier quart d’heure.

     

    oignon piqué d’un clou de girofle

    quelques grains de genièvre

    du thym et une feuille de laurier

    quelques grains de poivre concassé

    quelques rondelles de carotte  

    deux càs de graisse de canard ou d’oie

    une petite bouteille de bière blonde très légère.

     

    On peut la faire avec du Riesling mais elle risque d'être trop acide . Avec la bière elle est superbe en goût, ni acide ni amère (bière légère ou pas du tout si on a des convives abstinents, et quelques morceaux de pomme car au vu des recettes que j’ai parcourues, j’ai aimé ajouter celle-ci taillée en gros cubes).

     

    Disposer au fond de la cocotte la graisse et le  lard puis les carottes et la moitié de la choucroute.

    Eparpiller dessus  herbes, épices, pomme et oignon.

    Si vous n’avez pris que du cru en charcuterie, mettez maintenant la saucisse Morteau, les Montbéliard et la palette fumée.

    Je les ai coupées en nombre de parts pour me faciliter la tâche, mais je les ai mises un quart d’heure avant de servir pour finir leur cuisson.

    Mettre le reste de la choucroute et ajouter la bière et l’eau (ou un léger bouillon de volaille) (aux 2/3 de la hauteur) fermer la cocotte. Laisser mijoter pendant 1h30 à deux heures (si ça dépasse, c’est très bien aussi).


    Précuire les knacks pendant deux minutes avec un tout petit peu d’eau.


    Un quart d’heure avant la fin, ajouter le reste de charcuterie et les pommes de terre, sauf le jambon que vous ajouterez la dernière minute.

     

    J’ai choisi  d’accompagner cette choucroute d’un Riesling.  (attention aux abstinents et aux enfants ; 10 g d’alcool par verre bu soit environ entre 1h45 et 2 h par verre pour le retour à la normale dans le sang… sans compter l’apéro ! en tous cas, pensez à boire de l'eau pour éviter le déshydratation due à l'absorbtion d'alcool).

     

    On pourra terminer ce repas avec un Münster pris dans une bonne boutique alsacienne qui se marie bien avec le Riesling, histoire de goûter un peu de ce pain que je fais avec ou sans Map.

     

      

     

    Un plat simple à faire si on utilise de la choucroute cuite. Pendant que ça mijote, j’ai pu vaquer à mes autres occupations

    ...Le travail, c'est plutôt la digestion et je peux vous dire que je n'ai rien mangé le soir jusqu'au lendemain midi

     

     

     

     

     

    Mots-clés  : choucroutechou,charcuterierecette alsacienne 

     

     

      



    Cardamust


    15 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Je tiens cette recette du livre d’Alexandre Dumas qu'il consacra à plusieurs chefs des siècles passés,dont lui (je n’ai plus le titre) (j’ai rendu le bouquin à son propriétaire après m'en être servie pour plusieurs recettes; parmi elles,j’ai gardé celle-ci que je faisais quelques fois dans mon restau, dans le « Menu Tradition » ).

    Ne soyez pas étonnés du mot « halicot » qui vient du mot « halicoter, c'est-à-dire, couper en petits morceaux.

    Donc, dans ce plat, pas de haricot mais des légumes de saison, en fait, des navets.

    C’est là où ça se corse car ici, ma moitié déteste les navets. Aussi je ferai ce halicot de mouton avec des carottes .

    Au lendemain de la fête de l’Aïd, zhome m’a rapporté un très beau morceau de mouton (le pauvre) et même si je ne suis plus une grande mangeuse de viande, je vais quand même lui préparer cette belle recette...que j’ai adaptée (mode cuisson et matière grasse)

     

    Halicot de mouton (1742)

     

    500 g de mouton (épaule ou gigot)

    15/20 g de moelle de bœuf (j'ai mis 30 g = 2 os)

    15/30 g de saindoux huile d’olive (finalement j'ai mis un peu de deux, puis j'ai jeté après avoir saisi la viande et j'ai remis de l'huile d'olicve pour le mijotage)

    Quelques branches de persil

    Quelques branches de ciboule  j’ai mis deux oignons nouveaux

    1 branche de basilic

    1 gousse d’ail

    1 clou de girofle

    ½ càc de thym

    1 feuille de laurier

    700 ml de bouillon de bœuf

    Sel et poivre

    250 g de navets  carottes en rondelles

    J’ai rajouté 2 belles pommes de terre, taillées en 4 ou 6

    1 càc de farine maïzéna

     

    J’ai passé les carottes et les pommes de terre à la vapeur pendant 1 minute (vapeur douce)

    Vu que le mouton, c’est une viande très grasse, je l’ai passé à la vapeur pendant 5 minutes (après l'avoir salé le temps que l'eau bout).

     

    Faire fondre la moelle avec le saindoux ou/et l’huile d’olive.

    Y faire rissoler les oignons coupés en rondelles puis les réserver.

    Mettre à la place les morceaux de mouton et les saisir avec les os.(C'est après que j'ai jeté la matière grasse et remplacé par un peu d'huile d'olive).

    Ajouter les herbes, l’ail, le girofle. remettre les oignons.

    Mouiller avec le bouillon. Saler et poivrer.

    Cuire à petit feu pendant 2 heures au moins (pour moi, 3 mais j'aurai pu cuire 4) puis ajouter les carottes et les pommes de terre et cuire encore 10 minutes (cuisson de pommes de terre)

    Mélanger une càs de maïzena avec un peu de bouillon et remettre dans le faitout.

    Remuer et cuire encore 5 minutes. Servir.

     

    Je pense que le mouton n'ayant pas attendu avant d'être consommé, c'est ce qui l'a rendu difficile à cuire. Si on veut plus facile, il vaut mieux prendre de l'agneau et cuire beaucoup moins longtemps (1h).

     

    Mots-clés  : halicot de mouton,ragout de moutonmoutonagneaucarottes,pommes de terre,moelle de boeuf 

      

    Cardamust

     

     


    14 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    Cet hiver j'ai fait ces cailles en deux cuissons aux pommes et poires caramélisées...un très joli plat très apprécié de mes convives.

     

    cailles-2-cuissons--6-.JPG

     

    Il me restait deux cailles et vu que je cherche désespérémment à vider le congélateur ces cailles ont fait parti des derniers lots de victuailles à éliminer au plus vite cause givre et besoin de nettoyage.

    Je n'avais pas envie d'acheter autre chose pour faire ce plat et les 4 carottes qui me restaient, allaient faire l'affaire pour l'accompagnement.

    La facilité aurait voulu que je fis ces cailles avec des saveurs thaïe ou marocaines que j'affectionne. J'ai préféré faire un plat tout simple, facilement réalisable et qui passe tout à fait pour un déjeuner dominical et familial.

    J'adore la saveur du poivre noir concassé et j'aime aussi les mélanges sucré salé. Ici, ce n'est pas véritablement une recette sucrée salée que je vous propose mais simplement le rappel de la note sucrée des carottes par des gros raisins secs qui vont gonfler pendant les 15/20 minutes de cuisson de cailles.

     

    Hebergeur d'image

     

    Ingrédients: à doubler pour 4 pers

    2 cailles vidées

    1 oignon moyen, ciselé

    4 carottes taillées en rondelles, en biais

    1 petite poignée de gros raisins secs

    1 à 2 càc de poivre noir concassé

    du sel, du thym, du laurier, du romarin

    2 càc bombée de fond de volaille

    1 càs rase de maïzéna

    Huile d'olive

     

    Si vous avez gardé les abattis (aileron, cou etc) faites un fond de caille en y ajoutant des pelures de carottes, d'oignons, des herbes, un bouquet garni, du sel et utilisez ce fond à la place du fond lyophilisé

    Saisir et faire suer les oignons et réserver

    Saisir les cailles de tous les côtés puis les saler

    Ajouter les oignons, les carottes, les raisins, les aromates et le poivre

    Cuire 2/3 minutes  puis ajouter de l'eau aux 2/3 et le fond de volaille

    Cuire à couvert à petit feu pendant 15 minutes. 

    Prélever un petit bol de bouillon, y diluer la maïzéna et remettre le tout dans la sauteuse. Remuer jusqu'à liaison complète; rectifier l'assaissonnement et réduire éventuellement pour avoir une sauce et non un jus.

    Servir...c'est super! 

     

     Mots-clés : caillescarottes,raisins secspoivre noir concasséfond de volaille 

     

     

    cardamust

     


    8 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    Il me restait de la farce aux marrons mise au congélateur après ma pintade aux marrons.

    J'ai décidé de réitérer avec un poulet fermier..on reste dans la tonalité sucrée avec les carottes (cuisson vapeur douce) et dans la saveur du marron avec la ratte dont le goût rappelle celui des marrons.

     

    1/2 oignon

    1 gousses d’ail

    1 échalotes

    50 g de lard fumé

    100 g de farce (chair à saucisse)

    2 cs de persil

    25 ml de vin blanc

    1 cs de graisse de canard

    1 bouchons de cognac

    Thym, 4 épices, sel, poivre, 1 clous de girofle

    25 g de noix brisées

    25 g de mie de pain

    50 ml de lait

    225/250 g de marrons

     

     

    Faire suer oignons hachés, échalotes et ail dans la graisse de canard puis ajouter le lard.

    Ajouter les clous de girofle, le persil haché.

    Faire tremper la mie de pain dans le lait.

    Déglacer avec le vin blanc, réduire puis ajouter le cognac et flamber

    Dans un saladier, mélanger les oignons/lard, la farce.

    Ajouter les marrons brisés grossièrement (1/4 de la boîte), les épices, le thym, les noix, le sel et le poivre.

    Bien mélanger, farcir la pintade et coudre

    Il reste de la farce pour faire une autre pintade ou un poulet, comme aujourd'hui. J'ai mis ici les mesures pour un poulet.

     

    Cuire le poulet au four, soit à faible température (150 °pendant 2 ou 3 heures soit à 180/200° pendant 1h30) Arroser avec un jus de volaille de temps en temps.

    Commencer par cuire un flanc, puis l'autre puis finir sur le dos.

     

    Cuire quelques rondelles de carottes et des pommes ratte à la vapeur douce

    Servir, garni de farce et des légumes.

     

     

     

    Mots-clés :  marrons,recette de Noêl  poulet aux marrons,carottespomme rattevapeur douce  farce aux marrons 

     

    Cardamust


    12 commentaires
  •  

    tagine citron olives amandes (5)

    Ce matin je suis chez Anaïs pour la "coacher" en cuisine et elle a choisi de faire un tajine aux citrons confits, olives et amandes.

    Voulant m'assurer qu'il ne manquerait rien à cette très bonne recette marocaine, je l'ai donc faite vendredi et nous n'avons pas attendu ...c'est pour le déjeuner que nous avons gouté cette merveille.

    Anecdote, je suis allée manger un tajine la veille, aux citrons et olives, dans un retaurant de Plan de Campagne dont je vous parlerai cette semaine...afin que vous n'y alliez pas!

    J'étais donc assez frustrée et j'avais hâte de retrouver les saveurs que je connaissais et le tajine que j'ai vu faire là-bas, tout près de Khénifra où j'ai séjourné deux mois chez des amis il y a quelques années.

     

    tagine citron olives amandes (1)

    Tajine de poulet aux olives, citrons confits et amandes

     

    Pour 5/6 personnes :

    1 beau poulet fermier, 1 tablette de bouillon de volaille (ou utiliser la carcasse)

    ½ litre d'eau (ou de bouillon)

    1 cc de cannelle pour l’oignon ciselé
    4 oignons, 4 gousses d'ail
    Coriandre et persil (1 bouquet de chaque)
    1 pincée de filaments de safran 
    Curcuma (1 cc), Gingembre frais (1 pouce) et moulu (1cc), Cumin (1 cc), Paprika (1cc)
    4 épices (1 cc), 1cs de ras el hanout, 1cc de coriandre en poudre

    1 cc de poivre (pour bouillon et épices)
    200 g d'olives (vertes, mauves, pimentées si possible pas dénoyautées)
    2 ou 3 citrons confits (selon grosseur)

    Huile d’olive

    8 pommes de terre, 200 g d’amandes émondées

    tagine citron olives amandes (2)

    Découper le poulet en 10 morceaux.

    Faire un jus avec les parures et un bouquet garni + carotte + sel + poivre (ou alors, utiliser du fond de volaille mais c’est dommage). Faire tremper le safran dans un peu de bouillon chaud.

    Hacher 3 oignons, la coriandre et le  persil, les gousses d'ail et tailler le citron confit en petits dés. Dans un grand saladier (si possible la veille et dans ce cas y faire mariner les morceaux de poulet), mettre la moitié du persil et de la coriandre. Ajouter les oignons, l’ail, le citron en dés, 2 càs d’huile d’olive et les épices et le safran. (On peut le faire au début).

    Faire revenir le poulet, et une fois qu'il a doré sur tous les côtés, saler et réserver et mettre à la place le 4ème oignon ciselé en demies tranches. Le faire suer, saler légèrement et ajouter la cannelle puis réserver.

    tagine citron olives amandes (3)

    Bien mélanger et verser l’ensemble herbes/épices dans la marmite avec de l'huile d'olive. Faire suer une minute en mélangeant puis ajouter le poulet et du bouillon,  juste pour mouiller, surtout ne pas recouvrir entièrement. Couvrir et laissez cuire doucement à feu doux 45 mn. Une fois que le poulet est pratiquement cuit,  ajouter le reste de persil et de coriandre (en garder un peu pour la déco). 

    Après 15 mn, ajouter les pommes de terre coupées en 4 dans la longueur.

    tagine citron olives amandes (4)

    Découvrir, ajouter les entames du dernier citron confit (mettre de côté les rondelles pour la présentation), les olives, et laisser mijoter pendant cinq à dix minutes à feu doux. Rectifier l’assaisonnement.

    Pendant ce temps, faire dorer les amandes à sec dans une poêle.
    Servir le poulet dans un grand plat à tajine.

    Garder un peu de sauce dans la marmite et y faire réchauffer les rondelles de citron réservées. Les disposer sur la viande ainsi que les oignons à la cannelle et les amandes, du persil et de la coriandre et ajouter le reste de sauce. 

     

     

    Mots-clés : tajine aux citrons,tajine aux olivesamandesépicessafrantajine citron, olives, amandes

     

       Hebergeur d'image 

    Cardamome

     


    16 commentaires
  •  

    chili-express--1-.JPG

     

    Cet article est programmé

     

    Je m'envole aujourd'hui vers 10 h pour la Jordanie mais comme je passe par Frankfort, je n'arriverai à Ammann qu'à 1h45 (heure locale, ici 00h45) demain.

    Je ne resterai absente qu'une huitaine...trop court mais bon, le prix du billet vaut le coup!

    j'irai à Petra une journée (probablement mercredi), puis voir la Mer Morte et m'y baigner mes os plein d'arthrose...Voir le mont Nebo et pas mal de lieux bibliques; je ferai aussi une visite à Jérusalem (dimanche et lundi) où je dormirai une nuit (Anna, membre d'Hospitality club dont je fais parti m'invite  chez elle et son mari). Enfin,  je resterai un peu avec mes amis d'Ammann lorsquils seront en WE (vendredi et samedi)..

    Le Mont Nebo:le lieu où Moïse découvrit la Terre Promise et qui abrite son tombeau

     

     

    Faible consommatrice de produits carnés j'ai eu envie de ce plat aujourd'hui: Je vous ai déjà proposé un chili express mais là, c'est encore plus rapide. Normalement on utilise de la viande coupée mais bon...ici elle sera hachée.

    Je garde toujours au congélateur du piment haché, des lanières de poivron, de la coriandre haché, du persil haché. 

    Ce plat est savoureux et très vite fait si on utilise des haricots en boite.

    Le but aujourd’hui est de parvenir à se faire plaisir en n’y passant pas toute la matinée.

    Je vais juste devoir hacher les oignons et je sortirai les éléments du congélateur au fur et à mesure. Plus qu’à ouvrir les boites et sortir tous mes pots d’épices et herbes sèches.

    Astuce: marjolaine, laurier et thym...moudre et garder en pot une partie de votre cueillette car souvent on n’aime pas sentir les brindilles de thym sur la langue et ça évite d’enlever la feuille de laurier car on l’oublie la plupart du temps.

    Pour le piment c’est comme vous sentez ! Moi j’aime…Vous pouvez remplacer le piment arabe par du piment oiseau (attention il est beaucoup plus fort)

     

    chili-express--2-.JPG

     Chili con carne (pour 8)

    Temps de préparation : 5 min Temps de cuisson : 30 mn

     

    600 g de steak haché (5 ou 10%)

    2 boites de haricots rouges (net 1kg)

    1 boite de 400 g de tomates

    1 boite de concentré de tomate (140 g)

    2 oignons

    2 piments arabes frais (j’en ai mis 3 mais j’aime !)

    1 poivron rouge en lanières

    1 bouquet de persil plat

    1 bouquet de coriandre

    3 cuil. à café de cumin en poudre

    Thym, laurier, 1 bonne pincée de chaque

    1 cuil. à café d'origan

    2 clous de girofle

    1 cuil. à café de fond de volaille déshydraté

    3 cuil. à soupe d'huile

    Sel et poivre

    450 g de riz (pour moi, riz complet)

     

    Chauffer l'huile et dorer 5 min sur feu doux les oignons hachés.

    Ajouter aux haricots le girofle, la moitié du piment et la moitié de l’oignon. Cuire 5 minutes

    Ajouter à l’oignon restant, la viande et faire revenir 5 min sur feu vif. Saler

    Ajouter le poivron et cuire 2 mn.

    Incorporer le persil, la coriandre, l'origan, le cumin, le reste de piment, les tomates, le concentré, le fond de volaille  et une louche de bouillon.

    Saler, couvrir. Laisser mijoter pendant 30 min.

    Cuire le riz créole (astuce : 1 volume de riz pour 1 volume et demi d’eau salée, 20 minutes au micro onde). Pour la cuisson du riz complet voir le lien.

    Ajouter les haricots égouttés et cuire encore 10 min. Rectifier l’assaisonnement.

    Mélanger encore un peu de coriandre haché, à feu éteint.

    Servir très chaud, accompagné de riz créole.

    chili-express--3-.JPG

     

    Mots-clés : chili con carne,haricots rougespimentpoivroncuminviande boeuf facilerapide  

     

    Cardamome

     


    10 commentaires
  • poulet-curry-vert-3-fruits--1-.JPG

    Vendredi 30 mars, j'ai suivi la vidéo de curry de volaille, une première, offerte par Chef Damien du site 750g, que je remercie.

    Ce matin j'ai eu envie de la refaire mais comme toujours, j'ai arrangé à ma "sauce" en y apportant des modifications.

    J'ai rajouté une note pimentée notamment et des petits détails  sur le déroulement.

    • J'ai ajouté un cuiller à soupe de pâte de curry vert

    • Je préfère cuire les oignons avant puis les cuisses et assembler ensuite les deux avant de rajouter le reste.

    • Je préfère utiliser la banane mixé plutôt qu'en rondelles qui de toute façon sont réduites en purée, afin d'avoir un liant plus homogène.

    • J'ajoute des feuilles de curry en poudre

    • j'ajoute de l'ananas et supprime l'orange

    • j'ajoute à la fin des lamelles de carottes qui vont rester croquantes

    J'ai utilisé du poulet fermier de très belle qualité ce qui oblige à cuisson plus longue

    Je note ici la liste des ingrédients par ordre d'utilisation dans la recette

     

    Nous avons tous été emballés par cette recette si parfumée et si simple à réaliser. De la fraicheur, du piquant, du croquant et de la douceur acidulée.

    poulet-curry-vert-3-fruits--2-.JPG

    Curry vert de poulet aux quatre fruits

     

    3 belles cuisses de poulet fermier coupées en 2 (enlever le bout)

    Huile d’olive

    1 gros oignon

    ½ ananas en bâtonnets

    Une banane

    1 pomme épluchée en cubes

    10 tomates cerise

    1 citron vert

    1 cs Curry vert

    1 bonne pincée de feuilles de curry en poudre

    3 gousses d'ail épluchées

    Poivre, thym, laurier

    1 cs de fond de volaille

    700 ml d’eau

    ½ boite de crème de coco

    2 carottes coupées en lamelles (avec l’économe)Voir la photo en bas

    1 botte de coriandre

     

    300g de riz basmati à cuire créole pour l'accompagnement

     

     

    Couper les cuisses en deux et enlever le bout (d'un coup de hachoir); hacher l’oignon

    Saisir l’oignon puis réserver

    Saisir les cuisses et rajouter les oignons

    Mixer la banane et mélanger avec un peu de jus de citron vert

    Laisser mijoter 5 mn puis ajouter, la banane, les cubes de pomme, l’ananas, les tomates cerise

    Thym, laurier, romarin,  feuilles de curry, ail, curry vert, ½  jus de citron vert, poivre (ne pas saler)

    Ajouter du bouillon de volaille (fond et eau) à hauteur et la crème de coco

    Peu de temps avant la fin, ajouter les carottes

    Juste avant de servir ajouter la coriandre fraiche hachée

    Cuire 40/50 mn (pour un poulet fermier)

    Servir avec un riz créole

    carottes-lamelles.JPG

    Mots-clés : curry vertpoulet fermierfruitsananaspommebanane citron vertcarotte,coriandre  

     

    Cardamome


    8 commentaires
  •  queue-de-boeuf-curry-rouge---1-.JPG

    Je n'ai jamais cuisiné de queue de boeuf et pour inaugurer, j'ai voulu de la saveur  avec cette pâte de curry rouge dont la composition est la suivante: Citronnelle 25 %, piment 21 %, échalote 19 %, ail 15 %, sel, galanga 6 %, pâte de crevette 2,5 % (crevette, sel), écorce de fruit du citronnier, poivre. 

     Je l'ai accompagné de pomes de terre, cuites à la vapeur douce.

    Je ne pense pas avoir fait de meilleur curry que celui-ci...on m'en redemande ici et ça ne saurait tarder, exactement à l'identique!

     


    Queue de bœuf confite au curry rouge 

     

    1 kg de queue de bœuf (800 g pour moi cette fois) soit 3 gros morceaux

    Huile d’olive

    1 oignon

    6 carottes

    ½  branche de céleri haché

    2 gousses d'ail

    1 pouce de gingembre

    1 petit morceau de galanga

    Sel, poivre

    2 pincées de thym

    1 feuilles de laurier

    1 cs de pâte de curry rouge bombée

    1 cc de criandre en poudre

    10 feuilles de curry ou en poudre

    400g de tomates concassées

    1 poignée de raisins secs

    2 pommes coupées en 4

    1 càs de maïzena

    1 L de bouillon (veau, ou boeuf)

    Coriandre fraiche

    queue-de-boeuf-curry-rouge---2-.JPG

    Préchauffez le four à 180°.
    Emincer l'oignon et écrasez l'ail. Couper les carottes, la branche de céleri en petits dés.

    Faire dorer les morceaux de queue dans un peu d'huile d'olive, sur toutes les faces.

    Réserver les morceaux faire revenir les oignons.

    Ajouter les carottes en rondelles, le cèleri, le gingembre et l'ail et le galanga râpés. Salez, poivrez, ajouter le curry, les herbes (sauf la coriandre) puis les tomates, les raisins et les pommes et saupoudrer de maïzena.

    Ajouter le bouillon chaud. Couvrir et faire cuire 3H30/4h au four, en remuant de temps en temps.

    A 2 heures de cuisson, retirer les pommes et les réserver.

    Ajouter de la coriandre fraiche si vous le désirez,  mélanger. 
    Dégustez bien chaud avec un peu de riz créole ou des pommes de terre et les quartiers de pomme.

     

    Coût du plat: Voyons voir...10 € environ

     

    Mots-clés : curry rougepâte de curry rougequeue de boeufpommes de terre,pommeraisin coriandre 

     

    cardamome


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique