• Brioches parisiennes à tête, idéales pour gens de passage

    Hebergeur d'image

    Hier, un couple prend contact via le site  pour réserver le soir-même la chambre bureau.

     

    Les chambres d'amis c'est bien mais finalement, 'ya" jamais d'ami qui vient ou si rarement! J'utilise donc cette chambre, soit comme bureau, la plupart du temps, soit en la mettant à disposition pour des gens peu fortunés qui veulent payer leur nuitée à moindre frais ou désirant un contact convivial différent de celui d'un hôtel.

    Si vous désirez faire la même chose *voici mon lien de parrainage

     

     

    …Le temps de clôturer définitivement la réservation et hop…je mets en route une pâte à brioche car je n’ai vraiment plus rien de côté pour servir un excellent petit déjeuner à la française.

    Je décide de refaire des brioches parisiennes à tête.

    Je sais, j'ai déjà mis la recette et des photos il y a peu mais je ne me lasse pas de voir ces boules gonfler comme par magie et embaumer l'appartement. D'ailleurs aujourd'hui, monzome qui était dans le bureau me dit tout d'un coup: "tu fais des brioches?!"...Donc voici d'autres photos et davantge d'explications pour faire les petites têtes.

    Il est tard et la pâte une fois levée et mise au frigo pour la nuit, je vais me coucher.

    Finalement, les gens d’hier ont décidé vers 22h30 de ne pas confirmer ! Mais j’ai quelqu’un qui a confirmé pour jeudi et vendredi. Les brioches sont prêtes, plus qu’à les décongeler et les repasser éventuellement 4 mn à 180°.

    D’ici là, il faut que je fasse un bon   pain au levain (sans pétrissage)!

     

     

    Hebergeur d'image       

    Mie très légère et très aérée

     

    Ingrédients : ces mesures me satisfont pour l’utilisation que je fais de ces brioches ; libre à vous d’augmenter les proportions d’œuf ou de beurre.


    Diluer 12 g de levure sèche dans 30 g de lait et une pincée de sucre

    Mettre dans la cuve : Je mets la cuve sur la balance et je pèse au fur et à mesure

    500 g de farine

    1càc ½ de sel gris

    80 g de sucre vanillé maison

    3 œufs (165 g ou peser)

    105 g de lait (ou complément à 300 g de liquide dont les œufs)

    Faire tourner le programme pâte le temps d’absorber les œufs

    Ajouter le lait/levure

    Dès que la boule est formée, ajouter 125 g de beurre en morceaux

    Laisser finir le programme pâte ou malaxer et faire lever 1 heure  

    Mettre  dans un saladier, filmé au frigo pour la nuit ou au moins ½ heure

    Laisser revenir à température ambiante

    Façonner les brioches en appliquant plusieurs rabats. J’ai façonné 12 boules de 70 g et 12 « larmes » de 12 g (voir ci-dessous).

    Hebergeur d'image

    12 pâtons, un plus gros pour les "larmes"

    Hebergeur d'image

    La petite boule est terminée en pointe

    Hebergeur d'image

    Je fais un trou dans la grosse boule façonnée et j'y insère la "larme"

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Laisser lever encore une heure dans leur moule aidé d’un four à 40° selon température de la pièce.

    Là, il faut surveiller et toujours se souvenir qu’une pâte trop levée va s’affaisser. C’est le coup d’œil et la pâte du chef qui vont faire la différence !

    Hebergeur d'image

    Sortir doucement la plaque de brioche sur le plan de travail. Préchauffer le four à 180° et dorer les brioches délicatement au pinceau (jaune dilué et 3 pincées de sucre).

    Remettre la plaque dans le four pour 15 minutes.

    Sortir et laisser refroidir puis démouler.

    Hebergeur d'image

    Il se peut que vos brioches ne soient pas très dorées sur la partie cachée de l’iceberg : c’est dû au flexipan ; il suffit de les remettre 3 ou 4 minutes au four (voir la photo).

    Hebergeur d'image

    Après 4 mn à 180°

    Hebergeur d'image

    En route pour le congélateur avant que monzome mange tout !

    Hebergeur d'image

    Variantes, recouvrir de glaçage (sucre glace et 1 càc de blanc d'oeuf), de sucre en grains, de graines de sésame...à l'infini!

    Pour le parfum, remplacer un peu de lait par de l'eau de fleur d'oranger, emprisonner des raisins ou des noix dans la pâte, ou encore des pépites de chocolat

    * vos questions sur cette opportunité dans les commentaires


    Mots-clés : brioche à têtebrioche parisienneglaçagebrioche légèrebrioche facile,brioche à trois levées 

    Cardamome

    « Maquereau farci au saumon, sur lit de tomates et courgettesTajine de poisson au citron confit, olives, artichaut et carottes »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 01:42
    Éric G. Delfosse

    "petit déjeuner à la française" ?

    Quand je me suis installé en France voici cinq ans, j'avais cru constater que le petit déjeuner à la française, c'était une tasse de café au lait avec un morceau de sucre, et rien d'autre...Du moins chez tous ceux que je connaissais. Peut-être que tous les Français ne sont pas comme ça...

    Y aurait-il encore des Français qui mangent "normalement", à savoir un repas de roi le matin, de prince le midi et de mendiant le soir ?

     

    Vais retenir la recette, en tout cas (sauf que j'essaierai avec une farine un peu moins blanche).

    Bon appétit !

    2
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 10:04
    CARDAMOME

    oui Eric, la farine T65 peut tout à fait donner de très bon résultats. de toute façon, la brioche n'est pas un aliment qui va apporter quch sur le plan nutritionnel alors pourquoi se priver d'une belle brioche bien levée?

    concernant le petit déjeuner, je pense que faire un PD de roi le matin est idéal, bien entendu, à condition de ne pas avoir fait un repas de roi la veille au soir. en effet, si je mange trop le soir, je suis encore pleine d'énergie le matin et je n'ai pas faim et le repas idéal est (selon moi) celui que l'on prend alors qu'on a faim, la vraie faim, pas celle de la bouche (envie) mais celle du ventre. 

    j'ai longtemps fait un solide petit déjeuner le matin disant que c t le meilleur repas de la journée, sauf que je le prenais sans faim. le soir est souvent le repas des retrouvailles de la famille, et donc, celui où l'on fait "complet" et souvent trop riche; la totalité de l'énergie apportée par ce repas n'est pas totalement consumée le lendemain matin.

    commençons d'abord par ne manger que lorsque la faim se présente pouyr arriver progressivement et naturellement à reprendre un repas de roi le matin, de prince le midi et de mendiant le soir!.

    Si je dis aux gens de faire ainsi, d'emblée sans passer par la phase "je mange quand j'ai faim", on risque de rater une étape et d'en faire des gros. il ne faut pas oublier que la sédentarité est de mise aujourd'hui et que ces notions correspondaient très bien lorsqu'encore au début du siècle les hommes aidaient leur chevaux à labourer et travaillaient 12 heures par jour; se vidant d'énergie, ils avaient besoin de faire le plein ensuite pour retrouver le plein. ils se levaient tôt, commençant à consumer leur énergie et prêt pour un casse croute compensatoire entre 8 et 10h. etc

    l'idéal serait que les gens retrouvent vraiment la véritable sensation de faim et ne la confondent pas avec le petit creux, souvent psychologique qui passe en 10 minutes car c'est une fausse faim souvent animée par un mal être. la vraie faim...faut demander aux éthiopiens ou aux biafrais qu'ils nous la décrivent.

    étant donné que je n'ai pas faim le matin (repas de retrouvaille la veille au soir avec souvent le bon plat cuisiné...et en plus on mage très tard) et que la sensation pointe son nez vers 12, 13 voir 14 heures, je prends souvent ce petit déjeuner à ce moment pour en garder le plaisir (bon pain au levain, brioche, pourquoi pas, jus de fruit ou smoothie, beurre confiture maison, histoire d'apporter du plaisir au cerveau car le plaisir est essentiel pour ne pas tomber dans la frustration et l'hyperphagie. bien sur, le seul repas de la journée suivra en soirée (souvent très tard pour nous) avec une petite collation en fin d'après midi. Tout cela suffit bien pour ma faible dépense énergétique quotidienne. de toute façon, mon cerveau me dicte les prise en envoyant le message "faim" (et non pas "envie")

    Si un jour (de temps en temps, ça arrive), je retrouve de horaires plus réguliers du genre repas du soir à 19 heures, alors, je prendrai le petit déjeuner probablement plus tôt car tout aura été consommé la nuit

    Donc, je pense que les gens qui prennent juste une tasse de café au lait et rien d'autres sont finalement de gens "régulés" qui sont attentifs à leur vraie sensation de faim et qui ont probablement trop mangé le soir ou comme moi, trop tard. Peu importe...leur cerveau leur indique juste qu'à ce moment il est temps de recharger les batteries comme le fait le réservoir qui se met dans le rouge...et encore...en réserve, on peut encore faire 50 km, on ne va pas tomber en panne tout de suite et on n'est pas dans le désert, donc on peut à l'aise attendre l'heure sociale du repas

     

    bonne journée Eric, 

    3
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 10:05
    sarah

    elles st superbes!!!!bisesssssssss

    4
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 10:13

    Ideales pour le petit déjeuner miam miam 

    Bon mercredi

    Bisous

    5
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 10:24
    CARDAMOME

    en effet, chaque fois un palisir renouvelé lorsque e les vois gonfler! bzzzzzzzzzzzz

    6
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 17:37

    je ne savais pas que tu avais une chambre d'hôtes?

    Après une journée au travail, je passe accompagnée de miss toutoune pour faire un coucou et prendre des nouvelles.
    Bise

    7
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 20:24
    CARDAMOME

    non je n'ai aps de chambre d'hôte mais seulement une chambre d'ami, dont on se sert comme bureau et ou sige un clic cla et ma penderie...guere plus grande la chambre! mais j'ai trouvé un site qui propose de la rentabiliser; c'est intermédiaire entre l'hôtel et le couch; moins cher que l'hôtel plus sur que le couch (on sait où on en est avec la participation aux frais pour les hébergés  et plus de convicialité que l'hôtel) si ça t'interesse,  voici mon lien de parrainage. et c'est un moyen de rentabiliser la place inoccupée; personnellement c'estc e qui m'a permis de partir au maroc cette année (hors le vol)

    merci de toa visite , bzzzz

    8
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 20:25
    CARDAMOME

    bonne soirée à toi ausssi! bzz

    9
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 21:43
    polyanta

    Comme elles sont jolies, bien rondes et dodues... tes jolies petites brioches !

    c'est sympa cette idée de chambre d'amis de passage !

    Bisous

    10
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 22:15
    CARDAMOME

    j'en ferai une autre fois en utilisant de la farine T65 plus nutitive

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :