• Hebergeur d'image 

    J'aime bien les sablés et j'ai eu envie de faire ceux proposés par  une candidate dans l'émission LMP (Le meilleur pâtissier)

     

    Je note ici la recette bien que n'ayant pas été totalement convaincue par le caramel . On va dire que je ne l'ai peut être pas assez cuit car il coulait un peu trop à mon goût.

     

    Ces petits sablés sont délicieux, bref, des sablés, et vu qu'il me restait de la ganache, j'en ai faits aussi avec de la ganache.

     

    Hebergeur d'image

     

    Sablés au caramel au beurre salé 



    Pour la pâte sablée  
    250g de farine
    125g de beurre mou
    1 sachet de sucre vanillé
    1 jaune d'œufs
    70g de sucre

    Pour le caramel
    200g de sucre semoule
    160g de crème liquide entière
    60g de beurre demi-sel

     

    Si vous n'avez pas de beurre salé vous pouvez rajouter 1% de sel en faisant le mélange (1.5% de sel gris)

     

    Qsp sucre glace



    Faire un caramel à sec avec le sucre

    Faire bouillir la crème et l'ajouter au caramel
    Bien mélanger

    Ajouter le beurre demi-sel et bien l'incorporer au caramel
    Réserver au frais

    Sabler du bout des doigts la farine avec le beurre (j'ai utilisé le robot par petites pulsions)

    Ajouter les sucres  et le jaunes d'œuf
    Ramasser la pâte (j'ai ajouté 20 g de lait )
    Réserver au frais quelques minutes

    Etaler la pâte sur 3mm d'épaisseur sur du papier cuisson

    Découper les sablés à l'aide d'un emporte-pièce

     

    Faire un trou au milieu de la moitié des sablés avec un vide pomme rond

    Faire cuire pendant 12 à 15 minutes à 180°

    Une fois les sablés refroidis, verser à la cuillère un peu de caramel

    Saupoudrer de sucre glace le deuxième rond troué

    Le Déposer sur l'autre 

     

     

    Mots-clés  : sabléscaramel beurre salépetits sablés pour le thé

    Cardamust


    8 commentaires
  • Hebergeur d'image  

    Pour notre gâteau d'anniversaire (petit fils, fils et moi), j'avais envie de faire un fraisier , oui mais voilà, il eut fallu être né à la belle saison, celle des Mara des bois, celle des Mount Everest (mes préférées introuvables en dehors d'un jardin)ou plus facilement, celle de Carpentras!

    J'ai donc imaginé un fraisier avec des poires et des noix mais en remplaçant la génoise par une pâte à succès. Petite gourmandise supplémentaire, une fine couche de crème au caramel entre deux couches de biscuit.

    Le gâteau est recouvert de pâte d'amande maison, celle qui me restait du "voyageur", étalée très finement et qui s'est avérée tout à fait agréable, sans surcharge de sucre pour l'ensemble.

    Pour le décor, ne rigolez pas trop, ce n'est pas mon point fort, j'aurais peut être du faire la poire en jaune!

     

     

    Hebergeur d'image

    Succès praliné aux poires et aux noix 

     Hebergeur d'image

     Ingrédients

     

    •Décor

    3 poires comices ou william

    10 noix

    50 g de sucre 

    100 g pâte d’amande ivoire

    Quelques gouttes d’extrait de café ou café très fort

    1 jus de citron et un pinceau

     

    •Pour le biscuit aux noix :

    90 g de noix    

    150 g de blanc d’œuf (5)

    210 g de sucre semoule (75 + 135)

    130 g de sucre glace

    30 g de lait entier

     

    •Pour la crème mousseline pralinée :

    250 g de lait frais entier,

    50g de sucre,

    60g de jaunes d’œufs, 

    25g de maïzena,

     ½ gousse de vanille fendue (395g) ou ajouter 10 g de sucre vanillé

    120 g de  pâte pralinée

    180g de beurre, 10g d’amaretto -facultatif-.

    10 cerneaux de noix coupés en deux

     

    •Pour la mousse caramel

    50 g de sucre semoule                                  

    ¼ gousse de vanille ou extrait                        

    60 g de beurre                                                  

    25 g de lait frais    

                       

    Succès aux noix  Pour 4 plaques de 22/22        

     

    150 g de blancs d’œufs (5), 210 g de sucre semoule     (75 + 135)      , 130 g de sucre glace, 90 gde noix, 30 g de lait frais     

     Broyer les noix avec 90 g  de sucre semoule au cutter. Puis ajouter petit à petit le lait bouilli.

    Monter les blancs d’œufs avec le sucre semoule restant et le sucre glace afin d’obtenir une préparation meringuée.

    Bien mélanger les deux masses et étaler l’appareil sur 4 feuilles siliconées.

    Cuire au four 165° CT pendant 30/40 mn

     

     

    • Mousse au caramel :

     

    50 g de sucre semoule,  ¼   gousse de vanille ou extrait,  65 g de beurre, 25 g de lait frais                                      

                                                  

    Cuire le sucre à sec jusqu’au caramel

    Ajouter la vanille

    Décuire avec 15 g de beurre et le lait                             

    Refroidir puis foisonner au fouet avec le beurre restant (50 g)    

     

    • Crème mousseline pralinée

     

    250 g de lait frais entier , 50g de sucre, 60g de jaunes d’œufs,  25g de maïzena,  ½ gousse de vanille fendue (395g) ou ajouter 10 g de sucre vanillé, 120 g de pâte pralinée, 180g de beurre, 10g d’amaretto -facultatif-.

    10 cerneaux de noix coupés en deux

     

    Faire une crème pâtissière, la filmer et la laisser refroidir
    (Faire infuser la vanille dans le lait tiède 10min puis le porter à ébullition avec la moitié du sucre. Mélanger les jaunes avec  le sucre restant et ajouter les farines tamisées. Retirer la gousse de vanille et verser le lait bouillant sur le mélange œufs/sucre/farines. Mélanger soigneusement et remettre à cuire une bonne minute sans cesser de remuer. La crème doit épaissir.

    Arrêtez le feu, placez un film alimentaire à son contact pour éviter qu’une peau se forme et laissez complètement refroidir à température ambiante.)

    Ajoutez la pâte pralinée et mélangez au fouet.

    Fouetter à vitesse maximale au robot.

    Ajouter petit à petit le beurre pommade. Fouetter pendant 3-4 minutes,  la crème devient mousseuse et légère. Parfumer à l’amaretto (10 g)

    Utiliser aussitôt ou garder au frigo.


    • Montage

     

    Faire le décor aux noix :

    Faire un caramel avec le sucre et y tremper les cerneaux un à un, les poser sur un plan huilé et laisser refroidir  

    Tailler une poire en dés (ou les chutes de l'autre), deux autres en tranches puis en coeurs (emporte pièce en cœur).

    Passer au citron tous les éléments

    Découper trois disques de biscuits, dont un légèrement plus petit

    Chemiser de rhodoïd le cercle à mousse

    Disposer tout autour du cercle des coeurs de poire un peu épais (1/2  cm)

    Déposer le petit disque de biscuit au fond du cercle

    Remplir de crème pralinée puis des cubes de poires et encore de la crème

    Mettre un deuxième disque et le couvrir de mousse au caramel

    Mettre un troisième disque et remplir de crème comme au début jusqu’au bord

    Araser avec la spatule

    Finir par un disque de pâte d’amande aromatisée au café pour l'assouplir (étaler en farinant avec du sucre glace, la lustrer avec la paume de la main avant de la découper pour la faire briller). Poser la pâte d’amande sur le poirier non décerclé et passer le rouleau dessus pour un ajustage précis

    Déposer 8 noix caramélisées sur le pourtour

    A l'origine j'avais prévu un autre décor mais j'éia té prise de cours...

    ...intercaler les noix avec  8 quartiers de poire en éventail. Napper les poires de sirop ou de caramel très léger (à peine coloré) 

     

     

     

    Mots-clés  : poiriernoixsuccès,crème de caramelpâte d'amandesgâteau d'anniversaire 

     

    Cardamust


    6 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    J'ai certainement déjà du en faire une qui lui ressemble ... cette pizza était tellement moelleuse que j'ai voulu vous faire partager l'onctuosité avec ces photos.

    En fait, j'ai cru acheter du thon au naturel et c'était des miettes de thon à la tomate; c'est pas mal finalement!

     

    Pour voir plein d'autres pizza, c'est ici

    Hebergeur d'image

     

    une pâte à pain de 350 g environ

    - 100 g de sauce tomate (maison pour moi)

    - Une boite de thon à la tomate 

    - 60 g de mozzarelle à pizza, en tranches

    - quelques lanières de poivron rouge (surgelé maison)

    - un peu de piment frais haché (j'en garde toujours au congélateur) 

    - des olives noires

    - du poivre noir concassé (ou non)

    - thym, origan, romarin 

    - 100 g d'emmenthal râpé

    quelques tomates cerise coupées en deux

    un peu d'huile d'olive

     

    Etaler la pâte

    Badigeonner la sauce tomate presque jusqu'au bord

    éparpiller le thon, les morceaux de poivron, le piment, les olives, les morceaux de mozzarelle, les herbes, sel (peu) et poivre et 1 tiers du fromage râpé.

    Disposer quelques demies tomates cerise (tomate cocktail)

    Cuire à four très chaud (275°) et après 10 minutes, ajouter le reste du fromage râpé et un filet d'huile d'olive

    Finir la cuisson penant 5 minutes

     

    Mots-clés : pizzapizza au thon,poivronpâte à pizza maisonmozzarelle, poivronspiment rouge

    Hebergeur d'image

    cardamust


    9 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Il m'arrive de voir l'émission "dans la peau d'un chef" où l'on assiste immanquablement à la victoire d'un chef aidé de son comis qui lui (elle) empoche 1000 €. A part avoir éxécuté la recette sous les ordres du chef, il n'y est pas pour grand chose mais tant mieux pour son argent de poche! C'est avant tout le succés d'une recette et de celui qui l'a créee. Deux blogueurs sont là pour déguster et juger et si vous ne connaissez pas les priorités des juges, ça vaut le coup une fois de les écouter: C'est "du croquant" à souhait!

    J'aime bien regarder cette (énième) émission de cuisine car c'est une des rares où on peut réellement apprendre un geste, une technique, une déco et une organisation. Savoir qui va gagner, c'est un peu comme mettre une histoire d'amour dans un film policier...ça pimente la sauce mais ça présente peu d'intérêt en dehors du gain pour celui qui en profite.

     

    Je cherchais un plat pour notre menu d'anniversaire et celui-là est tombé à pic. Si vous voulez refaire celui de Michalak allez sur le lien car j'ai changé pas mal de choses (soit dit au passage la recette y est très mal expliquée).

    ...Plat très apprécié, sauf pour mon jeune petit fils (18 ans) qui comme beaucoup de jeunes préfère une tasse de thé aux encornets...il en a laissé la moitié mais s'est resservi en pâtes (fraiches maison) 

     

    Pour ceux qui ne sont pas fana de lardons... remplacer par des champignons, des shitakés feront merveille

    ou bien des girolles

     

    ENCORNETS terre et mer d’après C. MICHALAK 

     

    Pour la farce

    6 calamars

    Huile d’olive
    1 oignon

    50 g de lardons

    thym, laurier, origan
    2 tomates
    2 gousses d’ail
    2 càs de coriandre fraiche hachée
    1 morceau de mie de pain
    50 ml de lait
    Sel et poivre

     

    Sauce tomate

    Huile d’olive

    1 échalote hachée très fin

    1 oignon haché très fin

    40ml de vin blanc
    3 tomates pelées et taillées en gros dés
    thym, laurier, romarin

    Sel et poivre

    4 càs de coriandre fraiche hachée


     

    Réaliser une sauce tomate avec les ingrédients et après avoir rissolé les oignons, en déglaçant avec le vin blanc (facultatif ou bouillon).  Ajouter de l’eau jusqu’à ce que la sauce ait un bel aspect..  Ne rajouter la coriandre qu’à la fin

    Faire tremper le pain dans le lait.
    Laver et vider les calamars. Couper et  hacher les tentacules et les nageoires.

    Frire les calamars dans un fond d’huile d’olive : dorer de chaque côté.

    Farce

    Faire revenir les oignons, ajouter les lardons puis  les tomates .

    Ajouter la mie de pain pressée et la coriandre hachée. Saler et poivrer.

    Faire sauter les tentacules hachées dans de l’huile d’olive pendant quelques  minutes dans une autre poêle .

    Les ajouter  au reste de la farce et mélanger.

    Farcir les calamars et les  fermer avec un cure-dent .

    Faire chauffer une sauteuse avec deux cuillères à soupe d’huile. Déposer les calamars farcis côte à côte et laisser caraméliser à la poele pendant 10 minutes et les mettre dans un plat puis encore 15 minutes au four à 180°..

    Dans l’assiette de dressage, verser une louche de sauce. Poser le calamar farci . Décorer d’une feuille de persil huilée . Décorer de trois demies tomates cerise .

    J’ai servi avec des tagliatelles fraiches

     

     

    Mots-clés  : encornetcalamars,tomatelardonsencornet farci  

    Cardamust


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    Il y a quelques temps je vous ai parlé de bananne rose. Je m'en suis servie de temps en temps pour la base d'un smoothie.

     

    1 banane

    3 kiwi

    complément jus d'orange ou autre pour trois verres (environ 600 ml au total)

    1 càc de miel et cardamome (selon goût)

     

    Mixer le tout et boire frais mais pas trop.

     

    Calories = 130 cal le verre de 200 ml, soit 65 cal/100 g

     

     

    Mots-clés : banane rosebanane,smoothiekiwijus d'orange 

    Cardamust

     

     

     


    8 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Elle est trop belle cette baguette vous ne trouvez pas!

    Pas de grand changement dans ma façon de faire si ce n'est que cette fois-ci je n'ai pas fait de poolish, donc j'ai mis un tout petit peu plus de levure. C'est plutôt dans la façon de travailler le pâton que j'ai fait différemment afin d'avoir une baguette plutôt qu'un "paillasson"

     

    Hebergeur d'image

       

    Verser dans un grand saladier 

     

    200 ml d’eau de source

    7g de levure sèche

    1càc de miel

    300 g de farine T65 bio

    1 ¾ càc de sel gris (1 ¼ blanc)

    20 g de graines de pavot

     

    Mélanger jusqu’à imprégner complètement la farine, sans pétrir.

    Saupoudrer de farine, couvrir et laisser reposer pendant un minimum de trois heures. J’ai laissé environ 9 heures. On peut faire deux rabats après trois heures, cette fois-ci j’ai oublié.

     

    Reprendre le pâton sur un plan fariné et l’étaler doucement à la main.

     Dans la longueur, replier un tiers, puis l’autre tiers par dessus en s'arrêtant à la moitié, et replier encore une fois en soudant sur le bord.

    Laisser reposer la baguette, clef en dessous dans de la farine pendant 30 mn.

    Pendant ce temps, allumer le four à 240° et y mettre la plaque.

    Faire des grignes et transférer la baguette sur la plaque à l’aide d’une planchette en bois ou d’un carton fort.

    Asperger d’eau avec un spray, au début et au milieu de la cuisson.

    Cuire pendant 15 mn

     

    Ma baguette pèse 464 g  et fait 1135 calories soit, 245 cal/100 g

    Coût: 0.50/0.60 €

     

     

     

    Mots-clés : baguettepainsans pétrissagefaçonnage baguettepavot 

     

    Cardamust


    4 commentaires
  • Upload images

    De ce même site (chez Bruno), il y a quelques jours je vous ai parlé des bagels et je réitère aujourd'hui avec ces fameuses brioches à la cannelle, les cinnamons rolls qui me font un peu penser au vetebrod suédois

     

    J'ai changé ceci: au lieu de mettre margarine et beurre, j'ai mis tout beurre 

     

     

    Cinnamon rolls

     

    Dans la cuve de la map, mettre au fur et à mesure:

     

    190 g de lait tiède

    60 g d sucre

    7g de levure sèche

    400 g de farine T45/55

    6 g de sel gris (4 g blanc)

     

    Faire tourner et ajouter

    1 oeuf 

    Quand la boule est pratiquement formée, ajouter 50 g de margarine beurre

    et terminer le programme pâte.

     

    Mélanger 8 g de cannelle et 80 g de cassonnade

    Dégazer le pâton, l'étaler et le garnir de 40 g de beurre mi fondu Puis saupoudrer le mélange sucre/cannelle. 

    Rouler la pâte en un boudin et couper en 10/12 tronçons. 

    Laisser reposer ces "rolls" pendant une heure et enfourner à 200 ° pendant 15/20 mn

    Upload images

    Total calories: 2595 cal pour environ 800 g soit 325 cal/100 g.

    pour 10 cinnamon rolls, environ 250/260 cal/ cinnamon  (pour moi,  11 brioches donc environ 235 cal par brioche    

     

     

    Mots-clés : cinnamon rolls,brioche à la cannellecannellerecette américaine 

    Cardamust


    7 commentaires
  •  Hebergeur d'image

    En fin de journée (de m...!) avant hier, il n'était pas question d'aller me coucher sur un échec aussi j'ai tenu à finir en beauté avec ce pain d'épices qui me réconcilie avec la gente des pains d'épices.

    Le mien est était très bien mais depuis avant hier il me décoit et c'était l'occasion de faire enfin celui d'Eric et de voir si j'allais garder ou non sa recette dans mes doc.

     

    Comme toujours, je note pour pouvoir retrouver plus facilement, merci Eric! j'ai seulement un peu diminué le beurre et utilisé mon mélange d'épices.

     

    PREMIER RECIPIENT
    125g de farine blanche
    75g de farine de sarrasin seigle
    50g de farine de blé complet
    1 cuillères à café de levure chimique ou de bicarbonate de soude


    EPICES: 8g  d’épices mélangées (mon mélange) ou
    1 tour de moulin à poivre
    ½ 1 cuillèr à café de cannelle
    ½  cuillère à café de gingembre en poudre
    ½  sachet de sucre vanillé


    SECOND RECIPIENT
    125g de miel liquide (de sarrasin si possible)
    125 ml de mélange eau/lait
    125g de sucre (roux si possible)
    1 cuillères à café de Ricard (ou autre apéritif anisé)   pas mis
    ½  cuillère à café d'extrait de vanille liquide  pas mis
    75g 50g de beurre fondu

     

    Préchauffez le four thermostat 6, beurrez et farinez les moules à cake

    Tamisez dans un grand récipient la farine et la levure, puis ajoutez les épices et mélangez

    Dans un second grand récipient, délayez le miel liquide dans un mélange eau/lait préalablement chauffé. Y faire dissoudre le sucre. Puis ajoutez ricard et beurre fondu.

    Faîtes un creux dans les farines et y verser le contenu du second récipient, mélangez à la spatule puis au fouet de façon à obtenir une pâte homogène.

    Versez la moitié de la pâte dans chaque moule. Enfournez 45 min au thermostat 6.

    Vérifiez la cuisson en plantant un couteau dans le gâteau. Il doit ressortir sec.

     

    Total calories = 2140 cal pour 620 g environ soit 345 cal/100 g

     

    D’abord préparer un pot à épices, spécial pain d’épices avec mon mélange pour en avoir tout prêt :

     

    20 g de muscade

    10 g de badiane

    10 g d’anis vert

    10 clous de girofle

    20 g de cannelle

    1 gr de réglisse

    10 pincées trois doigts de poudre de zeste d’orange

    10 pincées trois doigts de poudre de cardamome

     

     

    Ce pot va peser environ 66 g. Donc pour chaque pain d’épice, la dose d’épice est d’environ 7/8 g par gâteau.

     

     

    Mots-clés  : pain d'épice Eric Léauteymélange d'épicescuisson du pain d'épicesfarine de seiglemiel 

    Cardamust


    9 commentaires
  • Hebergeur d'image   

    J'ai été tentée de faire ces petits biscuits cacaotés de chez Djouza pour leur rapidité et le fait qu'ils sont à l'huile d'olive.

    Je vous laisse aller voir la recette que je n'ai pas changée d'un pouce.

     

    d'après le blog de Djouza 

     

    Mon avis:

    Ils  sont plus faciles et rapides à faire et ils se laissent manger...surtout par mon homme mais je préfère de loin

    la recette de Martha Stewart ...

     

    Hebergeur d'image

    Avant repos au frigo j'ai poché dans les demies sphères silicone puis j'ai fait une boule en roulant entre mes deux paumes

     

    Hebergeur d'image

    Avant cuisson, recouverts de sucre glace et la trace de la fourcette dessus

     

    Hebergeur d'image

     

     

     Mots-clés  : cacaobiscuits,biscutis au cacao de chez Djouzahuile d'olive 

    Cardamust

     


    4 commentaires
  • Hebergeur d'image   

    Je fais relativement souvent de bagels mais cette recette est celle avec laquelle j'ai les plus jolis et les plus crousti/moelleux des bagels.

    Je ne peux m'empêcher, chaque fois que je pense "bägels" de penser à woody Allen

    D’après http://www.recette-americaine.com

    Hebergeur d'image

    Pour info j'ai fait une série de 7 bagels avec la recette qui suit et au sésame et une série de 7 au pavot, avec la même recette mais en partant d'une poolish de 60 eau/60 farine/1càc levure (et c'est tout, comme levure pour le reste de la recette).

    Nous n'avons pas noté de différence significative quant à la texture quasiment identique, en fait piégés et non piégés nous n'avons pas pu les reconnaitre les yeux fermés.

    J'ai tenu à les faire comme indiqué par Mercotte mais moi je préfère que le trou soit très petit de façon à pouvoir farcir plus facilement...

    J'en ai réchauffé un et l'ai farci d'un peu de munster...huuummm!

    Sinon je les mange comme un autre pain en accompagnement du repas ou avec le fromage.

     

    Calories pour 1 bagel = 290 cal - Coût = 0.10 € 

     Hebergeur d'image

    Pâte pour 7 bagels

    10 g de levure de boulanger saf 

    300 ml d’eau tiède

    1.5 cs de cassonade

    500 gr de farine T 55 (ou 250 gr de farineT45 + 250 g de farine T55)

    6 g de sel blanc (9 g  sel gris)

    20 ml d’huile d’olive

    Qsp graines de sésame et/ou pavot

     

     Farine de maïs et beurre (huile d'olive pour moi) pour la plaque à pâtisserie

     Hebergeur d'image

     

    Pour le liquide de pochage

    3 l d’eau

    1 cs de fécule de pomme de terre ou de maïs

    1 cs de cassonade

    2 cs de sel

     

     

    Mélanger l’eau, le sucre et la levure

    Mélanger tous les ingrédients pour les bagels un à un.
    Pétrir la pâte, puis former 10 boules.

    Faire un trou dans chaque boule à l’aide de votre index fariné (faire tourner autour du doigt, un peu comme un houlahop!) et déposer sur une plaque. Recouvrir d’un torchon et laisser lever minimum une heure.

    Recouvrir la plaque à pâtisserie de beurre et d’un peu de fécule de maïs.
    Préchauffer le four à 220°C.

    Porter à ébullition le liquide de pochage et y plonger les bagels (un par un ou deux par deux selon grandeur de la marmite).
    Une minute de pochage pour le premier côté, puis 30 secondes de l’autre.

    Poser les bagels sur la plaque, les badigeonner de blanc d'oeuf et les parsemer de graines; enfourner jusqu’à ce que les bagels soient dorés (environ 15 à 20 minutes

    Déposer sur grille pour refroidir.

     

     

     Mots-clés  : bagelspain d'europe centralepetit pain américainsésamepavotpain poché 

    Cardamust

     

     


    5 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Les pâtes, c'est vite fait...oui...mais avec quoi?

    Aujourd'hui je vous propose deux façons bien sympa de les accomoder.

     

    Upload images

     

    Sur la photo du dessus, il s'agit de nouilles chinoises (pas eu le temps d'en faire avant le repas) et en dessous, des tagliatelles maison et je vous assure que "maison" c'est vraiment meilleur.

     

    • Nouilles chinoises aux champignons

     

    Faire revenir des champignons dans un peu d'huile d'olive de façon à les sécher casi complètement. En cours de cuisson les assaisonner ave du thym, du poivre, de la coriandre en poudre et du bouillon (volaille ou légumes).

    A la fin, verser la moitié d'un pot de boursin au poivre (ou 100 ml de crème fraiche) et une poignée de coriandre fraiche hachée (j'en ai toujours au congélateur).

    Mélanger le tout avec les pâtes cuites et servir avec un peu de parmesan.

     

    • Tagliatelles maison aux tomates séchées et aux shiitakés

     

    Faire revenir les oignons dans un peu d'huile d'olive et les dorer

    Y ajouter les champignons , les tomates, assisonner (pas de sel, à cause des tomates mais du poivre et du piment si vous aimez), allonger avec un peu d'eau et laisser réduire.

    Verser de la crème fluide et cuire doucement 2 mn. Ajouter de la coriandre fraiche et mélanger.

    Servir les pâtes cuites.

     

    Upload images

     

     

    Mots-clés : pâtes fraiches maisonnouilles chinoisestomates séchées,shitakéschampignonscoriandre 

    Cardamome


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image   

    Vous êtes pressés et vous avez quatre panais (0.94€ les 4)et un chou rave (0.80€) achetés pour justement en faire un velouté...serait temps de s'en occuper!

     

    J'ai appris récemment que Joël Robuchon s'aprête à ouvrir un "végétarien" en Inde et vire sa cuti. Je pense que ça va amener le monde de la gastronomie végétarienne à faire de plus en plus d'adeptes, mouvement qui avait été initié par Jean Montagard (Ecole hôtelière de Nice).

     

    Associons ces deux là avec J.P. Coffe et la nutitioniste Marion Kaplan(formatrice "vapeur douce" du célèbre restaurant Apicius) et on aura à peu près tout ce qui compte pour moi aujourd'hui en matière d'alimentation: la saveur, la lutte contre la malbouffe industrielle, le retour au fourneau, la baisse de consommation des produits carnés la mise à l'honneur des légumes, légumineuses et céréales en tant que produits réellement gastronomiques et nutritionnellement interessants.

     

    Hebergeur d'image

     

    Velouté express de panais et chou rave au curry, à la vapeur (vitaliseur Marion Kaplan).

     

    Calories: 70/80 cal par bol (5/6).

     

    Upload images

    (la photo c'est juste pour illustrer, en fait, j'ai mis 4 panais, 1 chou et 1 pomme de terre).

     

     

    Avec la quantité qui suit, vous aurez 5 à 6 bols de velouté (1L100) ou davantage pour une soupe, pour environ 2 € soit 0.35 à 0.40 € le bol. 

     

    Eplucher  une pomme de terre (0.06€), les 4 panais et le chou rave et les couper en morceaux.

    Pendant ce temps, chauffer l’eau du vitaliseur.

    Cuire à la vapeur douce le temps de ramollir (quelques minutes)

    Mettre le tout dans un bol mélangeur à bord hauts.

    Ajouter un cube volaille ou légumes.

    Ajouter de l'eau bouillante (à couvert et pas celle du cuit vapeur, car elle contient les pesticides).

    Mixer avec le plongeur et ajuster la quantité d'eau (pour un velouté ou une soupe).

    Assaisonner (sel et poivre après avoir goûté) et ajouter 3 bonnes pincées (trois doigts) de curry jaune.

    Ajouter 100 ml de crème liquide (0.25 €) et bien mélanger.

     

    C'est prêt et c'est délicieux!

     

    Mots-clés: cuisine vapeur,vitaliseur marion kaplanchou ravepanaispomme de terrecurry, crème fraichevelouté,cuisine végétarienne  

     

    Cardamust

     


    11 commentaires
  • Hebergeur d'image    

    Vu sur ce blog et sur beaucoup d'autres (voir google image!), j'ai eu envie de tester l'Okkaido.

    Je dois dire qu'il a eu un vif succès chez moi, et au boulot ou j'ai pu épporter un gros moule à cake (4 portions).

    Hebergeur d'image

    Cependant, je dois dire que je l'ai fait avec de la farine T65 et qu'il s'est quand même très bien développé puisqu'il a triplé de volume.

    Je l'ai trouvé plus lourd en poids qu'une brioche traditionnelle à volume égal. En revanche, ce pain de mie/brioche est  moins calorique que la brioche et de même apport calorique comparé à mon pain de mie. 

     

    J'ai seulement adapter le volume du tangzhong afin qu'il ne m'en reste pas car dans la recette originale il en reste et certains utilisent tout mais il est dit "185 g de tangzhong".

     

    Hebergeur d'image

     

    Pain de mie au tangzhong (roux blanc)

     

     

    Pour deux moules de 20.5cmx10.5cmx9.5cm ou un moule de 28

     

    ·  540 g de farine

    ·  85 g de sucre

    ·  8 g de sel (12 sel gris)

    ·  10 g de lait en poudre

    ·  11 g de levure sèche

    ·  85 g d’oeufs

    ·  60 g  de crème

    ·  55 g de lait

    ·  185 g de tangzhong (method of making tangzhong)

    ·  50 g de beurre pommade

    Préparer le tangzhong qui doit être froid pour être mis dans la pâte.

    Mélanger au fouet 32 g de farine avec 80 g de lait et 80 g d’eau.

    Chauffer à 65° tout en mélangeant. Retirer du feu à 65°. Le mélange épaissit comme une crème. Verser dans un récipient plat et filmé pour qu’il refroidisse rapidement.

    Dans la cuve de la map mettre tout sauf le beurre.

    Lancer le programme pâte puis ajouter le beurre.

    Laisser finir le programme.

    Beurrez un moule à cake.

    Déposez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné.

    Coupez-la en  4 parties égales.

    Hebergeur d'image 

    Aplatir au rouleau la première boule et former un ovale.

    Repliez les 2 côtés longs (comme un tour simple) .

    Hebergeur d'image

    Aplatir au rouleau puis rouler et déposer dans le moule.

    Laisser doubler de volume.

    Dorer à l'oeuf et enfourner à 180° pour 35mn environ.

    Laisser tiédir et démouler.

     

    Calories:

    Pain de mie okkaido: 3155 calories pour 1 kg de brioche ou 5 portions = 315cal/100 g

     

    pour comparer, Brioche au beurre traditionnelle avec autant de farine (572) 6 œufs, 40 g de lait et 286 g de beurre = 4965cal pour 1298 g soit 3825/1000 g ou 382cal/100 g. Pain de mie traditionnel 310cal/100 g

     

    Coût: brioche traditionnelle, 3.30 € (pour environ 1100 g), pain okkaido 1.30 € (pour environ 1kg), pain de mie traditionnel 0.90 € (pour 900 g)

     

    Mots-clés : pain de miebrioche,okkaidopain de mie japonaistangzhongroux blanc 

    Cardamust

     

     

     


    3 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Un poulet fermier Label rouge qui allait périmer 5 jours plus tard vendu à moins 40%...J'A-CHETE! Je n'ai pas attendu le 7, et mardi nous avons pu nous régaler avec cette recette. Je me suis levée avec une envie de citron et quand je me suis retrouvée devant la plaque de cuisson je savais à peu près comment j'allais m'y prendre. Mon homme, les yeux ronds de bonheur: "çui-là tu m'avais jamais fait, ben va falloir que tu refasses!"

     

    Poulet thaï aux deux citrons et au lait de coco

     

    Un poulet fermier

    1 oignon

    2 gousses d’ail

    1 citron et son zeste

    1 citron vert et son zeste

    1 citron confit

    Clou de girofle, thym, laurier, origan, romarin, coriandre en poudre, fenouil en poudre

    1 morceau de gingembre frais de 5cm 

    Quelques épluchures de légumes, et du vert de poireau

    Sel, poivre concassé

    Piment rouge long

    Huile d’olive

    1 càs de miel

    10 feuilles de keffir lime

    1càs de maïzéna

    1 boite de lait de coco (400 g)

    3 càs de coriandre fraiche hachée

    450 gde riz thaï au jasmin

    Gros sel pour la viande au départ

     

     

    Découper le poulet et réserver la carcasse et les parures (pas le gras)

    Saler les morceaux et la carcasse pendant que l’eau du cuit- vapeur chauffe

    Cuire pendant 3 ou 4 mn, réserver et mettre à cuire la carcasse pendant la même durée

    Pendant ce temps faire chauffer de l’eau d’une casserole et y ajouter du sel, du poivre, des épluchures de carottes ou autre, du vert de poireau, Ajouter du thym, de l’origan, du romarin, du fenouil, du laurier, 1 clou de girofle, coriandre en poudre, enfin ce que vous avez sous la main. Ajouter les morceaux de carcasse et laisser réduire pour n’avoir que 250 ml de bouillon. Passer au chinois.

    Saisir les oignons hachés dans un peu d’huile d’olive puis y ajouter les morceaux de poulet. Les faire dorer en tournant de temps en temps.

    Ajouter le citron taillé en julienne et le jus de citron, un càs de miel, les feuilles de keffir lime, le gingembre râpé et continuer à cuire doucement.

    Quand le poulet est bien doré, ajouter le bouillon et détendre avec un peu d’eau si utile.

    Laisser cuire doucement pendant 30 minutes.

    Saupoudrer d’1 càs légèrement bombée de maïzéna, mélanger.

    Ajouter une boite de lait de coco, mélanger.

    Ajouter une càs de piment rouge haché (le piment long n'est pas très fort et ce n'est pas ce que je cherche ici), 3 bonnes càs de coriandre hachée, 1 càs de zestes de citron (vert si vous avez ou mélange ou jaune à défaut). Mélanger et cuire encore 5 mn.

    Servir avec un riz thaï au jasmin et décorer de coriandre.

     

    Pour le riz voilà comment je procède: 1 volume de riz pour 1 volume et demi d'eau et 10 g/litre d'eau en sel, 22 mn au microonde dans une cocotte adaptée. Attention, ne pas faire une trop petite quantité de riz, 400 g étant un minimum (risque de manque d'eau et de surchauffe de la cocotte à sec, ça m'est arrivé!)

    Ce jour-là, j'avais envie de riz blanc mais très souvent je lui préfère le riz complet (recette-clic-)

     

    Une splendeur !

     

    calories en gros 2600 cal pour le plat soit pour moi (5 portions) 520 cal la portion

    Coût total: en gros 10 € et j'en ai fait 5 portions (2€/pers)

    Mots-clés  : poulet fermiercitron,citron confitcitron vertcuisine thaïelait de coco, keffir lime leaffeuille de keffircoriandregingembremielriz thaï au jasmin,vitaliseur marion Kaplan 

     

     

    Cardamust


    11 commentaires
  • Hebergeur d'image

    ...Déjà faites ces boules mais avec un dosage légèrement différent. Polyanta utilise cette recette de boules de coco qui est moins sucrée et à dire vrai, c'est nettement plus agréable.

    Comme toujours je note ici parce que c'est mon carnet de recette mais allez chez elle voir comment elle procède avec son thermomix. Vous savez quoi? mon homme en a mangé 8 hier plus celle que je lui avais donnée!!!! J'ai mis les autres en lieu sûr car perso, j'en mange un peu à la fois et j'entends en avoir pendant 2/3 semaines!

     

    Hebergeur d'image

     

    Pour 18 quenelles :

     

    5 blancs d'oeufs

    200g de sucre en poudre

    250g de noix de coco râpée

    1 pincée de sel

    Parfum fraise des bois (25 gouttes)

    Colorant rose

      

    Préchauffer le four à 180° (th 6)

    Fouetter les blancs d'oeufs, le sucre et le sel pendant 5mn, en commençant doucement et en augmentant progressivement. 

    Ajouter la noix de coco et battre 30 secondes. 

    Former des quenelles à l’aide de deux cuillères, les déposer que le plateau couvert de papier cuisson puis enfourner pendant 20/25 mn.

     

          Apport calorique en moyenne par quenelle: 135 cal (pour 18 quenelles)

     

    Mots-clés: boule de coconoix de cocorosecolorant rosegourmandiseteatime

    Cardamust


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires