•  

    Petites Galettes épicées à la courge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    J'ai refait ces petites galettes à la courge il y a peu; j'en ai fait 6 au lieu d'une grande. C'est toujours un régal et si simple à faire! Ne vous en privez pas en ce moment où c'est la pleine saison

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

     

    Je remets les ingrédients mais pour le déroulement, aller voir sur le lien de la galette à la courge

    Mélanger 60 g de raisins secs avec ½ càc de farine et réserver.

     

    Mélanger                      150 g de sucre roux

                                           150 g de purée de courge

                                           1 œuf

                                           1 blanc

                                           2 càs d’huile d’olive

     

    Mélanger                         150 g de farine

                                           1 càc de levure chimique

                                           ½ càc de cannelle

                                           2 pincées demuscade

                                           (Ou à la place de cannelle et  muscade, ½ càc de quatre épices)

                                           ¼ càc de sel

     

    Mélanger les deux préparations. Ajouter les raisins et ½ càc de zestes de citron.

     

    Mettre dans un moule à tarte et au four à 180° pendant 25 minutes.

    Laisser refroidir. Saupoudrer de sucre glace.

     

    Mots-clés  : courgeépices,galette à la courgeraisins secs

    Cardamust


    4 commentaires
  • Upload images

    Il serait très original d'utiliser cette tarte conversation pour  faire une

    galette des Rois, en y ajoutant une fève, alors, allons-y pour démarrer cette année 2013!

    Lundi dernier, comme vous vous en doutez, je me suis scotchée devant la télé afin de voir la nouvelle émission "le meilleur Pâtissier". Tout de suite, je vais vous dire que j'ai bien aimé l'esprit de convivialité et le côté non culpabilisant des protagonistes.

    • En premier, il était demandé aux participants de réaliser LEUR tarte, celle qu'ils font volontiers chez eux pour leurs proches

    • En deuxième épreuve, il leur a été demandé de réaliser cette tarte Conversation dont je n'ai connu l'existence que lundi.

    • En troisième épreuve, ils devaient faire 20 tartelettes, quatre par saison

    L'épreuve éliminatoire : une tarte au citron meringuée, à leur manière.

     

    Quant à la deuxième partie de l'émission, je ne pourrai pas vous en parler....Je me suis endormie! Je la reverrai dimanche à 13h30.

     

     tarte-deux-citrons-macaronee.jpg

    Personnellement, j'aurais présenté ma  tarte au chocolat ou ma tarte macaronnée aux deux citrons. Je pense que je m'en serai sortie pour la tarte Conversation ainsi que pour la tarte au citron (je n'aime pas celle avec meringue mais bon...).

     tarte-citron-2-01-11-002.jpg

     

    Vous me direz, "pourquoi ne pas s'être inscrit"...je l'ai fait mais trop tard...Il fallait s'inscrire avant juillet!

    Alors ne la connaissant pas mais trouvant qu'elle ressemblait fort à la galette des Rois que je fais chaque année pour le nouvel an ou plutôt, pour l'Epiphanie j'ai décidé de la faire hier et je me suis "timée".

    J'ai trouvé la recette que Cyril Lignac a mise en ligne suite à l'émmission

    Je suis allée voir un peu ce qu'il y avait sur la toile mais je n'ai pas trouvé grand chose qui me convienne.

    Alors j'ai composé cette tarte avec les éléments indiqués par Cyril  mais ...

    • en utilisant MA façon de faire la pâte feuilletée (pâte feuilletée express faite avec 250 g de farine/250 g de beurre/125 g d'eau/3 g de sel), Cyril indique une pâte feuilletée rapide mais qui contient moins de beurre. La mienne se fait sans repos et avec des nuances pour les "tours".

    • ma façon de faire la crème frangipane (car l'authentique crème frangipane n'est pas faite avec du beurre et encore moins comme je le vois de temps en temps, avec de la crème pâtissière mais juste avec amande/sucre/oeufs/lait/arôme). Cette crème se cuit à la casserole et se rajoute sur la pâte ce qui va  éviter qu'elle lève pendant la cuisson surtout si on a fouettée énergiquement celle indiquée par Cyril (le fait d'utiliser une spatule plutôt qu'un fouet avait été volontairement omis dans la recette lors de l'émission). Le fait de la cuire avant va permettre de concentrer son attention sur la cuisson de la pâte. Je l'ai mise au four à 200° pendant 20 minutes en position basse.

    • Le glaçage royal classique avec sucre glace, un soupçon de farine, du blanc d'oeuf, un peu de jus de citron

     

    Je vous propose ma version mais si vous tenez à faire la crème frangipane avec du beurre, voyez le lien que j'ai mis plus haut. Ci dessous, toutes les photos des différentes étapes.

     

    Ingrédients:

     

     

    Pâte feuilletée rapide

    250 gr de beurre coupé en morceaux et congelé (1875 cal – 1.20 €)

    250 gr de farine (900 cal – 0.15)

    112 gr d'eau froide  (125 ml)

    3 g de sel (pour moi, 5 g de sel gris)

     

    Si vous y avez pensé, vous aurez placé le beurre en dés au congélateur pendant une ou deux heures ou la veille.

    Sinon, placez le au congélateur le temps de faire la crème frangipane et de préparer tous les ingrédients et le moule.

    Ne vous inquiétez pas, on va gagner du temps au moment du tourage car on n'aura pas besoin de mettre la pâte au frais entre les tours.

     

     

    Crème frangipane

     

     

    100 gr de poudre d'amande (600 cal)
    70 g œufs (en gros, 1 ½) (120 cal)

    65 g de lait entier (50 cal)

    100 gr de sucre en poudre  (400 cal)
    2 càc  de rhum

    1 càc de zestes d’orange (facultatif mais je peux vous dire que ça lui donne un parfum divin; j'ai mis le zeste d'1/3 d'une grosse orange)

     

    Hebergeur d'image

    Mélanger le tout dans une casserole et chauffer jusqu’à une petite ébullition puis à feu doux pendant une minute afin que la crème épaississe un peu (consistance crème pâtissière épaisse). Laisser refroidir.

     Hebergeur d'image

     

    Mettre tous les ingrédients dans un robot cutter

    Mixer 10 secondes environ 

    Mettre  le tout sur votre plan de travail et rassembler en boule et filmer

    Laisser reposer 1/2 heure au frais 10/15 minutes au congélateur

     

    Hebergeur d'image

     

    Fariner le plan de travail et étaler (pas finement) la pâte en rectangle

    La plier en trois comme un portefeuille à 3 volets (1 tour simple).

    Ayez toujours soin de fariner la pâte puis d’enlever l’excédent en tapant la pâte entre les mains. A faire chaque fois que la pâte commence à coller

    Etaler la pâte en rectangle et faire 4 tours doubles (pliage en quatre volets)

    On peut faire 1 tour simple et 4  tours doubles, ça revient au même que de faire 6 tours simples (en gros, 729 feuilles pour les 6 tours simples et 768 feuilles pour les 1+4).

    Je n’ai fait subir aucun repos à la pâte (le beurre était quasiment congelé)

     

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    1er tour double. On peut étaler la pâte plus finement.

     

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    2ème tour double

     

    Hebergeur d'image

    Aplatir avec le rouleau les entames puis le reste

     

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    3ème tour double ...

     

    ...On étale à nouveau et...

    Hebergeur d'image

    4ème tour double et c'est prêt!

     

    Partager la pâte en 2 parties presque égales et prendre la plus grosse pour le fond de tarte.

    L'étaler en un rond ou carré un peu plus grand que le cercle + rebord

    Mettre l'autre au frigo.

     

    Hebergeur d'image

    Beurrer un cercle de 20 cm de diamètre et le poser sur un papier cuisson 

    Hebergeur d'image

    Foncer le moule avec la pâte étalée plus grande que la surface, sur 2/3 mm d'épaisseur

    Hebergeur d'image

    Garnir avec la frangipane et humecter au pinceau les bords, au niveau du cercle

    Hebergeur d'image

    Poser le 2ème rond de pâte dessus. Poser le rouleau et rouler en coupant l'excédent de pâte.

    Hebergeur d'image

    Remettre les chutes par morceaux, les unes sur les autres (afin de ne pas casser le feuilletage) et étaler de nouveau ce morceau de pâte, en long. Tailler des bandes de 1 1/2 cm de large pour les croisillons.

    Hebergeur d'image

    Mettre la tarte au frais pendant la préparation du glaçage royal

    Brancher le four à 200°

     

    Le glaçage royal

    Mélanger 12 g de farine avec 100 g de sucre glace.
    Mélanger vivement avec 20 g de  blanc d'œuf et quelques gouttes de jus de 
    vinaigre d'alcool citronAjuster si nécessaire avec du citron. J’ai mis environ 1 càc. Je n'ai pas mis tout le glaçage (je garde le reste au frigo).

    Hebergeur d'image

    Préparer le glaçage royal en remuant énergiquement avec une fourchette ou une cuillère

    Hebergeur d'image

    Upload images

    Etaler à la spatule

    Hebergeur d'image

    Poser les croisillons (plus en losange que les miens!) et les dorer à l'oeuf. Réserver si possible  le tout au frais pendant 15 minutes ou 10 mn au congélateur le temps que le four soit chaud (pas fait).

    Enfourner pour 20 minutes en position basse

     

    Hebergeur d'image

    Il me reste encore des chutes: je les superpose et leur donne un tour double.

    Je mets ce pâton de 100 g au congélateur, filmé pour une autre utilisation.

     

    Hebergeur d'image

     

    En rentrant du travail, nous avons commencé notre repas par une  "Conversation" des plus appréciées!

     

    Mots-clés : tarte conversation,tarte feuilletéefeuilletage express au beurre, la recette conversation,glaçage royal   

     

    Cardamust


    15 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Je n'avais jamais fait de religieuse et je dois même dire que je n'étais pas très forte en pâte à choux; mais je suis têtue, téméraire et perfectionniste. J'avais reussi ma dernière tentative de choux avec ce que j'ai appelé ma "pâte à choux inratable...ou...pour les nuls" et comme on ne change pas ce qui marche j'ai repris la même recette de pâte à choux avec laquelle j'ai fait 13 petits choux et 13 plus gros (pas énorme...ça ne sert à rien de se gaver!)

    Ils ont attendu deux jours dans une poche en papier pas fermée car je n'avais ni le temps ni le courage de m'y atteler.

     

    La pâte à choux est sous le lien: j'ai fait 13 petits et 13 plus gros. Heureusement car en les coupant j'en ai abîmé un de chaque.

    Je remets les quantités:

    125 ml d’eau  (mis 120 cette fois)

    50 gr de beurre

    1 pincée de sel (3 gsel gris)

    1 cc de sucre (pour choux sucrés)

    75 gr de farine

    120 gr d’œuf  (mis 110 = 2 oeufs + 15 g de lait)

     

    Je les ai coupés sur la moitié (on peut faire un trou en dessus mais j'ai préféré ainsi pour mettre plus de crème) 

    Hebergeur d'image

    Hier, j'ai fait la crème pâtissière et je l'ai laissée au frigo, filmée. Ce matin, je l'ai battue avec de l'arôme kirsch (1 càc) et un peu de sirop amarena (1 càs) Ne jamais le faire quand la crème est chaude.

    Crème pâtissière faite avec 3 jaunes, 50 g de sucre, 10 gr de sucre vanillé, 25 g de maïzéna, 250 ml de lait et 25 g de beurre. Je crois que c'est celle de Felder...? 

    On mélange un peu de lait chaud au reste battu puis on remet le tout à chauffer et épaissir. Remettre dans un bol, mélanger avec le beurre, filmer laisser refroidir et mettre au frais.

    On passe au remplissage des choux, petits et gros: J'ai eu juste assez de crème pâissière. J'ai utilisé une poche à douille 8mm lisse.

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Les 24 choux sont remplis. j'ai un peu étêté les gros pour que les petits tiennent plus en équilibre

    Hebergeur d'image

    Il n'y a plus qu'à faire du caramel pour coller les deux choux: je ne pourrai pas vous dire combien de sucre j'ai utilisé...Je dirais...50 gr, mis à fondre dans une casserole (genre Téf...) et quand c'est tout fondu et qu'il n'y a plus un grain de sucre visible, on peut s'en servir comme colle. Je l'ai versé dans un petit pot à lait et de temps en temps, je réchauffe au micro onde. J'en ai eu juste assez pour les 12 religieuses...et mon doigt!

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image 

    Le petit chou est collé sur le gros grâce au caramel bouillant versé sur le chapeau de ce dernier et on colle vite (un peu comme on fait pour rajouter une bougie sur un chandelier!).

    Il ne reste plus qu'à glacer cex religieuses avec un fondant fait ainsi: 2/3 d'un bol de sucre glace, très peu de lait et très peu de sirop amarena et queqlues gouttes de colorant rouge. On a une pête épaisse qui va se liser toute seule quand on la pose avec une cuillère à café sur la surface d'un gâteau.

    Hebergeur d'image

    Il vaut mieux prévoir un papier avant de mettre le caramel et le fondant

    Hebergeur d'image

    Mais je n'ai pas pensé à protéger mon doigt...Le caramel bouillant, pas de saignement mais ça fait mal!

    Hebergeur d'image

    Il ne manque plus que le couvent pour ces carmelites!

     

    Hebergeur d'image

    Des 12 religieuses à la cerise amarena...

     

    Hebergeur d'image

    ...Voilà tout ce qu'il reste après en avoir donné 4 aux voisins. La boite est vide...Eh oui, j'aime beaucoup les cerises amarena avec lesquelles j'ai fait des tiramisu, un pithiviers fondant, et une forêt noire, buche choco-amarena...entre autres.

    Je peux vous dire qu'on s'est régalé!

     

     

    Mots-clés  : religieusepâte à chouxfondantglaçagecerise amarenacrème pâtissière 

    Cardamust


    12 commentaires
  • Hebergeur d'image 

    Très vite, je mets la photo de la tarte Conversation vue à la télé lundi soir ("Le meilleur pâtissier".

     

    La recette viendra demain mais je tenais avant de partir au travail, à vous en montrer le résultat...Une merveille à déguster ce soir!

     

    J'ai aussi fait un clafoutis pour emmener au boulot! Oup's, suis en retard....

     

     

    Mots-clés : tarte conversation,tarte feuilletéefeuilletage express au beurre 

          Hebergeur d'image

     

    Cardamust


    12 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Je tiens cette recette du livre d’Alexandre Dumas qu'il consacra à plusieurs chefs des siècles passés,dont lui (je n’ai plus le titre) (j’ai rendu le bouquin à son propriétaire après m'en être servie pour plusieurs recettes; parmi elles,j’ai gardé celle-ci que je faisais quelques fois dans mon restau, dans le « Menu Tradition » ).

    Ne soyez pas étonnés du mot « halicot » qui vient du mot « halicoter, c'est-à-dire, couper en petits morceaux.

    Donc, dans ce plat, pas de haricot mais des légumes de saison, en fait, des navets.

    C’est là où ça se corse car ici, ma moitié déteste les navets. Aussi je ferai ce halicot de mouton avec des carottes .

    Au lendemain de la fête de l’Aïd, zhome m’a rapporté un très beau morceau de mouton (le pauvre) et même si je ne suis plus une grande mangeuse de viande, je vais quand même lui préparer cette belle recette...que j’ai adaptée (mode cuisson et matière grasse)

     

    Halicot de mouton (1742)

     

    500 g de mouton (épaule ou gigot)

    15/20 g de moelle de bœuf (j'ai mis 30 g = 2 os)

    15/30 g de saindoux huile d’olive (finalement j'ai mis un peu de deux, puis j'ai jeté après avoir saisi la viande et j'ai remis de l'huile d'olicve pour le mijotage)

    Quelques branches de persil

    Quelques branches de ciboule  j’ai mis deux oignons nouveaux

    1 branche de basilic

    1 gousse d’ail

    1 clou de girofle

    ½ càc de thym

    1 feuille de laurier

    700 ml de bouillon de bœuf

    Sel et poivre

    250 g de navets  carottes en rondelles

    J’ai rajouté 2 belles pommes de terre, taillées en 4 ou 6

    1 càc de farine maïzéna

     

    J’ai passé les carottes et les pommes de terre à la vapeur pendant 1 minute (vapeur douce)

    Vu que le mouton, c’est une viande très grasse, je l’ai passé à la vapeur pendant 5 minutes (après l'avoir salé le temps que l'eau bout).

     

    Faire fondre la moelle avec le saindoux ou/et l’huile d’olive.

    Y faire rissoler les oignons coupés en rondelles puis les réserver.

    Mettre à la place les morceaux de mouton et les saisir avec les os.(C'est après que j'ai jeté la matière grasse et remplacé par un peu d'huile d'olive).

    Ajouter les herbes, l’ail, le girofle. remettre les oignons.

    Mouiller avec le bouillon. Saler et poivrer.

    Cuire à petit feu pendant 2 heures au moins (pour moi, 3 mais j'aurai pu cuire 4) puis ajouter les carottes et les pommes de terre et cuire encore 10 minutes (cuisson de pommes de terre)

    Mélanger une càs de maïzena avec un peu de bouillon et remettre dans le faitout.

    Remuer et cuire encore 5 minutes. Servir.

     

    Je pense que le mouton n'ayant pas attendu avant d'être consommé, c'est ce qui l'a rendu difficile à cuire. Si on veut plus facile, il vaut mieux prendre de l'agneau et cuire beaucoup moins longtemps (1h).

     

    Mots-clés  : halicot de mouton,ragout de moutonmoutonagneaucarottes,pommes de terre,moelle de boeuf 

      

    Cardamust

     

     


    14 commentaires
  • Upload images 

    Lorsque mon fils est venu manger samedi 10, je lui ai préparé un repas composé d'une terrine aux deux saumons et aux fèves, un couscous K'dra au poulet avec T'faya (la recette sera publiée dans quelques jours), et ce dessert fait d'agrumes aux épices. Pour accompagner ce super repas, nous avons dégusté un Vacqueyras 97 (il était trè bien, mais il était temps de le boire...l'abus d'alcool est dangereux...aussi nous n'avons terminé ce superbe breuvage que le lendemain avec ce qui restait de couscous).

     

    AU FAIT, AVEZ-VOUS CHERCHE L'ERREUR SUR LA PHOTO DE LA TERRINE? VOUS DEVRIEZ TROUVER AVEC LES INDICATIONS QUE J'AI MISES EN COM ET SI JE VOUS DIS :QUAND VOUS SORTEZ VOTRE TERRINE, QU'EN FAÎTES-VOUS?

     

    Pour ce dessert vous devrez utiliser au moins deux techniques (sous les liens): confire les zestes et tailler des suprêmes. C'est relativement simple (je sais , avec cardamome, c'est toujours simple! ...Mais oui, c'est simple ...il faut seulement s'entrainer un peu et suivre les explications)

    Simple mais au final ça prends du temps pour les prélever tous ces suprêmes! Attention au sirop des zestes! si vous réduisez trop, quand il va refroidir, ce ne sera plus un sirop mais un bloc mais si vous ne le réduisez pas assez, ça ne se gardera pas très longtemps; de plus il faut rajouter de l'eau et réduire, plusieurs fois, jusqu'à ce que les zestes soient bien confits.

    Vous pouvez faire ce dessert la veille et mettre les babas au centre au dernier moment. C'est un dessert rafraichissant après un solide couscous!

     

    Upload images

    Suprêmes  d‘agrumes au sirop épicé, baba à l’orange

     

    2 pamplemousses ; 3 oranges, 2 citrons, 2 mandarines

    1 gousse de vanille ou extrait

    2 pincées de cardamome en poudre (ou des gousses écrasées)

    2 pincées de cannelle

    50 g de sucre pour le sirop

    Jus de citron vert

    Autant de sucre que d’eau pour le sirop des zestes confits, selon ce que l’on souhaite avoir au final (en gros, le triple du volume des zestes)

    Datte (facultatif)

    Chantilly (50 ml de crème froide et 8 g de sucre glace)

     

    zestes-confits-03-11.jpg   Hebergeur d'image

    Faire des mini babas (recette mini babas)

    Tailler les suprêmes des oranges, des citrons, des pamplemousses et des mandarines

    Récupérer le jus des écorces taillées et de ce qui s’est écoulé de suprêmes, le faire réduire (au gros perlé) avec un peu de sucre, de la cardamome, et de la vanille. 

    Dans les écorces prélever les zestes, les tailler en fine julienne et les confire

    Ajouter du jus de citron vert pour compenser l’excès d’amertume des pamplemousses mais pas trop, on doit la sentir encore un peu

    Laisser tiédir le sirop et le verser sur les suprêmes.

    Mettre un mini baba au centre le l’assiette, le décorer de chantilly et de zestes confits.

    J'ai rajouté des dattes...comme vous voulez mais j'en avais trouvées de superbes!

    Si vous avez utilisé une gousse de vanille, pensez à la garder pour décorer les assiettes. Un peu de poivre de sichuan ne me déplairait pas pour une prochaine fois, éparpillé sur les suprêmes.

     

    Mots-clés  : suprême d'agrume,zestes confitsmini baba à l'orangesirop de jus d'agrumes 

     

    Cardamust


    10 commentaires
  •  

    Hebergeur d'image

    L’huile d’argan a un merveilleux parfum de noisette et j’ai justement rapporté de mon séjour au Maroc, un petit flacon de cette huile que l’on trouve dans la région d’Essaouira.

    Cette huile va délicatement parfumer ce cake aux noisettes et à l’huile d’Argan.

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

     

    2 œufs

    150 g de sucre

    100 ml de crème liquide

    40 g d’huile d’argan (ou olive)

    150 g de farine

    1 sachet de levure chimique

    1 dose de café lyophilisé, réduite en poudre

    (On peut le faire facilement en triturant le sachet fermé)

    100 g de noisettes

     

    Commencer par concasser les noisettes et mettre le four à 180°.

    Battre les blancs en neige (le faire en premier permet d'éviter de rincer le fouet)

    Battre les œufs avec le sucre et le café puis ajouter la crème, l’huile, la levure et la farine.

    Bien battre le tout puis incorporer les blancs et mélanger à la spatule, délicatement.

    Incorporer délicatement les noisettes torréfiées.

    Verser dans un moule à cake (silicone, pour moi), décorer de quelque noisettes et enfourner pour 40 minutes

    Laisser refroidir un peu puis démouler sur le plat à cake

     

    Mots-clés à copier/coller : cakecake aux noisettecake à l'huile d'arganhuile d'argan,noisette 

        

    Cardamust


    18 commentaires
  • Hebergeur d'image  

     

     

    Je déteste l’avocat ! En mousse, c’est la seule préparation avec laquelle j’accepte d’en manger ; encore faut-t-il que le pain soit bon !

    J’ai deux tous petits avocats et une boite de brandade...Serait temps de les liquider !

    Hebergeur d'image

     

    Pour faire cet Avocat féroce mais pressé, je me suis inspirée de la recette antillaise de Caromarie qui nous dit que « Aux Antilles, on écrase la morue avec de la farine de manioc. Issue d'un tubercule dont est tiré aussi le tapioca, cette farine donne une préparation plus compacte, qui peut se préparer en boulettes ». 

    http://cuisine-et-ustensiles-caromarie.over-blog.com/article-feroce-d-avocat-83989519.html (pour voir la recette originale)

     

    INGRÉDIENTS

     

    190 g de brandade de morue en boîte

    1 avocat mur (environ 80 g net)

    15 ml de jus de citron vert

    1 gousse d’ail

    2 càs de piment rouge haché (piment long, je n’avais que du vert)

    1 oignon rouge haché

    2 càs de coriandre hachée

    2 càs d’huile d’olive

    Du sel et du poivre

     

    Mettre tout sauf la brandade dans le blender

    Mélanger au fouet avec la brandade

    Rectifier l’assaisonnement (j’ai du rajouter du piment parce que j’aime quand c’est….féroce !)

    Servir sur une belle tranche de pain complet (pour moi, pain aux noix fait ce matin)

    Hebergeur d'image

     

     

    Mots-clés: féroce d'avocat rapide,recette rapidebrandade de morueavocatpiment,coriandre 

          

    Cardamust

     


    22 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    Samedi j'ai fais le couscous pour fiston et sa copine; en entrée, j'ai proposé cette terrine de saumon aux poivrons et aux fèves, chantilly à la coriandre. En dessert, j'ai fais une coupe de suprêmes d'agrumes au sirop épicé, mini baba à la chantilly décorée de zestes confits.

    En fait, il me restait des poivrons grillés, des fèves au congélateur et 4 pavés de saumon et je suis toujours en mode "terminer-tout-ce-qui-est-dans-le-congélateur-pour-le-nettoyer" (!) mais j'ai noté tout le déroulement de la recette.

    Voilà le couscous que vous verrez prochainement:

    Hebergeur d'image

    ...Et voilà le dessert:

    Hebergeur d'image

     

    Du coup, j'ai eu encore un reste à finir...la moitié de la terrine, mais ça ne fait rien car elle est divine!

     

    A propos, cherchez l'erreur!

    Hebergeur d'image

    à celui qui trouve l'erreur le premier, je lui mettrai 10 com!

    1 poivron rouge

    1 gousse d’ail

    1 poignée de fèves fraiches congelées

    1 càc de piment frais haché (le piment long)

    2 càs de coriandre fraiche hachée

    3 càs d’aneth haché

    500 g de saumon frais

    ½ jus de citron

     Sel et Poivre noir concasse

    3 pincées de paprika

    Huile d’olive

    2 œufs

    100 g de crème liquide

    100 gde saumon fumé (ou chutes)

    Pour servir :

    200 ml de crème liquide bien froide ou du fromage blanc 40 %

    1 càs de coriandre fraiche hachée

    Quelques feuilles de persil ou de coriandre

     

    • Mettre à griller les poivrons et un peu d’huile d’olive dans le four à 220° pendant une demi-heure.

    • Décongeler une poignée les fèves.

    • Enlever la peau et les pépins, récupérer le jus et mélanger le tout avec de l’ail, du piment et un peu de coriandre. Laisser mariner.

    • Faire mariner les pavés de saumon avec l’huile d’olive, le citron, le poivre, le paprika et les herbes pendant au moins une heure.

    • Mettre dans le robot coupe avec les œufs, la crème fraiche, du sel (attention, on va rajouter le saumon fumé à la terrine).

    • Dans le moule couvert de papier cuisson, mettre quelques fèves pour la déco du dessus de la terrine, puis mettre une couche de la préparation (1/3).

    • Continuer avec une couche de saumon fumé (la moitié) puis la moitié des poivrons en morceaux et la moitié des fèves restantes.

    • Recommencer l’opération et finir par la préparation au saumon.

    Egaliser et mettre au four pendant une heure.

    • Retourner la terrine sur le plat de service, laisser refroidir et filmer avant de mettre au frigo pour la nuit.

    • Servir avec une chantilly à la coriandre (+sel et poivre) (ou fromage blanc).

    • Faire frire (ou nature) quelques feuilles de persil (ou coriandre) et décorer (j’ai oublié d’en garder)

     

    Mots-clés : saumon fraissaumon fuméterrine de saumoncoriandreanethpoivrons grillésfèves  

          

    Cardamust


    20 commentaires
  • Hebergeur d'image 

     

    La recette d'origine est là chez Nadji et ce sont des Biscuits aux cacahuètes élaborés par Martha Stewart. Cependant comme d'habitude je n'en ai fait qu'à ma tête et j'ai modifié pas mal de choses; voici ma recette:

     

    Hebergeur d'image

    INGRÉDIENTS pour 20 cookies:


    140 gr de farine
    ¼ de cuillerée à café de gros sel 2 gr de gros sel gris
    ¼ de cuillerée à café de levure chimique
    60 gr de beurre
    270 gr 200 gr de sucre roux
    1  oeuf
    1 cuillerée à café d’extrait naturel de vanille de poudre de vanille
    150 gr de cacahuètes entières salées 80 gr de noix de cajou hachées.

    La prochaine fois je les mettrai entières ou seulement coupées en deux 


    Brancher le four à 180°C(th.6).
    Mélanger la farine, la levure chimique  et le sel.
    Blanchir le beurre avec le sucre.
    Ajoutez l’œuf et la vanille et finir de blanchir.
    Incorporer la farine.
    Ajouter les noix...
    Déposez des noix de cette pâte  sur une plaque recouverte de papier cuisson espacées de 8 cm.
    Aplatir légèrement les biscuits en ronds avec un verre posé dessus.
    Les cuire 13 min (dorés).
    Refroidir sur grille.

     

     

    Mots-clés : noix de cajou,cookiessel grismartha stewart 

     

     

    Cardamust


    22 commentaires
  • Hebergeur d'image

     

    Je n'ai pas fait cette pizza saumon champignons récemment; j'ai encore beaucoup de choses dans mon frigo et je n'arrive pas à vider mon congélateur pour enfin pouvoir le nettoyer. 

    J'ai d'alleurs plein de recettes non publiées et après avoir fait un rangement des photos j'ai donc décidé de commencer par celle-ci, toute simple.

     

    J'ai utilisé:

    une pâte à pain de 400 g environ

    - 100 g de crème ou de fromage blanc (ou mélange)

    - Un paquet de saumon pas trop gras

    - 100/150 g de champignons crus

    - des olives noires

    - du poivre noir concassé (ou non)

    - des graines de fenouil

    - de l'emmenthal râpé

     

    Garnir la pâte de crème puis des ingrédients ci dessus, des olives et du poivre (ne pas saler)

    Répartir le fromage râpé et enfourner en position base à 220° pendant 15 minutes. 

     

    Hebergeur d'image

     

     

    Mots-clés  : pizza saumon chamignonssaumon fuméchampignons 

     

     

    Cardamust


    14 commentaires
  • Hebergeur d'image

    Sil y a des poissons que j'affectionne particulièrement ce sont les mulets (muges), les sardines et les maquereaux. J'en fais souvent d'autant qu'ils ne sont pas chers et sont très riches en omegas3.

    Rendez-vous compte: j'ai eu ce maquereau pour 1.68 € et j'en ai fait quatre assiettes (pour mangeur normal...prévoir deux assiettes pour gros mangeur comme sur cette photo faite avec un demi maquereau).

    Vous vous demandez où je peux bien trouver du poisson à ce prix-là! Eh bien, au marché aux puces qui ouvre tous les jours sauf le lundi. ..Et en plus ils ne font pas la g...quand on leur achète un poisson pour si peu!

    Hebergeur d'image

     

    Disposer un peu d'huile d'olive dans le plat à four.

    Eparpiller 1 oignon ciselé

    Puis disposer une courgette en rondelle

    Et enfin 4 tomates roma en rondelles

    Parsemer de thym, de laurier (en poudre pour moi), de romarin, d'origan et de graines de fenouil

    Saler et poivrez (poivre noir concassé)

    Un soupçon de vin blanc (facultatif)

    1 càs de fumet de poisson et un peu d'eau

    Penser à garnir le ventre du poisson avec du gros sel gris, du poivre, des graines de fenouil, de l'oignon, de la tomate et du poivre noir concassé

    Arroser d'un filet d'huile d'olive

    Enfourner à 200° pour 10 minutes. Retourner le poisson et augmenter la température à 220°; laisser cuire encore  5 minutes de façon à ce que la peau soit bien grillée. Les tomates sont casi confites et les courgettes grillées et croquantes.

     

    Ci dessous, le poisson que je viens de retourner

    Hebergeur d'image

     

    Coût: entre 0.80 (4 portions) et 1.30 € (2 portions) le plat/pers

    Mots-clés  : maquereautomate,maquereau au fourmaquereau en Provence,poivre noir concasséherbes de provence 

     

     

    Cardamust


    8 commentaires

  • Hebergeur d'image 

    Voilà une recette toute simple pour des poivrons que vous faites surement et c'est si simple et si courant qu'elle n'est probablement pas ou peu présente sur la toile.

    C'est l'automne mais il reste encore des poivrons sur les marchés; j'en trouve à 1 € le kg alors autant en profiter pour faire des poivrons grillés au four.

     

    Hebergeur d'image

    Bien laver les poivrons et les disposer dans un plat avec un peu d'huile d'olive.

    Les mettre au four à 220° pendant environ 1/2 heure en les retournant à mi cuisson

    Attendre qu'ils refroidissent un peu, coiffés d'un torchon puis les éplucher et les épépiner

    Passer le jus et le mettre avec les poivrons

    Ajouter de l'ail râpé, du piment et de la coriandre

    Mélanger, filmer et mettre au frais

    Servir sur des tartines, en hors d'oeuvre, avec un caviar d'aubergine, avec du riz ou utiliser comme moi (un reste) dans une terrine de saumon (recette bientôt). J'ai utilisé toutes les manières.

     

    Mots-clés : poivrons grillés,pimentailhuile d'olivecoriandre

         

    Cardamust


    16 commentaires
  • Hebergeur d'image

    J'ai eu une envie subite d'un bon pain de mie pour faire des toastes ou des croque monsieur. J'en ai déjà publié un mais j'ai changé ma composition, et surtout, j'ai utilisé du lait de chèvre et un yaourt au lait de chèvre (fait maison).

    Pour faire un pain à toastes, il faut un moule spécial mais on peut tout à fait le réaliser sans: ce sera un pain de mie moins structuré avec une mie plus lache qui conviendra moins bien pour les croque monsieur.

    Ce pain de mie est extrêment onctueux et l'invité de ce soir a particulièrement apprécié avec le fromage...de chèvre et de brebis. Il a d'ailleurs fini son repas avec des biscuits que j'avais faits dans l'après midi (amaretti et macarons marocains). Je sais pas vous mais moi, je me régale quand les gens reviennent en reprendre!

    Hebergeur d'image

    Ingrédients:

    250 g de farine T45

    250 g de farine T65 bio

    15 g de sel gris

    20 g de sucre

    12 g de levure Saf

    150 g de lait de chèvre 

    150 g de yaourt au lait de chèvre 

    25 g d'eau

    60 g de beurre fondu

     

    Au lieu du lait de chèvre, et du yaourt je mets d'habitude 150 lait et 150 eau et je ne mets pas les 25 g d'eau supplémentaires.

     

    Dissoudre la levure dans l'eau

    Verser la farine, le sel, le sucre et le beurre fondu dans la cuve de la map et faire tourner le programme pâte

    Ajouter les liquides et terminer le programme. (ça n'avait pas bien levé, j'ai refait trouner le programme pâte...ça arrive!)

    Dégazer le pâton et faire des rabats.

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image

    Rouler en boudin et déposer le pâton dans le moule recouvert de papier cuisson (sauf 100 g environ. Je ne l'ai pas fait et le pâton a débordé pendant la cuisson, couvercle fermé; si vous ne couvrez pas, vous pouvez les laisser)

    Fermer le couvercle (enduit d'huile à l'intérieur) et laisser lever 1 heure

    Mettre au four pendant 45 minutes à 180°

    Laisser refroidir hors du four pendant 5 minutes puis ouvrir le couvercle et démouler

    Hebergeur d'image

     

    Mots-clés  : pain de miepain à toasteslait de chèvreyaourt au lait de chèvre 

     

    Cardamust

     


    12 commentaires
  • Hebergeur d'image

    J'avais depuis quelques temps, très envie de faire d'autres macarons, revenir sur du plus traditionnel bien que je ne renie pas du tout les macarons parisiens.

    Je ne suis pas au bout de mes peines: entre ceux de Nancy, ceux D'Amiens, les almendrados, les amargos, les Suspiros de monja...ça fait beaucoup à essayer. Mon choix s'est porté sur les macarons marocains dont on trouve une mutitude de versions sur la toile.

    Vous le savez, je n'en fais qu'à ma tête, aussi je suis allée fouiller dans mes fiches étant donné les différences multiples de tout ce que je lisais sur différents blogs.

    Je ne vous présente pas la première version qui bien que plaisant à zhome, ne me plaisait pas trop à moi. Têtue, j'ai modifié ma recette et j'ai refait une fournée, celle-là, très satisfaisante. 

    Hebergeur d'image

     

    Mes macarons marocains à la noix de coco et à la semoule 

     

    50 g de noix de coco 

    125 g de semoule fine                                                                      

    60 g de sucre              

    1 œuf                                                             

    35 g d'huile d’olive                                       

    1 c. à café de levure chimique                      

    1 c. à café de zeste d’orange séché               

    Du sucre glace (environ 30 g)

    --

    Préchauffer le four à 180°


    Battre l’oeuf avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

    Incorporer l'huile puis battre.
    Ajouter les autres ingrédients puis battre légèrement 
    Former des boulettes de la taille d'une noix (je me suis servie de la cuillère à glace).

    Les mettre dans le sucre glace sans les aplatir, les rouler en faisant bouger l’assiette.

    Les mettre sur une plaque + papier cuisson.

    Poser un verre dessus et aplatir légèrement

    Cuire 15 minutes. 
    Laisser refroidir et déguster. On peut saupoudrer à nouveau de sucre glace.

    Garder dans une boîte en fer ou en carton.

    Hebergeur d'image

    Hebergeur d'image  Hebergeur d'image

     

    Hebergeur d'image

    Et voilà, prêts à offrir!

    Hebergeur d'image

     

     

     Mots-clés  : macarons marocains,semoulenoix de cocomacaronsbiscuit 

          

    Cardamust


    26 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires